Aller au contenu principal

Tous à Hellemmes, le 30 octobre, pour barrer la route aux fascistes

mar 30/10/2012 - 14:37
defaut

Ce matin (le 27 octobre) 150 à 200 racistes ont défilé dans les rues d’Hellemmes-Lille pour protester contre la construction d’un village d’insertion devant accueillir quelques familles Roms sur la commune. Les nervis d’extrême-droite et les « simples habitants » présents ont agressé des militants d’associations de solidarité avec les Roms qui tractaient dans la ville puis bousculé et craché sur le maire d’Hellemmes, porteur du projet de village d’insertion. Les racistes promettent de remettre ça le mardi 30 octobre lors de la nouvelle réunion d’information autour du projet initiée par la mairie.

Ne laissons plus les racistes parader sereinement dans notre ville !

Rappelons à ceux qui l’auraient oublié que Lille est une ville métissée, forte d’une longue tradition de lutte où la xénophobie et la haine envers les plus démunis n’ont pas leur place. Ne laissons pas les Roms devenir les nouveaux boucs-émissaires. Rendez-vous mardi 30 octobre 19 h à la salle Duquesnoy d’Hellemmes (parc Engrand).

Texte d’appel à la mobilisation par des élus d’Hellemmes :

La mairie d’Hellemmes a décidé d’installer un village d’insertion de 5 familles Rom. Lundi, le chantier a été bloqué par des riverains. Mardi soir, une réunion a été initiée par le maire d’Hellemmes pour tenter d’apaiser les craintes. Mais la réunion a été clairement sabotée par un groupe de fascistes et nous pesons nos mots. Des slogans racistes ont été prononcés, la haine était au rendez-vous. Nous vous invitons à lire Nord Eclair daté de ce jour, jeudi, pour vous faire une idée du climat de cette réunion.

Mardi prochain (le 30 octobre), à 19 heures à la salle Duquesnoy (parc Engrand) d’Hellemmes, une autre réunion est prévue, pour tenter d’avancer.

La mairie d’Hellemmes ne reculera pas. Le village d’insertion est la moins mauvaise des solutions à notre disposition, et si ces villages se multipliaient, une réponse, certes imparfaite, serait appportée à la question de l’insertion de ces populations par ailleurs peu nombreuses.

Mais à Hellemmes, comme hier à Cysoing, les fascistes mobilisent leurs réseaux, on a pu le vérifier sur Internet. L’UMP, en pleine droitisation, se mêle à ces fascistes pour les récupérer. Et des citoyens, simplement inquiets, sont ainsi récupérés par ces mouvements nauséabonds, car c’est le principal son de cloche qu’ils entendent, lorsque les démocrates sont minoritaires dans ce type de réunion.

C’est pourquoi nous vous invitons à venir nombreux, dans un esprit républicain, pour que le nombre des fascistes et de leurs alliés de circonstance ne soit pas majoritaire dans cette réunion, et qu’ainsi les points de vue favorables à cette politique d’insertion puissent s’exprimer. Ce combat, nous devons le gagner à Hellemmes, pour que face à la stupidité du modèle vu à Cysoing et ailleurs, se lève l’exemple de la solidarité hellemmoise pour tous les publics en difficulté, car il est impossible de tolérer que le racisme et la xénophobie obligent des enfants et des adultes à passer l’hiver dans des tentes de fortune.

Tous à la salle Duquesnoy (salle de sport derrière le parc Engrand) le mardi 30 octobre à 19 h !

    Sylvain PETIT
    Conseiller communal délégué

    Annie DOVERGNE
    Conseillère Communale Déléguée aux Arts de la Rue
    Médiatrice Mairie d’Hellemmes

Pour plus d’infos : http://www.nordeclair.fr/info-locale/hellemmes-les-pro-village-d-insertion-se-manifestent-aussi-ia0b0n89308 ou http://luttennord.wordpress.com/