Il appartient aux syndicats de porter les luttes contre le fascisme et l'idéologie d'extrême droite

Qui sommes nous ?

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales : la FSU et plusieurs de ses syndicats, l’Union Syndicale Solidaires et plusieurs de ses syndicats, des fédérations et des syndicats de la CGT, de la CFDT, de la CNT, de l’UNEF et le syndicat de la Magistrature.

Lire la suite...

 

En bref

Dans un tract appelant à manifester contre la venue de Marine Le Pen le 19 avril à Marseille, les deux syndicats dénoncent le volet judiciaire du programme de la cheffe du Front National. Un exemple à suivre pour d'autres branches où l'appel nécessaire à faire barrage au Front National ne sera que renforcé par une dénonciation concrète de ses projets pour les salarié-e-s et/ou usagers concerné-e-s.
À Charlottesville (Virginie), samedi 12 août, Heather Heyer, militante antiraciste, est morte, écrasée par un assassin néo-nazi, en manifestant contre le rassemblement “Unite The Right” organisé par l’extrême droite qui voulait honorer la mémoire d’un esclavagiste, le général Lee.  Ce meurtre d’aujourd’hui n’est pas isolé, c’est le dernier d’une longue liste d’agressions et crimes fascistes aux Etats-Unis, comme dans le reste du monde et notamment en Europe (France, Grèce, Espagne). Ce meurtre a suscité l’indignation quasi-générale, comme en France où même le FN, en quête de respectabilité, a été obligé de prendre ses distances avec le président Trump qui renvoie dos à dos néo-nazis et militant-es antiracistes, après en avoir fait un modèle.  Mais au-delà de ces condamnations morales de ce qui s’est passé « outre Atlantique » et qui serait « incompréhensible vu d’ici »,...
Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, tient à apporter son total soutien à Julie Hainaut. Cette journaliste subit depuis le 12 septembre un torrent de menaces et d’injures immondes, suite à la publication d’un article critique sur un bar dans l’hebdomadaire lyonnais Le Petit Bulletin.   Sous le titre « Lyon : une pute à nègres féministe veut détruire un bar à rhum ''colonialiste'', mobilisation ! », un organe qui se qualifie lui-même de « site le plus raciste de la fachosphère » n’hésite pas à la traiter de « femelle négrophile » ou de « hyène terroriste » avant de s’en prendre à la « vaginocratie négrophile », de demander l’adresse de cette consœur - une menace lourde de sens - et d’appeler à inonder son mail et son compte twitter.   Admettre qu’une journaliste professionnelle, qui n’a fait que son...
  La CGT 34 et l'UL de Beziers, avec Solidaires et FSU 34 viennent de lancer, avec les organisations féministes locales, une pétition appelant le préfet à retirer les affiches violentes et sexistes placardées partout par Robert Menard. Il semble en effet très important de construire un rapport de force en partant des habitant.es et salarié.es de Beziers et de sa région.   La répression va être rude, surtout pour la camarade de Beziers, il est donc essentiel que cette pétition fasse un tabac.   Une mise à jour ser faite au fur et à mesure pour annoncer les soutiens d'organisations ou d’élu.es.   Merci de signer et de diffuser cette pétition en cliquant ici
"Contre le racisme et la xénophobie, antifasciste tant qu’il le faudra". C’est l’un des chants que scandent, ce mardi depuis 8h, les personnes rassemblées contre le groupuscule identitaire la Ligue du Midi, jugé ce matin pour avoir saccagé, le 30 juin dernier, les locaux de l’association Réseau Accueil Insertion Hérault, une association qui aide les mineurs isolés, pour le compte du Département.   Suite à l’appel d’une quinzaine d’associations - dont la Section de Montpellier de la Ligue des Droits de l'Homme, Amnesty International, Esprit Libre 34, ou encore Sud Santé Sociaux / Solidaires - entre 70 et 80 personnes ont répondu présent à ce rassemblement, selon la Gendarmerie.   Pour Daniel Martin, directeur du Réseau accueil insertion Hérault (RAIH), il s'agit d'un "groupe identitaire, raciste bien évidemment, qui voulait s’attaquer au fait que notre association s’occupent de mineur isolés...
Appel unitaire "Fermons l'Arcadia, local fasciste à Strasbourg" Deuxième manifestation le 20 janvier 2018 L’Arcadia, local/bar du mouvement néo-fasciste "Bastion Social" qui a officiellement succédé au GUD, a été inauguré à Strasbourg le 9 décembre. Le même jour, une manifestation forte de 400 personnes avait alors défilé dans les rues de la capitale alsacienne pour refuser l’implantation de ce local. Nous soulignions alors qu’en prétendant lutter contre la misère sociale, les fascistes entendaient surtout disposer d’un QG pour la préparation d’agressions.    Et nous avions malheureusement raison : le soir même de l’inauguration, un jeune homme d’origine algérienne a été violemment agressé par un groupe de vingt personnes. Deux ont été arrêtées et jugées : l’une d’elle, Thomas Beauffet, une figure de premier plan du Bastion Social à Strasbourg, a été condamné à huit mois de prison ferme.  En...
  Communiqué de la fédération Solidaires étudiant-e-s, émanant de sa commission Antipatriarcat, au sujet du harcèlement ciblé dont sont victimes depuis 2 jours des militantEs féministes et antiracistes.   Depuis le matin du 8 janvier 2018, sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) la page "Memes royalistes" une page d’extrême droite a annoncé "faire des révélations sur l’UNEF", et a publié des captures d’écrans de tweets de militantEs (femmes racisées) de l’UNEF, en citant leurs noms prénoms et pseudo, incitant de ce fait a un harcèlement ciblé sur ces personnes. Depuis, plusieurs autres camarades de l’UNEF et de Solidaires étudiant-e-s ont également fait les frais de cette abjecte méthode militante d’intimidation.   Les propos cités étaient à chaque fois des tweets dénonçant des oppressions qu’elles subissaient et qui ont été qualifiés par des individus, en majorité d’extrême droite, et certains...
