Il appartient aux syndicats de porter les luttes contre le fascisme et l'idéologie d'extrême droite

Qui sommes nous ?

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales : la FSU et plusieurs de ses syndicats, l’Union Syndicale Solidaires et plusieurs de ses syndicats, des fédérations et des syndicats de la CGT, de la CFDT, de la CNT, de l’UNEF et le syndicat de la Magistrature.

Lire la suite...

 

En bref

Dans un tract appelant à manifester contre la venue de Marine Le Pen le 19 avril à Marseille, les deux syndicats dénoncent le volet judiciaire du programme de la cheffe du Front National. Un exemple à suivre pour d'autres branches où l'appel nécessaire à faire barrage au Front National ne sera que renforcé par une dénonciation concrète de ses projets pour les salarié-e-s et/ou usagers concerné-e-s.
À Charlottesville (Virginie), samedi 12 août, Heather Heyer, militante antiraciste, est morte, écrasée par un assassin néo-nazi, en manifestant contre le rassemblement “Unite The Right” organisé par l’extrême droite qui voulait honorer la mémoire d’un esclavagiste, le général Lee.  Ce meurtre d’aujourd’hui n’est pas isolé, c’est le dernier d’une longue liste d’agressions et crimes fascistes aux Etats-Unis, comme dans le reste du monde et notamment en Europe (France, Grèce, Espagne). Ce meurtre a suscité l’indignation quasi-générale, comme en France où même le FN, en quête de respectabilité, a été obligé de prendre ses distances avec le président Trump qui renvoie dos à dos néo-nazis et militant-es antiracistes, après en avoir fait un modèle.  Mais au-delà de ces condamnations morales de ce qui s’est passé « outre Atlantique » et qui serait « incompréhensible vu d’ici »,...
Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, tient à apporter son total soutien à Julie Hainaut. Cette journaliste subit depuis le 12 septembre un torrent de menaces et d’injures immondes, suite à la publication d’un article critique sur un bar dans l’hebdomadaire lyonnais Le Petit Bulletin.   Sous le titre « Lyon : une pute à nègres féministe veut détruire un bar à rhum ''colonialiste'', mobilisation ! », un organe qui se qualifie lui-même de « site le plus raciste de la fachosphère » n’hésite pas à la traiter de « femelle négrophile » ou de « hyène terroriste » avant de s’en prendre à la « vaginocratie négrophile », de demander l’adresse de cette consœur - une menace lourde de sens - et d’appeler à inonder son mail et son compte twitter.   Admettre qu’une journaliste professionnelle, qui n’a fait que son...
  La CGT 34 et l'UL de Beziers, avec Solidaires et FSU 34 viennent de lancer, avec les organisations féministes locales, une pétition appelant le préfet à retirer les affiches violentes et sexistes placardées partout par Robert Menard. Il semble en effet très important de construire un rapport de force en partant des habitant.es et salarié.es de Beziers et de sa région.   La répression va être rude, surtout pour la camarade de Beziers, il est donc essentiel que cette pétition fasse un tabac.   Une mise à jour ser faite au fur et à mesure pour annoncer les soutiens d'organisations ou d’élu.es.   Merci de signer et de diffuser cette pétition en cliquant ici
"Contre le racisme et la xénophobie, antifasciste tant qu’il le faudra". C’est l’un des chants que scandent, ce mardi depuis 8h, les personnes rassemblées contre le groupuscule identitaire la Ligue du Midi, jugé ce matin pour avoir saccagé, le 30 juin dernier, les locaux de l’association Réseau Accueil Insertion Hérault, une association qui aide les mineurs isolés, pour le compte du Département.   Suite à l’appel d’une quinzaine d’associations - dont la Section de Montpellier de la Ligue des Droits de l'Homme, Amnesty International, Esprit Libre 34, ou encore Sud Santé Sociaux / Solidaires - entre 70 et 80 personnes ont répondu présent à ce rassemblement, selon la Gendarmerie.   Pour Daniel Martin, directeur du Réseau accueil insertion Hérault (RAIH), il s'agit d'un "groupe identitaire, raciste bien évidemment, qui voulait s’attaquer au fait que notre association s’occupent de mineur isolés...
Appel unitaire "Fermons l'Arcadia, local fasciste à Strasbourg" Deuxième manifestation le 20 janvier 2018 L’Arcadia, local/bar du mouvement néo-fasciste "Bastion Social" qui a officiellement succédé au GUD, a été inauguré à Strasbourg le 9 décembre. Le même jour, une manifestation forte de 400 personnes avait alors défilé dans les rues de la capitale alsacienne pour refuser l’implantation de ce local. Nous soulignions alors qu’en prétendant lutter contre la misère sociale, les fascistes entendaient surtout disposer d’un QG pour la préparation d’agressions.    Et nous avions malheureusement raison : le soir même de l’inauguration, un jeune homme d’origine algérienne a été violemment agressé par un groupe de vingt personnes. Deux ont été arrêtées et jugées : l’une d’elle, Thomas Beauffet, une figure de premier plan du Bastion Social à Strasbourg, a été condamné à huit mois de prison ferme.  En...
  Communiqué de la fédération Solidaires étudiant-e-s, émanant de sa commission Antipatriarcat, au sujet du harcèlement ciblé dont sont victimes depuis 2 jours des militantEs féministes et antiracistes.   Depuis le matin du 8 janvier 2018, sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) la page "Memes royalistes" une page d’extrême droite a annoncé "faire des révélations sur l’UNEF", et a publié des captures d’écrans de tweets de militantEs (femmes racisées) de l’UNEF, en citant leurs noms prénoms et pseudo, incitant de ce fait a un harcèlement ciblé sur ces personnes. Depuis, plusieurs autres camarades de l’UNEF et de Solidaires étudiant-e-s ont également fait les frais de cette abjecte méthode militante d’intimidation.   Les propos cités étaient à chaque fois des tweets dénonçant des oppressions qu’elles subissaient et qui ont été qualifiés par des individus, en majorité d’extrême droite, et certains...
Vous pouvez signer la pétition en ligne par ici. Stopper l’extension d’une porcherie sur le site du camp de concentration de Septfonds Monsieur le Président de la République   Nous sollicitons votre intervention pour empêcher  qu’un « crime de lèse-mémoire » soit commis à l’encontre d’un haut-lieu historique du Tarn-et-Garonne : le site du camp de concentration de Septfonds (lieudit de Judes) risque d’être souillé par l’extension d’une porcherie familiale qui prévoit d’élever dorénavant 6 500 animaux par an.           Sur ce terrain, réquisitionné en mars 1939 pour être transformé en camp de concentration, ont été enfermées environ 30 000 personnes, dans des conditions infrahumaines et sans procès ; 90 % étaient des soldats de l’armée républicaine espagnole, d’autres des soldats de l’armée polonaise et d’autres encore des civils juifs. Un certain nombre des...
Communiqué commun CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires et UNSA   La conférence de presse qui a suivi la rencontre des chefs d’État français et turc a permis de mettre en lumière les manipulations de l’opinion publique par les détenteurs du pouvoir politique à Ankara afin de parvenir à l’instauration d’un régime autoritaire.   Les purges et les licenciements massifs de salariés et de fonctionnaires, les violations quotidiennes des droits fondamentaux de l’Homme continuent sans relâche en Turquie. L’état d’urgence, en vigueur depuis dix-sept mois dans tout le pays, était l’opportunité pour le président Erdogan de promulguer 30 décrets-lois en contradiction, tant sur la forme que sur le fond, avec la Constitution turque.   Dernier en date, un décret-loi du 24 décembre, a entraîné le limogeage de plus de 2 700 personnes. Toutes sont accusées soit d’appartenir, soit d’être liées à des organisations «...
NON A L’OUVERTURE D’UN LOCAL FASCISTE A CHAMBERY !   Le mouvement néo-nazi « Bastion Social », anciennement Edelweiss Pays de Savoie, inaugurera son local "l’Edelweiss", situé entre le 169 et le 187 Avenue de Lyon à Chambéry, le 3 février prochain.   Ne voulant plus se limiter à être un "club de ratonnade", les fascistes savoyards tentent de se reconvertir dans la "solidarité" entre "bon français" blancs.   Sous couvert de récupérer la lutte contre la misère sociale et le mal- logement, les fascistes entendent surtout disposer d’un lieu pour la préparation d’agressions. Devons-nous rappeler les violences d’extrême droite quasi quotidiennes dans le Vieux Lyon, l’attaque violente sur un concert militant le 20 octobre dernier à Chambéry (par les mêmes personnes qui ouvrent ce lieu), ou encore l’agression raciste LE SOIR MÊME de l’ouverture d’un local du «...
Exclusion des sans-papiers précaires du bénéfice des réductions tarifaires dans les transports : la justice condamne une mesure discriminatoire   Au début de l’année 2016, le Conseil régional d’Ile-de-France [1] puis, dans la foulée, le STIF (désormais "Ile de France Mobilités") [2], ont décidé de refuser toute réduction tarifaire sur les transports aux personnes étrangères bénéficiaires de l’aide médicale de l’État (AME).   Cette mesure, en vigueur depuis deux ans, a rendu encore plus précaires ces personnes déjà parmi les plus vulnérables en leur imposant davantage d’obstacles pour la reconnaissance de leurs droits : comment désormais se déplacer pour aller travailler, pour aller dormir dans les éventuels centres d’hébergement vers lesquels l’orientation est souvent décidée au jour le jour, pour accompagner leurs enfants à l’école, pour se rendre dans les centres de soins ou encore à la préfecture pour accomplir les...
L’extrême droite n’a pas sa place ni dans les cortèges syndicaux   Ni nulle part ailleurs !    L’exigence de justice sociale qui s’exprime partout en France, face à la multiplication des attaques du gouvernement aux ordres du patronat, appelle à la mobilisation massive des salariés, des agents de la fonction publique et des services publics, des retraités, des privés d’emploi et de la jeunesse.  C’est dans ce contexte que du « Front National » aux « Patriotes », en passant par différents mouvements favorables au « Frexit », des organisations identitaires, xénophobes et racistes se travestissent en pseudo-alliés et soutiens des travailleurs en lutte. Leurs ambitions politiques sont en totale opposition avec nos valeurs, notre aspiration de transformation sociale, nos combats syndicaux pour une société plus juste, plus solidaire, accueillante et fraternelle.  Toutes ces organisations ne font...

