Aller au contenu principal

« La gestion de Vitrolles par les Mégret anticipe ce que veut faire Marine Le Pen »

mar 29/04/2014 - 18:17
defaut

 

Pourquoi, le FN attire-t-il des millions d’électeurs malgré ses propositions antisociales, son discours discriminatoire et l’indigence de son programme économique ? Gérard Perrier n’est certes pas le premier ê se poser cette question. Son ouvrage, "Vitrolles un laboratoire de l'extrême droite et de la crise de la gauche (1983-2002)", paru aux éditions Arcane 17, nous remet en mémoire, de façon salutaire, la gestion, par les époux Mégret, de cette commune des Bouches-du-Rhône.

Ce livre a pour premier intérêt de laisser la parole à nombre d’acteurs locaux de milieux associatifs, syndicaux ou politiques. Il a également le mérite de ne pas faire l’impasse sur les responsabilités des partis de gauche de l’époque : combats fratricides, clientélisme, etc (mais la situation est-elle si différente aujourd’hui ?). Le second intérêt de ce travail est de nous mettre, en quelque sorte, sous le nez ce qui attend la population des villes tombées sous la coupe du FN.

Suppression de subventions aux associations indociles, censure de bibliothèques, pression sur le personnel municipal et ses représentants syndicaux, regression culturelle, politique sociale discriminatoire, il suffit de lire, dans la presse aujourd’hui, les décisions prises par les mairies de Béziers, de Villers-Cotterêts, de Cogolin ou de Luc en Provence (liste non exhaustive) pour voir qu’après tout les Mégret étaient de sinistres précurseurs en ce domaine.

Un livre ê recommander

http://www.editions-arcane17.net/