Aller au contenu principal

Expulsions de sans papiers : le vrai visage du FN !

ven 18/10/2013 - 12:11
defaut

Alors que les jeunes, et nombre d’adultes, sont scandalisés par l’expulsion des 2 lycéens Leonarda et Katchik, VISA se réjouit de leur mobilisation spontanée, en souhaitant vivement qu’il ne s’agisse pas que d’un feu de paille.

En effet, cette réaction citoyenne contre les méthodes policières et contre, en fin de compte, la politique d’immigration des gouvernements successifs, a un parfum d’antifascisme dont les effluves doivent aussi se répandre dans l’ensemble du monde du travail.

Au moment où nous écrivons ces lignes, VISA regrette qu’encore trop peu de syndicats aient pris position en faveur des manifestations de ce vendredi 18 octobre (13h à Bastille à Paris, 17h à Besançon…).

VISA considère que toutes les occasions de clouer le bec au FN doivent être saisies et nous en tenons une belle en cette période.

Dans cette affaire, la présidente du Front national, Marine Le Pen, s’est d’abord limitée à la critique de la méthode employée, évoquant une possible "manipulation" et elle a ensuite bien rappelé le fond de commerce historique de son parti d’extrême droite :

« Je pense qu'il y a moyen de s'y prendre différemment. Les lois doivent être appliquées mais on peut agir autrement qu'en faisant intervenir la police dans le cadre du milieu scolaire. Cela suscite évidemment une émotion inutile. C'est soit une maladresse soit une manipulation. »

La « solution » du FN est confirmée : Expulser massivement sans émouvoir les citoyens !

La présidente du Front national, citée par "Le Figaro", profite de la polémique pour proposer une série de mesures permettant, selon elle, de régler "en amont" le problème des flux migratoires : "supprimer Schengen pour maîtriser les frontières, dénoncer les directives de libre circulation et mettre en place une politique dissuasive d'immigration". Selon elle, cette politique doit s'appliquer à "couper toutes les pompes aspirantes" et à supprimer de la loi "la possibilité de la régularisation des clandestins".
D’ailleurs, dans son programme pour les présidentielles de 2012, le FN déclarait que « les manifestations de clandestins ou de soutien aux clandestins seront interdites.

Le programme du FN n’a donc pas changé, sa préférence nationale passe évidemment par l’expulsion des immigrés, avec ou sans papiers, sans la moindre possibilité d’asile ou de régularisation (un seul critère : dehors !), par la fermeture hermétique des frontières du pays (dans le sens de l’entrée, pas des sorties) et par la suppression des quelques prises en charge sociales existant encore…

A noter également dans cette affaire que le FN ne critique absolument pas le « système » quand il applique des lois d’exclusions, des lois scélérates et inhumaines.

Contre les politiques d’expulsions et après les luttes syndicales des travailleurs sans papiers, VISA se félicite de cet élan de solidarité active et spontanée des jeunes.