Aller au contenu principal

Fachos, machos : hors de nos murs !

jeu 19/09/2013 - 15:44
defaut

Pour avoir participé à une manifestation contre le fascisme à Marseille, les jeunes militantes Julie et Sohpia sont depuis plusieurs jours les cibles de twitt haineux, sexistes et racistes, appelant à leur viol. Après l'affaire similaire qui a concerné Rokhaya Dialo, les femmes sont encore une fois victimes d'appels sexistes caractérisés, en raison de leurs engagements, de leurs idées et aussi de leur genre.

Que ce soient les fascistes ou le sexisme ordinaire qui hantent les réseaux sociaux, ces appels criminels sont monnaie courante sur internet, comme en témoigne la récente campagne du "collectif des féministes" suite à l'article du bloggeur Kamal banalisant le viol.

Lorsque Julie a décidé de porter plainte, réflexe que nous applaudissons, les services de police se sont borné à accepter qu’elle dépose une simple main courante, ce qui équivaut à banaliser l'appel au viol sur internet.

Nous interpellons fortement le Ministre de l'intérieur M. Valls afin qu'il réagisse au comportement irresponsable des fonctionnaires de police face aux menaces de viol signés par des fascistes misogynes, ainsi que la Ministre aux droits des femmes et celle de la Justice, Mme Belkacem et Mme Taubira, pour avoir enfin un texte de loi antisexiste que le mouvement féministe appelle de ces voeux depuis de très longues années !

Les efFRONTé-e-s et le collectif féministe et citoyen à l'origine de "l'Appel citoyen contre l’incitation au viol sur Internet"