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS


Retrouvez VISA
sur Facebook

 

Des outils pour lutter
contre l'extrême droite

- Des livres

Les extrêmes droites en France
- édition Syllepse -
Par Jean Paul Gautier
 

 

Dictionnaire de l'extrême droite
- édition Larousse -
Collection "à présent"
 

 

Jacques Leclerq :
" dictionnaire de la mouvance droitiste
et nationale de 1945 à nos jours "

Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier
" LA GALAXIE DIEUDONNÉ "
Pour en finir avec les impostures.

Pour commander
Editions Syllepse

AUBE DORÉE. LE LIVRE NOIR DU PARTI NAZI GREC
Auteur: Psarras Dimitris

Pour commander
Editions Syllepse

- Des vidéos

"Aujourd'hui comme hier, combattre l'extrême droite"

Le documentaire "Aujourd’hui comme hier,
combattre l’extrême droite - Histoire croisée
du syndicalisme et de l’extrême droite"
a été réalisé par l'IHS-CGT, dans le cadre
de la campagne CGT-Solidaires-FSU-Unef-FIDL-UNL
« Combattre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques »
initiée le 29 janvier 2014 à la Bourse du travail de Paris.
Ce documentaire de 11 minutes peut être utilisé dans
le cadre de formations, de débats, de réunions publiques
et permet de se réapproprier l'histoire de la lutte
antifasciste d'un point de vue syndical.

 

"LE FN aux affaires"

Une enquête menée dans deux villes du Var :
Fréjus et Cogolin, un an après les élections
municipales de 2014.

 

"Bassin miné"

un documentaire d’Edouard Mills-Affif,
qui suit la scène politique locale de Hénin-Beaumont
depuis plus de dix ans.

http://www.bassinmine.com/

Mains brunes sur la ville

Quand l’extrême droite est au pouvoir

MAINS BRUNES SUR LA VILLE – 90 min
Documentaire de Bernard Richard.