Vous pouvez signer la pétition en ligne par ici. Stopper l’extension d’une porcherie sur le site du camp de concentration de Septfonds Monsieur le Président de la République   Nous sollicitons votre intervention pour empêcher  qu’un « crime de lèse-mémoire » soit commis à l’encontre d’un haut-lieu historique du Tarn-et-Garonne : le site du camp de concentration de Septfonds (lieudit de Judes) risque d’être souillé par l’extension d’une porcherie familiale qui prévoit d’élever dorénavant 6 500 animaux par an.           Sur ce terrain, réquisitionné en mars 1939 pour être transformé en camp de concentration, ont été enfermées environ 30 000 personnes, dans des conditions infrahumaines et sans procès ; 90 % étaient des soldats de l’armée républicaine espagnole, d’autres des soldats de l’armée polonaise et d’autres encore des civils juifs. Un certain nombre des...
Communiqué commun CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires et UNSA   La conférence de presse qui a suivi la rencontre des chefs d’État français et turc a permis de mettre en lumière les manipulations de l’opinion publique par les détenteurs du pouvoir politique à Ankara afin de parvenir à l’instauration d’un régime autoritaire.   Les purges et les licenciements massifs de salariés et de fonctionnaires, les violations quotidiennes des droits fondamentaux de l’Homme continuent sans relâche en Turquie. L’état d’urgence, en vigueur depuis dix-sept mois dans tout le pays, était l’opportunité pour le président Erdogan de promulguer 30 décrets-lois en contradiction, tant sur la forme que sur le fond, avec la Constitution turque.   Dernier en date, un décret-loi du 24 décembre, a entraîné le limogeage de plus de 2 700 personnes. Toutes sont accusées soit d’appartenir, soit d’être liées à des organisations «...
NON A L’OUVERTURE D’UN LOCAL FASCISTE A CHAMBERY !   Le mouvement néo-nazi « Bastion Social », anciennement Edelweiss Pays de Savoie, inaugurera son local "l’Edelweiss", situé entre le 169 et le 187 Avenue de Lyon à Chambéry, le 3 février prochain.   Ne voulant plus se limiter à être un "club de ratonnade", les fascistes savoyards tentent de se reconvertir dans la "solidarité" entre "bon français" blancs.   Sous couvert de récupérer la lutte contre la misère sociale et le mal- logement, les fascistes entendent surtout disposer d’un lieu pour la préparation d’agressions. Devons-nous rappeler les violences d’extrême droite quasi quotidiennes dans le Vieux Lyon, l’attaque violente sur un concert militant le 20 octobre dernier à Chambéry (par les mêmes personnes qui ouvrent ce lieu), ou encore l’agression raciste LE SOIR MÊME de l’ouverture d’un local du «...
Exclusion des sans-papiers précaires du bénéfice des réductions tarifaires dans les transports : la justice condamne une mesure discriminatoire   Au début de l’année 2016, le Conseil régional d’Ile-de-France [1] puis, dans la foulée, le STIF (désormais "Ile de France Mobilités") [2], ont décidé de refuser toute réduction tarifaire sur les transports aux personnes étrangères bénéficiaires de l’aide médicale de l’État (AME).   Cette mesure, en vigueur depuis deux ans, a rendu encore plus précaires ces personnes déjà parmi les plus vulnérables en leur imposant davantage d’obstacles pour la reconnaissance de leurs droits : comment désormais se déplacer pour aller travailler, pour aller dormir dans les éventuels centres d’hébergement vers lesquels l’orientation est souvent décidée au jour le jour, pour accompagner leurs enfants à l’école, pour se rendre dans les centres de soins ou encore à la préfecture pour accomplir les...
L’extrême droite n’a pas sa place ni dans les cortèges syndicaux   Ni nulle part ailleurs !    L’exigence de justice sociale qui s’exprime partout en France, face à la multiplication des attaques du gouvernement aux ordres du patronat, appelle à la mobilisation massive des salariés, des agents de la fonction publique et des services publics, des retraités, des privés d’emploi et de la jeunesse.  C’est dans ce contexte que du « Front National » aux « Patriotes », en passant par différents mouvements favorables au « Frexit », des organisations identitaires, xénophobes et racistes se travestissent en pseudo-alliés et soutiens des travailleurs en lutte. Leurs ambitions politiques sont en totale opposition avec nos valeurs, notre aspiration de transformation sociale, nos combats syndicaux pour une société plus juste, plus solidaire, accueillante et fraternelle.  Toutes ces organisations ne font...
Une manifestation, regroupant largement des organisations syndicales, des associations et collectifs, ansi que des partis politiques, se tiendra à Lyon le 26 mai 2018 à 14h30, place des terreaux. Les organisations signataires appellent à amplifier la mobilisation populaire contre le Bastion social et l'extrême droite en général qui sévit sur la ville.  
Communiqué de presse   Beaune : nouvelle fusillade raciste... agir vite et fermement !   Dans la nuit du 29 au 30 juillet, 7 jeunes gens ont été blessés, certains gravement par des tirs d'armes à feu dans le quartier Saint-Jacques à Beaune (Côte-d'Or). Deux suspects ont été arrêtés et mis en examen pour "tentative d'assassinat, violences aggravées commis en raison de l'appartenance à une soit-disant race, religion ou ethnie, réelle ou supposée, injures publiques à caractère racial, menaces de mort à caractère racial". Après le crime raciste d’Ychoux dans les Landes qui a coûté la vie à Saïd El Barkaoui assassiné par un voisin, ce nouveau drame illustre la gravité du climat raciste actuel. Le MRAP s’étonne à nouveau du peu de réaction des politiques en responsabilité de la protection des citoyens et déplore les "silences assourdissants" devant de telles manifestations de racisme.    L’usage des armes s’...
Déchaînement antisémite contre l'avocat grenoblois Denis Dreyfus  :  RLF indigné (communiqué de RLF Isère, contacts : rlfvoiron38@no-log.org)   Un site internet aux références nazies assumées,  au racisme habituel et démentiel, déjà trop connu et qui ose se nommer "democratie participative", s'en prend à l'avocat grenoblois Denis Dreyfus, dans une publication datée du dimanche 12 août 2018, avec un antisémitisme débridé et  très violent.   RLF Isère (Réseau de Lutte contre le Fascisme, ex Ras L' Front) apporte son soutien à Maître Dreyfus.   La suite dans cet article

