Aller au contenu principal

Front National, un parti d'extrême droite

ven 18/10/2013 - 09:39
defaut
Image

Front National, un parti d'extrême droite - Paris, le 12 octobre 2013

Dans la droite ligne de sa politique de "dédiabolisation" du FN, Marine Le Pen menace de poursuites judiciaires quiconque prétendrait traiter le FN de parti d’extrême droite.

A l'origine, le FN a été fondé par des néofascistes d'Ordre nouveau. Plus tard, Jean-Marie Le Pen obtiendra le ralliement des "nationalistes révolutionnaires" néofascistes, de monarchistes, de catholiques intégristes et de cadres de la Nouvelle Droite. A la liste des anciens fondateurs du FN, nous pouvons ajouter des anciens Waffen SS, tels que André Dufraisse, Victor Barthélémy, François Brigneau, Léon Gaultier, etc. En 2011, Marine Le Pen a donc hérité d'un parti dont elle a assumé l'héritage.

L'idéologie et le programme politique du FN n'ont rien à voir avec ceux d'un parti politique républicain.
Que pense le FN de la France? Selon Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du FN: "La France stricto-sensu est née à l'aube du Moyen-âge de l'union subtile du vieux fond indo-européen et du christianisme." Marine Le Pen n'a jamais critiqué les fondements idéologiques du FN, version Jean- Marie Le Pen.

Les juifs, musulmans et autres citoyens français qui, selon Jean-Marie Le Pen, ne partagent pas "ces facteurs biologiques, culturels et spirituel,..." sont exclus de facto de la France et ne font donc pas partie du peuple. "Préférence nationale" ou "priorité nationale", ne sont que la traduction politique de ladite définition qui exclut une grande partie de nos concitoyens au nom de l'"identité nationale".
D'ailleurs, Jean-Marie Le Pen a fustigé la "notion de citoyen", coupable à ses yeux de "définir les collectivités humaines comme des communautés de destin plutôt que de culture." Marine Le Pen n'a jamais contredit son père, condamné pour ses propos sur les musulmans, sur les chambres à gaz, "détail de l'histoire" ou sur l'occupation.

A l'instar de son père, Marine Le Pen voue une haine insatiable à nos concitoyens musulmans, aux gens du voyage, aux Roms, aux fonctionnaires, aux syndicats de travailleurs, à la laïcité, utilisée uniquement pour stigmatiser l'islam. Elle a participé en 2012 au bal de l'extrême droite autrichienne, à Vienne où elle a rencontré le chef du FPÖ, parti d'extrême droite autrichien; Marion Maréchal Le Pen a été reçue, dimanche 29 septembre 2013, par le parti d'extrême droite belge le Vlaams Belang.
Le Front National de Marine Le Pen est un parti identitaire, raciste, xénophobe, élitiste et se référant à la "priorité nationale". Le Front National est un parti réactionnaire et d'extrême droite.

La CONEX appelle à lutter partout dans l'unité contre le Front National et toute l'extrême droite.
CONEX