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l’extrême droite, et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ?(doc tourné pendant la campagne des cantonales de 2011 à Orange et Bollène)

Pour organiser une projection : Tel : 06 25 52 76 74 - Mail : victor.fuvel@free.fr

Aube dorée, une affaire personnelle

Un doc sur le parti néonazi grec accessible gratuitement en ligne !
 

Le livre de Dīmī́trīs Psarrás 'Aube dorée: Le livre noir du parti nazi grec’ (éditions Syllepse), utile complément à ce documentaire peut être commandé (10 €) à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS.

L’extrême droite européenne face aux attentats en Norvège

Photo tirée du site Rue89
Les graines idéologiques qui avaient été semées depuis de longues années, ont porté leurs fruits de haine. Un jeune homme âgé de 32 ans, Anders Behring Breivik, a assassiné froidement 77 personnes dans un double attentat commis en Norvège, vendredi 22 juillet 2011. A l’explosif contre un bâtiment gouvernemental à Oslo, d’abord, puis ensuite en fusillant méthodiquement des dizaines de participant-e-s à un camp d’été de la jeunesse du Parti travailliste (formation socialiste au gouvernement) sur l’île d’Utoeya. L’assassin avait préparé son crime pendant plusieurs années, au moins depuis 2009 ; et pendant au moins trois ans, il avait rédigé son soi-disant « manifeste », intitulé « 2083 : Une déclaration européenne d’indépendance ».
Ce document indigeste de 1.518 pages, disponible en langue anglaise sur Internet est censé expliquer son délire idéologique. Il avait été envoyé par e-Mail à environ 1.500 personnes, quelques heures avant que le double crime ne soit commis. Quasiment en même temps, un film vidéo d’une durée de douze minutes avait été posté sur « Youtube » ; il comporte une sorte de résumé des thèses idéologiques du tueur.
Cette affaire embarrasse  l’extrême droite de plusieurs pays européens.  Les enquêteurs norvégiens ont pu identifier un certain nombre des 1.500 destinataires à qui avait été expédié le message électronique comportant le « manifeste ». En Belgique, on trouve un député du parti d’extrême droite « Vlaams Belang », Tanguy Veys, parmi les destinataires. Ce dernier s’est déclaré « ne pas être fier » d’avoir reçu ce message non sollicité, le fameux vendredi du crime.
Geert Wilders, le chantre de la droite « populiste » aux Pays-Bas (17 % aux élections du 09 juin 2010), a évoqué un « camouflet » pour son camp politique. En Grande-Bretagne, la « English Defence League » (EDL), un mouvement d’extrême droite spécifiquement anti-musulman et ayant parfois recours à la violence, est également concernée. Breivik avait encore participé à une manifestation de cette organisation, en mars 2010, pour défendre le droit de Geert Wilders à venir présenter ses thèses virulentes sur « le danger musulman » sur le sol britannique.

Le « parti du progrès » norvégien

En Norvège même, le futur tueur d’Oslo avait appartenu, de 1997 à 2006 (année où il a été radié des registres après avoir arrêté de payer ses cotisations), à l’organisation de jeunesse du « Parti du progrès » ou « Fremskrittsparti » (FrP) puis au parti lui-même. Ce parti politique est d’inspiration surtout « poujadiste », Il s’agit d’un parti avant tout hostile aux impôts. Historiquement surtout positionné contre la fiscalité et à l’« Etat-providence scandinave » qu’elle était censé financer, ce parti (à l’instar de ses semblables du « Parti du peuple » au Danemark et d’autres partis en Scandinavie), s’est très tôt aussi opposé à l’immigration. En enfourchant ce dernier combat, le parti a adopté, ces dernières années, un discours qui – tout en restant hostile aux impôts – défend désormais les droits sociaux, mais exige qu’ils restent réservés aux seuls nationaux norvégiens. A la différence d’un parti comme le FN français, le parti norvégien ne fait cependant absolument pas campagne contre « le mondialisme » ou la mondialisation économique – il défend énergiquement le « libre-échange », considérant que la Norvège était du côté des gagnants -, et n’est pas isolationniste en matière de politique étrangère. Ainsi il défend un lien fort entre la Norvège et l’OTAN.  Sous sa nouvelle chef Siv Jensen, le parti a adopté une image relativement « moderne », et a obtenu 22,9 % des voix aux dernières élections en 2009. Il est la principale force d’opposition à la social-démocratie (au gouvernement), et reste très hostile aux immigrés en général, mais surtout aux musulmans en particulier.
Anders Behring Breivik a radicalisé ce discours, après avoir quitté le FrP à qui il reprochait sa trop grande « mollesse ». La présidente du parti, Siv Jensen, a d’ailleurs publiquement reconnu son adhésion antérieure à cette formation, dès le lendemain du double attentat, pour le « regretter ».