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS


Retrouvez VISA
sur Facebook

 

Des outils pour lutter
contre l'extrême droite

- Des livres

Les extrêmes droites en France
- édition Syllepse -
Par Jean Paul Gautier
 

 

Dictionnaire de l'extrême droite
- édition Larousse -
Collection "à présent"
 

 

Jacques Leclerq :
" dictionnaire de la mouvance droitiste
et nationale de 1945 à nos jours "

Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier
" LA GALAXIE DIEUDONNÉ "
Pour en finir avec les impostures.

Pour commander
Editions Syllepse

AUBE DORÉE. LE LIVRE NOIR DU PARTI NAZI GREC
Auteur: Psarras Dimitris

Pour commander
Editions Syllepse

- Des vidéos

"Aujourd'hui comme hier, combattre l'extrême droite"

Le documentaire "Aujourd’hui comme hier,
combattre l’extrême droite - Histoire croisée
du syndicalisme et de l’extrême droite"
a été réalisé par l'IHS-CGT, dans le cadre
de la campagne CGT-Solidaires-FSU-Unef-FIDL-UNL
« Combattre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques »
initiée le 29 janvier 2014 à la Bourse du travail de Paris.
Ce documentaire de 11 minutes peut être utilisé dans
le cadre de formations, de débats, de réunions publiques
et permet de se réapproprier l'histoire de la lutte
antifasciste d'un point de vue syndical.

 

"LE FN aux affaires"

Une enquête menée dans deux villes du Var :
Fréjus et Cogolin, un an après les élections
municipales de 2014.

 

"Bassin miné"

un documentaire d’Edouard Mills-Affif,
qui suit la scène politique locale de Hénin-Beaumont
depuis plus de dix ans.

http://www.bassinmine.com/

Mains brunes sur la ville

Quand l’extrême droite est au pouvoir

MAINS BRUNES SUR LA VILLE – 90 min
Documentaire de Bernard Richard.

