Aller au contenu principal

Ceci n’est pas une prison

jeu 03/08/2006 - 02:00
defaut
L’enfermement des étrangers sans papiers - des images pour comprendre

La Cimade propose une exposition photographique intitulée « Ceci n’est pas une prison » sur l’enfermement des étrangers sans papiers dans des centres et locaux de rétention.

Parrainée par le photographe et cinéaste Raymond Depardon, cette exposition des photographies d’Olivier Aubert, David Delaporte et Xavier Merckx sera montrée du 4 juillet au 13 août 2006 à Paris, dans le Parc de La Villette (entre la Grande Halle et la Prairie du Triangle). Puis l’exposition circulera dans toute la France et sera notamment montrée à Nantes, Mulhouse, Montpellier, Lyon, Clermont Ferrand, Toulouse et Bordeaux.

« Ces centres de rétention qui ressemblent à des prisons », titre Libération du 21 février 2006, des « conditions de rétention inhumaines et dégradantes » constate Alvaro Gil¬Robles, Commissaire aux Droits de l’homme du Conseil de l’Europe : malgré les articles de presse qui leur ont récemment été consacrés, peu de gens connaissent vraiment les centres et locaux de rétention administrative, ces lieux où sont ’placés’ les étrangers en situation irrégulière et faisant l’objet d’une mesure dite « d’éloignement du territoire ». De fait, rares sont ceux, média compris, qui y ont accès. Et pourtant, chaque année, plus de 30 000 personnes y séjournent.

La Cimade, service œcuménique d’entraide, est la seule association présente dans les lieux de rétention administrative. A une époque où se mélangent discours, mesures, et pratiques sur l’immigration, elle souhaite faire connaître la réalité de l’enfermement des étrangers sans-papiers. Cette manifestation s’intègre dans le cadre de la Campagne « Assez d’humiliation, les migrants sont notre monde » lancée par la Cimade le 13 juin dernier.

Les photos de presse et le dossier de presse sont disponibles en téléchargement sur http://www.cimade.org/actus/comm111.htm