L’idéologie de Breivik

Le tueur d’Oslo était littéralement obsédé par une « invasion musulmane » qui menaçait, selon lui, de submerger les « peuples autochtones » et de saper leurs traditions, surtout chrétiennes. Attaché à la foi protestante, Breivik reprochait à l’église de son pays de s’être trop modernisé, trop ouverte aux immigrés, à la solidarité avec le « tiers monde » etc. Au contraire, il prônait, pour le protestantisme national, un « retour aux sources » et aux « vraies valeurs ». C’est dans ce sens-là qu’il a été  décrit comme un « fondamentaliste chrétien », d’autant plus qu’il avait poussé sa « réflexion » jusqu’à demander que le protestantisme revienne dans le giron de l’Eglise catholique afin de l’expurger de ses éléments trop « modernistes », trop ouverts sur la société. Surtout, le jeune homme rêvait de la création d’un nouvel « Ordre des templiers » devant conduire la « croisade » (il a lui-même employé ce terme) contre les musulmans, en vue de tous les expulser ou déporter du continent européen.
C’est pour faire avancer cette cause qu’il a développé l’idée de la tuerie, idée qui se trouve déjà dans son « manifeste » : « Avant de pouvoir entamer cette croisade, il faut faire notre devoir en décimant le marxisme culturel », dit-il sur sa vidéo de douze minutes. Le « marxisme culturel », allant du communisme jusqu’à la social-démocratie la plus libérale en passant par « la pensée de ’68 », était aux yeux de Breivik le grand complot international qui avait décidé d’affaiblir de l’intérieur l’Occident – et d’en ouvrir les portes à « l’immigration de masse » et à « l’invasion islamique ». Cette idée tient, dans son idéologie, à peu près la même place que la figure du complot juif ou judéo-maçonnique chez les nazis, mais aussi dans la vieille extrême droite française. Breivik était par ailleurs un fervent partisan d’Israël, en tant qu’ « Etat du front » dans la lutte contre l’islam. Ayant expliqué qu’il fallait mener une attaque spectaculaire contre les tenants de ce qu’il appelait donc « le marxisme culturel », Breivik avait explicité dans les pages de son manifeste que l’université d’été ou le camp d’été d’un parti socialiste ou social-démocrate était une très bonne cible pour cela. Ainsi on peut dire que ses actes criminels sont en conformité avec son idéologie.
Breivik, pas plus que son ancien parti, n’appartient  à la fraction de l’extrême droite européenne inspirée  par le nazisme historique ou les mouvements antisémites de la fin du 19e et du début du 20e siècle. La fraction chrétienne, nationaliste, radicalement anti-musulmane, mais libérale en économie et pro-israélienne a longtemps été majoritaire parmi les extrêmes droites du continent. Elle a inspiré les différents « Partis du progrès » nordiques  en Norvège, au Danemark, mais aussi l’extrême droite aux Pays-Bas.

Répercussions en France

La France n’est pas seulement parmi les pays d’Europe (occidentale) ayant les partis d’extrême droite les plus forts. Elle est aussi l’une des  cibles favorites du délire idéologique du tueur d’Oslo. Celui-ci, en effet, se réfère de façon récurrente à la France, qui serait - selon lui - l’un des premiers pays soi-disant envahis par les musulmans. Afin d’illustrer ses thèses racistes, le tueur d’Oslo a ainsi utilisé dans sa vidéo au moins quatre dessins d’un caricaturiste français d’extrême droite : Steph Bergol, alias « bergolix ». Les dessins de celui-ci illustrent fréquemment des sites racistes et/ou radicalement anti-musulmans, tels que « Francaisdefrance » ou encore « Bivouac-id » (« id » pour « islam danger »).
L’un des premiers à réagir, à l’extrême droite en France, aux crimes du tueur d’Oslo, fut Bruno Gollnisch, ancien vice-président du FN et candidat malheureux à sa présidence en janvier 2011. Il agite le spectre d’un prétendu « complot contre la droite nationale ». Pour cela, il aura ressorti un ancien épouvantail de l’extrême droite française : l’affaire de Carpentras. Dans un communiqué daté du samedi 23 juillet 2011 Gollnisch écrit ainsi :
« Comme il était prévisible, la tuerie qui vient d’avoir lieu en Norvège commence à fournir des éléments à certains déformateurs patentés, pour mettre en cause une ,extrême-droite’ plus mythique que réelle, à laquelle, dans un deuxième temps, et selon un procédé d’amalgame bien connu, on tentera d’assimiler des mouvements politiques nationaux qui n’ont évidemment rien à voir, ni de près ni de loin, avec cet horrible massacre. »
Le tout se trouve sous le titre « Un nouveau Carpentras ? » Cet intitulé renvoie à l’idée, qui a été (et reste encore) répandue dans l’extrême droite française, que la profanation du cimetière juif de Carpentras - perpétrée le 08 mai 1990 - aurait constitué un « complot contre le FN ». Celui-ci avait, en effet, été accusé en 1990 d’avoir contribué à créer le terreau idéologique pour que devienne possible un tel acte antisémite. Le FN criait pendant des années à la diffamation et au « complot d’Etat » contre lui. Un avocat, Maître Gilbert Collard, déjà lui !., avait d’ailleurs expliqué au début des années quatre-vingt-dix qu’il « détenait la solution », que le crime allait « être résolu d’ici quelques semaines » et que les coupables étaient à rechercher « dans la jeunesse dorée de la bonne société de Carpentras ». Selon lui, il ne s’agissait pas d’antisémitisme, mais simplement d’un « jeu de rôle » de jeunes locaux qui avait dérapé. Or, les coupables de Carpentras ont pu être identifiés en juillet 1996, et condamnés plus tard. Il s’agissait bien de quatre jeunes issus des milieux d’extrême droite, néonazis et skinhead. Il est vrai que celui qui était passé aux aveux avait quitté le FN - auquel il avait appartenu - pour se tourner plutôt vers le PNFE, un mini-parti néonazi disparu depuis. En tout cas, il n’avait existé aucun « complot » dirigé contre l’extrême droite. Aujourd’hui, Bruno Gollnisch essaye néanmoins de faire revivre cette même légende.
Marine Le Pen, allait condamner le lendemain la tuerie d’Oslo - comme la plupart des dirigeants d’extrême droite en Europe, qui y étaient d’ailleurs obligés impérativement, dès lors qu’ils recherchent une audience de masse dans la société… La présidente du FN allait même menacer de poursuites judicaires tous ceux qui allaient évoquer une proximité idéologique entre son parti et le tueur d’Oslo. Concrètement, la menace de Marine Le Pen s’adressait d’abord à une organisation antiraciste, le MRAP, qui avait reproché – dans un communiqué de la veille - au FN et à d’autres partis d’extrême droite en Europe (mais aussi à la droite extrême sous forme de la structure « Droite populaire » de l’UMP), d’entretenir un « climat délétère » en Europe. Voir : http://www.mrap.fr/contre-le-racisme-sous-toutes-ses-formes/lutte-contre-lextreme-droite/le-mrap-continuera-a-denoncer-le-vent-mauvais-qui-souffle-sur-l2019europe - Le même jour le FN s’est fendu d’un communiqué officiel… d’une ligne et demie, consultable sur son site Internet, dont voici le texte en intégralité : « Le Front National condamne ces actes barbares et lâches, et exprime sa totale solidarité avec le peuple norvégien. » 
Quant à Jean-Marie Le Pen il a réagi sur le site internet du FN en expliquant que la « naïveté » du gouvernement norvégien était plus grave que les actes du tueur. En quelque sorte un deuxième « détail » de l’Histoire…