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l’extrême droite, et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ?(doc tourné pendant la campagne des cantonales de 2011 à Orange et Bollène)

Pour organiser une projection : Tel : 06 25 52 76 74 - Mail : victor.fuvel@free.fr

Aube dorée, une affaire personnelle

Un doc sur le parti néonazi grec accessible gratuitement en ligne !
 

Le livre de Dīmī́trīs Psarrás 'Aube dorée: Le livre noir du parti nazi grec’ (éditions Syllepse), utile complément à ce documentaire peut être commandé (10 €) à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS.

En quoi la lutte pour les droits des femmes est-elle un rempart contre l'extrême-droite ?

Après les résultats de l’élection partielle du Doubs, les points de vue de Suzy Rojtman, porte-parole du Collectif national pour les droits des femmes (CNDF), Luz Mora, membre de l’association Vigilance et initiatives syndicales antifascistes (Visa) et Élisabeth Ackermann, membre de la commission droits des femmes-féminisme du PCF.

 (article paru dans L'Humanité le11 Février 2015)

 

Photo : Bertrand Langlois/AFP

 

  • Le mouvement féministe a obtenu des victoires historiques par Suzy Rojtman, porte-parole du Collectif national pour les droits des femmes (CNDF) 

Effarées, même s’ils étaient attendus, par les résultats du FN aux dernières élections, nous avons tenu un colloque le 31 janvier dernier sur les droits des femmes et les extrêmes droites (1). Auparavant il y avait eu la longue séquence Manif pour tous avec cette hallucinante mobilisation, très pérenne dans la durée, de la France réactionnaire contre les droits des gays et des lesbiennes, mais aussi contre les droits des femmes. Il était plus que temps de réagir.

Certaines composantes des extrêmes droites ne sont pas inconnues des féministes qui ont eu à se coltiner les commandos anti-avortement, chrétiens intégristes, depuis les années 1990. La Coordination des associations pour le droit à l’avortement et la contraception a fait adopter une loi contre le délit d’entrave à l’IVG en 1993. En 2002, le Collectif national pour les droits des femmes avait déjà mené campagne contre le FN et ses complices. Mais, depuis, la situation a changé. Et le FN essaye de nous faire croire que lui aussi. Produire des éléments de compréhension nous est apparu indispensable pour pouvoir nous mobiliser.

Toutes ces composantes développent des arguments contre les droits des femmes, assènent de fausses vérités avec l’assurance éhontée de nouveaux conquérants, recherchent la sidération muette de leurs adversaires, manipulent le langage. Qu’elle soit quelque peu camouflée comme le FN qui ne s’exprime pas trop sur le sujet ou servant d’étendard de rassemblement comme les Journées de retrait de l’école, la Manif pour tous ou Éric Zemmour, leur pensée revient au même : faire rentrer les femmes à la maison, mettre au monde des enfants français pour repeupler la nation, défendre la famille traditionnelle datant du Code civil de 1804, remettre en cause l’avortement, redonner son pouvoir au mâle dominant.

De nombreux combats féministes sont ainsi remis en cause : la réalité des rapports sociaux de sexe, des violences sexuelles, la conception de la famille, institution d’oppression et d’exploitation des femmes, la nécessité d’une éducation non sexiste, le choix de son orientation sexuelle, l’avortement, etc. Ils remettent aussi en cause le regroupement familial qui contribuerait à l’envahissement de la France par les immigré-e-s. Ces extrêmes droites remportent des victoires : abandon des ABCD de l’égalité, ou enterrement de la PMA pour toutes les femmes. Il nous faut combattre cette pensée réactionnaire qui vise à revenir sur toutes nos conquêtes.

Nous avons un travail de « gardienne des acquis » à mener, un travail pour juguler le vote des femmes pour le FN, un travail sur leur détournement du langage. Par exemple, le FN promeut le « libre choix des femmes de ne pas avorter », comme si on contraignait les femmes à avorter. Ou alors la Manif pour tous, lorsqu’elle combat la GPA, détourne le discours féministe contre l’exploitation des femmes, la marchandisation des corps, choses dont elle n’a rien à faire par ailleurs.

Les luttes victorieuses sont aussi à même de nous prémunir contre la montée des extrêmes droites. Elles montrent que la résistance est possible, que l’on peut relever la tête. Un vrai antidote contre les extrêmes droites. Le mouvement féministe a obtenu des victoires historiques, fait progresser les droits des femmes. Se battre pour conserver ces droits, ou pour en gagner de nouveaux (égalité salariale, nouvelles lois sur les violences, application des lois existantes par exemple), c’est aussi démontrer que ce sont nos luttes qui nous permettent d’avancer.