Délire idéologique sur le complot maçonnique

Dans son communiqué, Gollnisch explique aussi : « Le meurtrier présumé, un certain Anders Behring Breivik, est présenté ainsi comme un ,fondamentaliste chrétien’, au motif, bien ténu, qu’il aurait visité des sites internet méritant cette qualification. Or, le site ,Nouvelles de France’ sous la signature d’Eric Martin nous apprend que, s’il se décrit sur Facebook comme ,chrétien’ et ,conservateur’, ce qui n’est guère original en Norvège, en revanche, dans ses activités, il n’évoque aucune activité religieuse mais seulement son appartenance… à la franc-maçonnerie, ce qui est tout de même moins courant ! (…/…). Pourquoi les médias ne mentionnent-il pas ce fait, peu compatible avec le ,fondamentaliste chrétien’ ? »
Nous ne saurions confirmer ni infirmer qu’Anders Behring Breivik appartenait à une structure de la franc-maçonnerie. Ce qui est certain, en revanche, c’est que si jamais c’était le cas, cela n’aurait pas du tout le signification - « antichrétienne » - que l’extrême droite veut faire porter à ce prétendu fait. Si, en France, la franc-maçonnerie, née avant la Révolution française, était une structure opposée au pouvoir de l’Eglise catholique et  proche des idéaux de la révolution libérale, ce n’est pas le cas  historiquement dans les pays scandinaves. En Europe du Nord, au contraire, les structures de la franc-maçonnerie sont proches du christianisme protestant. Eventuellement, le futur tueur d’Oslo, fasciné par l’idée de créer un « Ordre templier » combattant et clandestin, a pu être attiré par l’idée de former des sociétés secrètes (comme la franc-maçonnerie l’était à ses origines historiques).
Ce même délire idéologique sur un prétendu complot de la franc-maçonnerie, on le retrouve sur plusieurs autres sites de diverses mouvances de la droite extrême et de l’extrême droite. Que ce soit sur le blog de la droite extrême ultra-sioniste DRZZ.info ou encore sur des médias à tendance plutôt antisémite. Le site « NOVOPRESS », qui fait figure d’ « agence d’information » de la mouvance du Bloc identitaire, en rajoutait lui aussi sur la prétendue appartenance maçonnique d’Anders Behring Breivik. 