Mais nous savons aussi qu’il manque au mouvement social un projet politique dont les gens puissent s’emparer pour espérer obtenir un vrai changement. Un peu d’utopie du XXIe siècle, avec la prise en compte des droits des femmes ce coup-là.

(1) « Faux constats, fausses réponses, les extrêmes droites
sont un danger pour les droits des femmes et la justice sociale », à la mairie du 4e arrondissement de Paris.

  • Les mesures du FN sont aussi inégalitaires qu’inefficaces par  Luz Mora, membre de l’association Vigilance et initiatives syndicales antifascistes (Visa) 

Le Front national aurait évolué et s’adresserait aujourd’hui aux femmes, autrement qu’avec un programme fondé sur le retour des femmes au foyer, pour y remplir leur fonction de mères… Sur son site Internet, dans les déclarations de ses dirigeants, nulle trace d’une politique spécifique de réduction des inégalités entre les hommes et les femmes, malgré les constats que chacun-e peut faire. Le FN s’adresse principalement aux femmes par sa politique envers la famille, qui demeure « l’élément central et fondamental de la société ».

Marine Le Pen, le 18 mai 2014 à Paris, affirmait qu’« une politique familiale volontariste est un des premiers gages de la solidarité nationale et de la préservation de notre identité nationale ». Les bases idéologiques de l’extrême droite demeurent. Le FN a remplacé le « salaire maternel » par un « revenu parental », pour « offrir aux mères ou aux pères la possibilité de choisir librement entre l’exercice d’une activité professionnelle et l’éducation de leurs enfants ». La simple intégration des pères comme bénéficiaires de ce revenu pourrait faire penser que le FN a renoncé à l’idée de la « femme au foyer ». Par cette pirouette rhétorique, le parti tente de masquer les réalités.

Contrairement à ce que prétend le FN, le statut rémunéré de mère au foyer n’est pas le produit d’un « libre choix » : il est contraint par la réalité des inégalités au travail et par le rôle social assigné aux femmes.

Le FN ne se prononce plus en faveur de la suppression de l’IVG. Toutefois, il affirme, dans une formule ambiguë, que « le libre choix pour les femmes doit pouvoir être aussi celui de ne pas avorter ». En outre, selon les déclarations de certains de ses dirigeants, un usage abusif de l’avortement existerait. La notion légale de détresse n’existant plus, l’IVG serait en outre une prescription « de confort ». En avançant des chiffres invérifiables et en utilisant ce terme, le FN peut prôner son déremboursement. Avec cette mesure, seules les femmes les plus riches pourront avoir recours à l’IVG.

Sur les violences faites aux femmes, Mme Arnautu, chargée des affaires sociales au FN, résumait, le 25 novembre 2014, la position du Front national : « (…) la crise des familles est la première cause de ces violences. La deuxième cause est bien sûr l’arrivée massive et continue d’étrangers extra-européens qui ne partagent ni la culture, ni les mœurs, ni les coutumes de la majorité des Français ». Pourtant, environ 10 % des femmes de 20 à 59 ans subissent les violences conjugales, toutes catégories sociales confondues. C’est aussi dans la sphère familiale que sont commis 25 % des viols (86 % par des « proches »). Nier que la famille est le principal lieu où s’exercent les violences n’est qu’idéologique. Le sexisme n’est pas lié à l’origine ou au milieu social, et les violences envers les femmes touchent tous les milieux. L’attribuer à une seule partie de la population permet de la stigmatiser mais ne résout pas le problème de fond. Le principal danger pour les Français-es serait ces immigrés ou leurs enfants, dont la « culture » met à mal les acquis.

Pour le FN, seul l’héritage chrétien de la France en ferait un pays libre et démocratique ! Mais les avancées des droits des femmes n’ont jamais été le produit de cet héritage sécularisé, dont le FN se fait le promoteur. Elles sont le fruit des luttes des femmes, quelle que soit leur origine, qui ont conquis ces droits contre toutes les religions présentes et contre le système social. L’extrême droite a toujours combattu ces luttes.

Désigner un bouc émissaire, ethnique ou religieux, ne réduira aucune des inégalités ou des violences dont les femmes sont victimes. Aucune culture ou religion ne met, par essence, hommes et femmes à égalité. Les solutions du FN sont aussi inégalitaires qu’inefficaces. Seules les luttes pour les droits permettent des avancées !

 

  • Il est essentiel de s’attaquer aux rapports de domination par  Élisabeth Ackermann, membre de la commission droits des femmesféminisme du PCF et du Collectif national droits des femmes 

Peut-on affirmer lutter contre le Front national sans lui opposer un projet politique alternatif prenant en compte des rapports de domination femmes-hommes et le caractère émancipateur du mouvement des femmes ? Combattre les forces réactionnaires et conservatrices demeure l’un des enjeux des plus importants, mais faut-il que nous ayons un projet de société tout ficelé ? Existe-t-il un projet de changement de société qui s’attaque réellement aux inégalités femmes-hommes.

Il existe des théories forcément partielles telles que le salaire à vie, ou la décroissance, compte tenu de la catastrophe écologique qui s’annonce. Nous l’avouons, ces théories nous sont peu connues. Mais ce que nous savons, c’est qu’il n’est plus possible de faire comme avant. Il faut remettre en cause la domination masculine et prendre en compte le caractère subversif et émancipateur du mouvement féministe, pour ne pas recommencer les mêmes erreurs. Bien sûr, les révolutions antérieures ont pris en compte à des degrés divers les inégalités femmes-hommes avec l’égalité des droits, la mise en place d’équipements sociaux, l’avortement. Mais ces droits ont subi une forte dégradation avec les humiliations que subissent une grande partie des femmes et des hommes de ce pays.

Le patriarcat est un système qui a existé bien avant le capitalisme, et en tant que système, il imprègne tous les aspects de la vie. Ce ne sont pas certaines inégalités par-ci, par-là, mais une politique systématique et totalement intériorisée, considérée comme normale. Le capitalisme et le patriarcat se nourrissent mutuellement pour exploiter et aliéner spécifiquement les femmes avec au cours de l’histoire le renfort des religions.

Et, pour répondre au grand capital, le gouvernement de gauche ne fait que creuser les inégalités : allongement des annuités retraite, destruction du droit du travail, développement du temps partiel imposé, travail du dimanche, casse de la santé, toujours les mêmes cadeaux au patronat. Puis ce gouvernement capitule devant les exigences des réactionnaires et conservateurs concernant les ABCD de l’égalité. La colère est vive, elle n’est pas bonne conseillère. Le Front national surfe sur cette démagogie en pillant nos idées de progrès et engrange des voix. Les femmes et les hommes sont désespérés. La gauche radicale est assimilée à la gauche de gouvernement. Et certaines et certains se tournent alors vers ce parti FN qui se prétend antisystème. Changer la société est un objectif qui se pose avec de plus en plus d’acuité, mais comment prétendre changer la société si on ne s’attaque pas aux rapports de domination entre les individus ?

Nous vivons une crise économique qui, pour payer une dette illégitime, précipite des tas de gens dans la pauvreté et la précarité. Et, dans ces périodes de crise, on a tendance à vouloir définir des priorités, alors que les femmes sont les premières victimes des mesures d’austérité. Venir à bout des inégalités femmes-hommes, mettre à bas les rapports de domination, ne fait pas toujours partie des priorités. Alors que les femmes sont les premières touchées par les mesures d’austérité, il y a urgence, il faut encore et toujours que la moitié de l’humanité justifie d’exiger sa part de moitié.

Nous n’en sommes pas à échafauder une société idéale, notre objectif est de redonner du goût au combat collectif. Pour que la gauche alternative regagne de l’attractivité, regagne en crédibilité, la prise en compte des rapports de domination est un élément indispensable. Ce projet politique alternatif tant souhaité ne peut oublier l’apport du mouvement des femmes. Cela va demander de travailler à une nouvelle étape de la démocratie, de l’organisation de notre société, réaffirmant son adhésion à la laïcité, au respect des libertés, à l’égalité.

 

http://www.humanite.fr/en-quoi-la-lutte-pour-les-droits-des-femmes-est-elle-un-rempart-contre-lextreme-droite-565197

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lors de l'AG annuelle de VISA du 9 décembre dernier, nous avons décidé de baisser les tarifs de vente du tome 2 à 5€ l'unité et jusqu'à 2€ pour les commandes supérieures à 500 exemplaires (voir tableau ci-après).

« Lumière sur mairies brunes » tome 2, c'est 236 pages et autant d'arguments contre l'extrême droite. Ce deuxième tome « lumière sur mairies brunes » couvre la période allant de juin 2015 à juin 2017. Il regorge d’informations sur les pratiques municipales plus ou moins radicales de l’extrême droite et illustre ainsi tous les reculs sociaux qu’elle provoque lorsqu'elle exerce le pouvoir.

Passez commande en l'adressant par courrier avec le chèque à : VISA 80-82 rue de Montreuil 75011 PARIS

Merci d'indiquer votre nom, adresse et téléphone.

Pour calculer le montant de votre commande avec les frais de port, consulter le tableau en fin d'article. Livraison gratuite sur Paris - Ile de France et PACA.

Il faut veiller à ce que le combat contre l'extrême droite ne passe pas après les luttes syndicales au prétexte qu'elle a été battue aux présidentielles et qu'elle n'a obtenue «que» 9 députés.

Il faut continuer de lutter, sans relâche et avec la même force, contre les politiques libérales, notre adversaire qui fait aussi monter le FN, et contre le fascisme, notre ennemi historique.