« La faute au multiculturalisme », dont le tueur serait… la victime

Un autre filon exploité par la « fachosphère » sur Internet, est l’idée selon laquelle le vrai coupable derrière la double tuerie à Oslo, ce serait « le multiculturalisme ». Cette idée-là, on la retrouve sur des sites plus classiquement fascistes dans la mouvance du FN, aussi bien que sur des médias liés à la mouvance de « Riposte Laïque » ou encore sur le blog DRZZ.info déjà cité.
C’est sans doute le site « La valise ou le cercueil » qui aura été plus loin dans cette logique. Poussant sa dénonciation de la présence des immigrés et du « multiculturalisme » (qui seraient la vraie raison du passage à l’acte du tueur d’Oslo) jusqu’à de véritables appel à la haine et à la violence, cela lui a valu une plainte de la part du MRAP.
Ce site, dont le nom fait référence aux colons européens en « Algérie française », appartient à un certain Jacques Coutela. Ce dernier a été candidat du Front national aux élections cantonales de mars 2011, à Saint-Florent, dans l’Yonne. Selon ses propres dires, il a vécu pendant 14 ans comme expatrié français à Madagascar. Un certain esprit colonialiste ou néocolonialiste ne lui semble pas tout à fait étranger, pas plus d’ailleurs qu’une solide dose de racisme. Le site en question a relayé, jusqu’à très récemment, de multiples communiqués du FN, vidéos d’apparitions publiques de Marine Le Pen etc.
Sur ce même site, le 24 juillet 2011, on pouvait lire un article publié sous le titre : « Anders Behring Breivik : voilà où mène le multiculturalisme. » La double tuerie d’Oslo y était présentée comme une sorte de riposte, certes démesurée, mais exercée par un individu possédant vraiment toutes les qualités : « Des jeunes gens ayant tout pour eux pètent un câble sous la pression de la propagande et du métissage. Signe précurseur que maintenant des nationalistes peuvent eux aussi se comporter en terroristes musulmans, qui exploitent toutes les techniques d’attaque sur les peuples occidentaux. » 
Le même jour, des extraits d’un article du magazine « L’Express » sur « les mots du tueur d’Oslo » étaient reproduits sur ce site accompagnés de la mention : « voila le résultat d’une politique de multiculturalisme. Il y en aura d’autres... » Un autre article, publié le lendemain, 25 juillet, se faisait encore bien plus menaçant. Il était intitulé « Le premier défenseur de l’Occident ! Appelez le Charles Martel 2 !! Mais il y en aura d’autres...! ». L’idée que reflétait ce titre était donc déjà récurrente sur ce site, et ce titre ne constituait point un « dérapage » isolé. Dans le corps de l’article, on pouvait aussi lire : « La raison de l’action terroriste du nationaliste norgégien : Combattre l’invasion, noilà ce que l’on vous cache. L’islam est la seconde religion en Norvège. En 2005 elle comptait entre 120 000 et 150 000 fidèles. La plupart des musulmans sont d’origine immigrée. » Plus tard dans la journée, le responsable du site avait d’ailleurs ajouté : « faisons de ce résistant une icône ».
Suite à une plainte annoncée par le MRAP - voir http://www.mrap.fr/contre-le-racisme-sous-toutes-ses-formes/lutte-contre-lextreme-droite/le-mrap-porte-plainte-pour-incitation-a-la-haine-raciale-contre-un-candidat-de-marine-le-pen  - , cet article daté du 25 juillet 11 a été supprimé du site en question. Mais le scandale avait déjà été révélé à l’opinion publique, la presse avait commencé à rapporter l’information. Sous pression, le Front national – qui, dans un premier temps, avait menacé d’une plainte « pour diffamation » tous ceux ou toutes celles qui tenteraient de le rapprocher du tueur d’Oslo – se voyait contrait de réagir. Steeve Briois, secrétaire général du parti d’extrême droite, a ainsi annoncé la « suspension » de la qualité d’adhérent du responsable du blog, Jacques Coutela, en attendant que la Commission de discipline du FN statue sur une (éventuelle) exclusion de ce membre.
A peu près la même configuration existe d’ailleurs aussi dans d’autres partis d’extrême droite en Europe : derrière des condamnations officielles, prononcées par les directions, on trouve des propos de certains militants qui sont plus « offensifs » contre les ennemis de toujours. Le FPOe (« Parti de la liberté d’Autriche »), principale formation de l’extrême droite autrichienne, vient ainsi d’exclure un député : Werner Koenigshofer. Il avait fortement relativisé la tuerie d’Oslo, s’indignant sur sa page Facebook contre l’éditorial d’un journal libéral qui avait évoqué le « danger » d’extrême droite. Il avait violemment rejeté cette critique, en faisant remarquer que « le danger islamiste (a) frappé déjà mille plus en Europe ». Ce commentaire de l’élu FPOe était accompagné de courriers de lecteurs – de ses « amis » sur Facebook – extrêmement durs contre les musulmans. La publication de ces paroles risquait de gêner la direction du parti sous Heinz-Christian Strache, qui considère que le parti peut obtenir 30 % des voix aux élections législatives prévus d’ici un an et demi.
Dans la mouvance anti-musulmane de « Riposte Laïque », c’est la même logique qui prévaut. Ainsi sur le site de Gérard Brazon, « dissident » à droite du sarkozysme, ancien conseiller municipal UMP en région parisienne (à Puteaux) et élu au Conseil national de l’UMP, mais aussi l’un des piliers de « Résistance Républicaine », la principale association de la galaxie « Riposte Laïque ». Le 26 juillet 2011, on y lit un article de la plume de Sylvia Bourdon. Cette « habitante du 18e arrondissement de Paris », qui avait - selon ces propres mots - déjà été « menacée d’hôpital psychiatrique » mène ainsi sa réflexion, si on ose dire, sur les attentats d’Oslo : « … sur ce drame extraordinaire, provoqué, semble-t-il par un seul homme illuminé, au visage d’une beauté saisissante selon les standards européens, pour ne pas dire occidentaux. Pensez donc, un homme jeune, blond, apparemment éduqué, aux yeux bleus, le trait fin, le charme certain. C’est ce que dégagent en tout cas les photos du massacreur des siens. Pourquoi a-t-il ciblé ses compatriotes et non ceux qui font l’objet de sa haine ordinaire, les musulmans ? Je l’explique tout simplement par le détournement de sa haine envers ceux, qui ont toléré, rendu possible ce multiculturalisme et le remplacement de population qui lui était devenu insupportable. Sa transformation méthodique, lente, en justicier de sa civilisation qu’il croit menacée par cette classe politique, qu’il considère comme un chancre mou, lâche, corrompu, bradant ses valeurs à l’islam, l’a fait passer à l’acte tragique. Les mots ne suffisaient plus pour convaincre ses adversaires. La violence extrême fut sa seule réponse. » 
L’explication est donc plus que compréhensive, elle est pleine d’empathie, accompagnée de plusieurs développements où l’auteur insiste sur la distinction entre victimes parmi les « nôtres » (Européens, Occidentaux) et « les autres ». Elle évoque ainsi  « ce terrorisme là, qui se retourne contre les siens. Les nôtres, qui contribuent au multiculturalisme et au remplacement de populations. Oui, cela fait peur, le remplacement de populations,  qui entraîne la disparition de nos valeurs et ce nouveau terrorisme qui en découle tout naturellement.  » 

Théorie du complot : il n’y a pas eu d’attentat…

Une tendance (minoritaire) au sein de l’extrême droite française et européenne diffuse une théorie du complot, insinuant qu’il n’y aurait pas jamais eu d’attentat à Oslo. Un certain nombre de théories du complot – relèvent en général de la crétinerie politique –  par exemple sur les attentats du 11 septembre 2011 aux Etats-Unis. Ces théories viennent d’ailleurs souvent de l’extrême droite, où l’idéologue antisémite Emmanuel Ratier en est un grand spécialiste,  mais malheureusement pas uniquement : L’exemple étonnant de Thierry Meyssan, venant à l’époque d’un milieu antifasciste, mais publiant fin 2001 un livre sur le 11 septembre 2001 est là pour le démontrer.
Concernant le double attentat d’Oslo, là aussi, il s’agit de prouver – s’abritant apparemment derrière de « simples questions ouvertes » et des « contradictions non résolues » etc. -, que l’attentat n’aurait décidément pas pu se passer « comme on nous l’a dit ».
Un site Internet proche de la « Ligue du Sud », mini-parti d’extrême droite qui allie les « Identitaires » du Sud-Est de la France à Jacques Bompard, maire d’Orange (ex-FN, ex-MPF), reproduit ce genre d’hypothèses. A la date du 28 juillet 2011, il publie ainsi un article qui pose un certain nombre de pseudo-questions, dans le plus pur styles des adeptes du complot autour du 11 septembre. On lit donc sur le site « Chardon Varois » : 
« À l’évidence, cet attentat d’Oslo présente un certain nombre de points pour le moins bizarres. Des zones d’ombres.
1. On nous dit qu’il s’agit d’un attentat à la voiture piégée… or, sur toutes les images (photos et vidéos), aucun cratère dans la chaussée intacte n’apparaît. Néanmoins, on nous montre en permanence une voiture renversée et calcinée qui suggère l’hypothèse retenue. Quand on songe aux dégâts provoqués induisant une forte puissance de l’engin explosif, on ne peut qu’être étonné qu’il n’y ait aucun cratère, ni même une plaque de goudron arrachée. S’il y en avait un, nous aurions eu droit aux gros plans. (…)
2. S’il s’agit d’un attentat à la voiture piégée, comment se fait-il qu’un incendie se soit déclaré dans les étages de l’immeuble gouvernemental et pas dans les boutiques proches de la ,fameuse’ voiture renversée ? L’explosion se serait-elle donc produite dans les étages ? Et n’y en a-t-il eu qu’une seule ?
Le racisme n’étant, par ailleurs, jamais loin puisqu’on lira aussi : « Et puis, qui sont réellement les victimes ? Tous les témoins interrogés sur l’île et dont les propos ont été largement  diffusés ne sont pas franchement de type nordique. Par contre, toutes les personnes venues déposer des fleurs sur les lieux de l’explosion, elles, le sont. Alors, de quoi s’agit-il ?... de quoi et de qui parle-t-on ? »

Partout, réagir !