 

Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes - 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Les brochures de VISA

Cliquez sur une brochure pour voir les conditions de commande.

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous contacter...

assovisabis@gmail.com

Les formations
proposées par VISA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"droites extrêmes" Blog Le Monde

Le virage sur l’aile est serré. Un peu moins de deux ans après les élections régionales de 2015, Olivier Bettati, qui menait la liste Front national dans les Alpes-Maritimes, assure aujourd’hui qu’il n’était à l’époque… qu’une « tête de liste divers droite » pour le...

09.11.2017 - 12:40

Fil d'informations RESF

Le collectif RESF 27 vous invite à participer à la première édition dans l'Eure d'un stage intersyndical, ouvert à l'ensemble des personnels de l'académie, titulaires ou contractuels, actifs ou retraités.
15.10.2018 - 14:31
Signer la pétition créée par son amie https://www.change.org/p/pr%C3%A9fecture-de-l-essonne-ensemble-lib%C3%A9rons-yousri Yousri, mon ami, est un jeune homme de 21 ans qui est enfermé au centre de rétention du Mesnil Amelot. Cela risque de durer si nous ne nous mobilisons pas. Il a été arrêté suite...
15.10.2018 - 14:07
Le travail social à l'épreuve des politiques de contrôle et d'expulsion Captation audio de la réunion publique de l'Observatoire de l'Enfermement des Étrangers Lundi 8 octobre 2018 A la Ligue des droits de l'homme - 138 rue Marcadet, 75018 Paris Les politiques migratoires entrent souvent en conflit...
14.10.2018 - 22:20
Pétition à l'initiative du Comité de soutien aux 3+4 de Briançon, La Cimade, Collectif Délinquants Solidaires, Gisti, Anafé, Tous Migrants, Emmaüs, Union juive française pour la paix, Fasti, Bagagérue, Fondation Abbé Pierre, Transport People and Care, Syndicat des Avocats de France, Ligue des...
14.10.2018 - 21:05
Elève en Terminale Technicien d'usinage-outillage Lycée Professionnel Chennevière Malézieux Paris 12ème Monsieur le Préfet de Police de PARIS, Notre camarade et élève Nahounou Franck DALLO, est menacé d'expulsion par la Préfecture de Paris. Alors qu'il se rendait jeudi matin 11 octobre 2018, sur...
14.10.2018 - 20:07
Vacance au ministère de l'intérieur, mais ça n'empêche pas de faire tourner à plein la machine à expulser, de briser des vies, l'avenir d'un jeune, une vie de famille. La casse, une habitude de l'ancien monde autant que du nouveau. 1/ Urgence absolue pour Moumouny, amené à Roissy ce dimanche matin...
14.10.2018 - 10:46
Une émission essentiellement par téléphone, avec Shu Aiello, coréalisatrice du film « Un Paese di Calabria » ; Bernard Senet RESF 84 et MRAP et Daniel Gros, de Mayotte 1 – Intro et journal durée : 05:55 2 - Le maire de Riace (Calabre - Italie) arrêté pour délit de Solidarité Avec Shu Aiello Shu...
13.10.2018 - 14:54
Arrivé en France le 16/06/2016 à l'âge de 16 ans, Oussama LAGMIRI, de nationalité marocaine, a été scolarisé en UPE2A (Unité Pédagogique pour Elèves Allophones Arrivants) durant l'année 2016–2017 au Collège Les Pyramides (Evry). Il a passé avec succès le niveau A2 du DELF Scolaire, session 2017. Il...
10.10.2018 - 23:02
Un titre de séjour pour Mouminy détenteur d'un BTS Assistant manager et d'une promesse d'embauche pour une licence pro. 9 octobre 2018 Mouminy est guinéen (Guinée Conakry). Il est né le 17/10/96 à Conakry. Son père est mort lorsqu'il avait trois ans, il a été retiré à sa mère qui est partie vivre...
09.10.2018 - 18:15
09.10.2018 - 09:43

DAL, GISTI, LDH, LOPPSI, dailleursnoussommesdici...