Un délire idéologique dangereux existe ainsi, non seulement en Norvège et non seulement chez des « protestants fondamentalistes ». Les réactions de l’extrême droite aux crimes perpétrés par le tueur d’Oslo le confirment une fois de plus.
Pour la première fois en Europe depuis plusieurs décennies , une organisation de gauche, du mouvement ouvrier , a été victime d’un meurtre de masse au nom d’une idéologie d’extrême droite où la seule « nouveauté » est que le « musulman » a remplacé le « juif ».. Ceci constitue un avertissement à ne pas sous estimer.

VISA
 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lors de l'AG annuelle de VISA du 9 décembre dernier, nous avons décidé de baisser les tarifs de vente du tome 2 à 5€ l'unité et jusqu'à 2€ pour les commandes supérieures à 500 exemplaires (voir tableau ci-après).

« Lumière sur mairies brunes » tome 2, c'est 236 pages et autant d'arguments contre l'extrême droite. Ce deuxième tome « lumière sur mairies brunes » couvre la période allant de juin 2015 à juin 2017. Il regorge d’informations sur les pratiques municipales plus ou moins radicales de l’extrême droite et illustre ainsi tous les reculs sociaux qu’elle provoque lorsqu'elle exerce le pouvoir.

Passez commande en l'adressant par courrier avec le chèque à : VISA 80-82 rue de Montreuil 75011 PARIS

Merci d'indiquer votre nom, adresse et téléphone.

Pour calculer le montant de votre commande avec les frais de port, consulter le tableau en fin d'article. Livraison gratuite sur Paris - Ile de France et PACA.

Il faut veiller à ce que le combat contre l'extrême droite ne passe pas après les luttes syndicales au prétexte qu'elle a été battue aux présidentielles et qu'elle n'a obtenue «que» 9 députés.

Il faut continuer de lutter, sans relâche et avec la même force, contre les politiques libérales, notre adversaire qui fait aussi monter le FN, et contre le fascisme, notre ennemi historique.

 

Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes - 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Les brochures de VISA

Cliquez sur une brochure pour voir les conditions de commande.

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous contacter...

assovisabis@gmail.com

Les formations
proposées par VISA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"droites extrêmes" Blog Le Monde

Le virage sur l’aile est serré. Un peu moins de deux ans après les élections régionales de 2015, Olivier Bettati, qui menait la liste Front national dans les Alpes-Maritimes, assure aujourd’hui qu’il n’était à l’époque… qu’une « tête de liste divers droite » pour le...

09.11.2017 - 12:40

Fil d'informations RESF

Nous, enseignants, personnels du collège Léonard deVinci et du lycée Rabelais, camarades de classe, amis, d'Ermir et d'Amina, associations et individus membres du comité de soutien de la famille Sulejmani leur apportons tout notre soutien afin qu'ils puissent rester ici, auprès de nous. Qu'ils...
23.04.2018 - 21:26
22.04.2018 - 21:57
M. Oleksandr LOBANOVSKYI, ressortissant ukrainien, n'avait jamais été interpellé par les forces de police jusqu'à ce jour. Le 15 avril 2018, Oleksandr a été arrêté pour un simple contrôle d'identité, à l'occasion d'un contrôle routier. Il a déclaré au commissariat sa situation familiale sur le...
21.04.2018 - 12:32
Prochaines réunions du RESF13 - à Marseille : - Mercredi 18 avril de 16h à 18h : Réunion de fonctionnement RESF à Marseille à Mille Bâbords (61 rue Consolat 13001). attention horaire modifié - Mercredi 9 mai de 15h à 17h : permanence RESF à la MMDH (34 cours Julien, à Marseille 13006). À...
16.04.2018 - 08:00
PETITION DE SOUTIEN A LA FAMILLE BOUKHARI DE ROUVROY Kheira et Rédouane Boukhari sont arrivés en France à Charleville avec leurs fils Walid et Youssef en 2010. Ils vivaient chez le frère de Kheira en situation régulière depuis longtemps. Puis en 2014 la famille arrive à Rouvroy chez l'autre frère...
15.04.2018 - 13:37
1 - Maltraitance institutionnelle Télécharger 2018-04-12%20initiative%2094%20-%201%20-%20Maltraitance%20institutionnelle.mp3 ( 1.7 Mo ) 1 - Maltraitance institutionnelle Durée : 01:52 2 - Jeunes majeurs sans papiers Télécharger 2018-04-12%20initiative%2094%20-%202%20-%20Jeunes%20majeurs%20sans%...
14.04.2018 - 22:57
Avec Bruno Chevalier et Julie (Romeurope) Razvan (Arcueil) et Laure Palun (ANAFE) 1 – Intro et journal Il sera surtout question d'une mobilisation aux Ulis (91) Télécharger 2018-04-11%20RESF%20sur%20FPP%20471%20-%201%20-%20Intro%20et%20journal%20Aux%20Ulis.mp3 ( 5.9 Mo ) 1 – Intro et journal...
14.04.2018 - 17:07
14.04.2018 - 10:57
Parti de mon pays à l'âge de 16 ans, emmené par mon frère sans savoir pourquoi et où j'allais... je suis devenu MENUISIER. Je m'appelle Kanvaly. Je suis originaire de Côte d'Ivoire. Parti de mon pays à l'âge de 16 ans, emmené par mon frère sans savoir pourquoi et où j'allais. Six mois après un...
13.04.2018 - 21:06
Mon pays est en guerre. Quand l'armée française est intervenue au Mali en 2013, je n'avais pas 15 ans. Après l'Opération Serval qui devait mettre fin à l'occupation djihadiste, ce sont les militaires de l'ONU qui sont arrivés et les Français ont engagé l'Opération Barkhane pour traquer les...
13.04.2018 - 21:00

DAL, GISTI, LDH, LOPPSI, dailleursnoussommesdici...