10.10.2018 - 11:57
08.10.2018 - 15:36
24.09.2018 - 09:57
Les violations des droits fondamentaux des personnes migrantes, subies tout au long de leur parcours puis à l'arrivée sur le territoire européen, sont aujourd'hui largement documentées. Bien que dénoncées par les ONG et régulièrement relevées par des organismes internationaux et des experts...
gisti
13.10.2018 - 21:30

COMMUNIQUÉ

Paris le 12 octobre 2018

                                   ...

dal
12.10.2018 - 18:58
Le Gisti soutient cette pétition de soutien aux 7 de Briançon incuplés pour délit de solidarité. Signez et faites signer, jusqu'au 8 novembre 2018, la pétition « Liberté et relaxe pour les 7 de Briançon ». Ils risquent la prison pour avoir aidé des personnes migrantes en danger dans les Alpes....
gisti
12.10.2018 - 14:45
Session de 2 jours, le 11 octobre 2018 - Protection sociale - [Autres Formations]
gisti
11.10.2018 - 08:30
À l'article 27 du projet de loi de finances pour 2019 consacré à la recentralisation du revenu de solidarité active (RSA) en Guyane et à Mayotte le gouvernement a glissé une mesure d'exclusion des personnes étrangères (non ressortissantes de l'Union européenne). Le droit au RSA est depuis 2004...
gisti
10.10.2018 - 15:25

COMMUNIQUÉ Paris le 9 octobre 2018 

                                   ...

dal
10.10.2018 - 11:57
L'Observatoire de l'Enfermement des Étrangers vous invite à une réunion publique sur le thème du « travail social à l'épreuve des politiques de contrôle et d'expulsion ». La réunion se tiendra dans les locaux de la Ligue des droits de l'homme 138 rue Marcadet, 75018 Paris (Métro : Ligne 12, arrêt...
gisti
08.10.2018 - 18:00
sur la régionalisation de la procédure Dublin Le texte prévoit la liste des pôles régionaux Dublin, leurs compétences et les effectifs. Asile...
gisti
08.10.2018 - 15:36
Le Gisti participe à la Nuit du droit le jeudi 4 octobre prochain, à partir de 18 heures, à la 17e chambre de l'ancien Palais de Justice de Paris (10 boulevard du Palais). Venez suivre le procès de la dématérialisation de la justice : il est ouvert à toutes et à tous ! Juridiction numérique...
gisti
04.10.2018 - 17:00
Session de 2 jours, le 4 octobre 2018 - [Autres Formations]
gisti
04.10.2018 - 08:30

COMMUNIQUÉ

Paris le 29 septembre 2018

« Les Baras » occupent les bureaux vacants de la sécu de Bagnolet (93)

Depuis plusieurs jours les 150 migrants du « collectif Baras », occupent les locaux vacants de la sécurité...

dal
30.09.2018 - 19:10
Le Gisti soutient cette pétition pour l'accueil des migrants, lancée par 150 personnalités dont Vanina Rochiccioli, présidente du Gisti, dans les journaux Politis, Mediapart et Regards. Signez et faites signer le « Manifeste pour l'accueil des migrants ». Partout en Europe, l'extrême droite...
gisti
27.09.2018 - 14:39

 

COMMUNIQUÉ

Paris, 23 septembre 2018

 

La loi ELAN : un grand malheur pour les locataires, les habitants et le droit au logement

Ce mercredi 19 septembre, tandis que le Sénat et “En...

dal
24.09.2018 - 09:57
——————- Vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=zcT0FLLqmjY ——————-   DAL 38 Grenoble – Communiqué de presse...
dal
19.09.2018 - 15:04

PARIS

Photos de Jean-Claude Saget: ici

GRENOBLE

GRENOBLEhttps://www.youtube.com/watch?time_continue=257&v=zcT0FLLqmjY

 ...

dal
18.09.2018 - 17:52
En France, des milliers d'enfants ne sont pas scolarisés, en raison de facteurs multiples (éloignement des lieux de vie, expulsions à répétition, manque d'infrastructure...). Cette tribune collective publiée par Libération le 17 septembre 2018 interpelle le Président de la République et le ministre...
gisti
18.09.2018 - 09:47

D'autres sites... d'autres luttes !

Associations
   ademonice - http://ademonice.free.fr/
   anafe - http://www.anafe.org/index.php
   prochoix - http://www.prochoix.org/cgi/blog/
   icare - http://www.icare.to/main.php?fr
   memorial98 - http://memorial98.over-blog.com/
   REFI - http://refi.over-blog.org
   syllepse - http://www.syllepse.net/
   Raslfront-Isère - http://www.raslfront-isere.org/blog/index-557584.html
   Collectif Justice et libertés - http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.fr/
   Observatoire du confusionnisme politique - http://confusionnisme.info

Syndicats
   CGT Finances - http://www.finances.cgt.fr/
   fgte-cfdt - http://www.fgte-cfdt.org/
   sgen-cfdt - http://www.sgen-cfdt.org/actu/sommaire.php3
   snpespjj - http://snpespjj.fsu.fr/
   solidaires - http://solidaires.org/
   spasmet-meteo - http://spasmet-meteo.org/solidr/index.php
   Solidaires Finances Publiques- http://solidairesfinancespubliques.fr

International
   LabourNet.de Germany - http://www.labournet.de/
   trend onelinezeitung - http://www.trend.infopartisan.net/inhalt.html

Les archives de VISA


Le temps
où VISA
était en papier