12.04.2018 - 15:37
11.04.2018 - 19:21
06.04.2018 - 16:27
06.04.2018 - 13:57
Rarement un sujet absent d'un projet de loi n'aura mobilisé tant de députés lors de son examen. Lors de la discussion par l'assemblée nationale du projet de loi « pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie », ils étaient nombreux, dans chacun des groupes...
gisti
23.04.2018 - 17:25
Cette tribune collective a été publiée par Libération le 18 avril 2018. À l'heure du débat sur la loi asile et immigration, la France doit respecter et protéger les droits de l'enfant. En 2017, plus de 300 mineurs ont été enfermés et ce chiffre ne cesse d'augmenter. Les centres de rétention...
gisti
19.04.2018 - 09:32
« Et de fait, rien peut-être ne rend plus sensible le formidable recul qu'a subi le monde depuis la Première Guerre mondiale que les restrictions apportées à la liberté de mouvement des hommes et, de façon générale, à leurs droits. Avant 1914, la terre avait appartenu à tous les hommes. Chacun...
gisti
19.04.2018 - 09:44
On the 18th of July 2017, 35 residents of Moria hotspot on Lesvos Island in Greece were arrested after a demonstration organised in the camp earlier in the day. Hundreds of the camps inhabitants took part in this protest against their inhumane living conditions. A few days later, Amnesty...
gisti
18.04.2018 - 11:25
Le 18 juillet 2017, 35 résidents du hotspot de Moria sur l'île de Lesbos en Grèce ont été arrêtés à la suite d'une manifestation organisée quelques heures plus tôt dans le camp et à laquelle plusieurs centaines d'exilés avaient participé pour protester contre leurs conditions de vie indignes et...
gisti
18.04.2018 - 11:25
Alors que s'ouvrent au Parlement les débats sur le projet de loi Collomb « pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif », nous vous invitons à une réunion publique d'information pour aborder : les changements apportés par ce texte à la réglementation actuelle les effets qu'aura...
gisti
16.04.2018 - 17:30
Les collectifs citoyens et les associations, nationales et locales, impliqués dans le processus des États Généraux des Migrations appellent les députés à rejeter le projet de loi Asile et Immigration discuté à partir du 16 avril, et à réfléchir d'urgence à une politique migratoire radicalement...
gisti
13.04.2018 - 10:08

COMMUNIQUÉ

Paris le 11 avril 2018

 

Droit Au Logement soutient depuis plusieurs années le combat contre le projet d’aéroport et l’occupation de la ZAD, et :

– Confirme que la plupart des expulsions en...

dal
12.04.2018 - 15:37

 

 COMMUNIQUE DAL Fédération  Paris le 11 avril 2018

 

Le DAL rend hommages à F’MURR...
dal
11.04.2018 - 19:21
signé à Sandhurst le 18 janvier 2018, entré en vigueur le 1er février 2018, publié par le décret n° 2018-263 du 11 avril 2018 Accords bilatéraux...
gisti
11.04.2018 - 13:23

COMMUNIQUÉ

Paris le 5 avril 2018

 

Analyse sommaire et survol du Projet de loi ELAN :

 ...

dal
06.04.2018 - 16:27
Le DAL salue la mémoire de Jacques Higelin, ce grand artiste, musicien, poète, ainsi que son engagement aux côtés des mal logés et des sans logis. On n’oubliera jamais Jacques en mars 93 chantant...
dal
06.04.2018 - 13:57

 

 

COMMUNIQUE Paris le  5 avril 2018

Piquet anti expulsion, 1ère victoire dans le 11e, mais une nouvelle expulsion par Paris Habitat menace dans le 20e: L’expulsion d’Anne-Marie par la RIVP programmée...
dal
05.04.2018 - 13:24
Le projet de loi Collomb « Pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif » avait été annoncé dès juillet 2017, dans le cadre d'un plan gouvernemental intitulé « Garantir le droit d'asile, mieux maîtriser les flux migratoires ». Quel que soit l'ordre des objectifs affichés, le texte...
gisti
05.04.2018 - 09:14
Discriminations: La Mairie refuse de déposer plainte.   Ce vendredi 30 mars se tenait le conseil municipal de Toulouse, parmi les affaires évoquées lors de celui-ci, l’affaire des discriminations chez Habitat Toulouse Métropole révélées par...
dal
04.04.2018 - 18:40

COMMUNIQUE Paris le 31 mars 2018  

Contre les expulsions, les fins d’hébergement … Pour le respect de la loi DALO et DAHO Des  locataires et des sans logis campent place de la République

 

...

dal
31.03.2018 - 17:08
Vendredi 23 mars, vers 9h, le campement situé Rue des Verrotières dans la Zone industrielle des Dunes a été détruit, une fois de plus. Il n'y avait pourtant, sur ce lieu-là, pas eu d'opération d'expulsion depuis plus d'un mois. Les exilé.e.s étaient installé.e.s dans des dizaines de tentes et...
gisti
30.03.2018 - 12:45

 

(à compléter!)

 

24/03GRENOBLE: départ  de l’arrêt de tram la Bruyère à 14h =>...

dal
29.03.2018 - 15:02

COMMUNIQUE Paris le 29 mars 2018

Ce matin, ENEDIS est venu couper l’énergie à 5 familles avec enfants, occupant des pavillon désaffectés appartenant à la DGAC (Administration de l’aviation civile sous tutelle du ministère de Mr HULOT), depuis...

dal
29.03.2018 - 15:01
Le 21 mars 2018, en Guadeloupe, la police aux frontières a refusé l'entrée sur le territoire à Carmen et 20 autres touristes vénézuéliens. Ils ont été maintenus en zone d'attente pendant quatre jours dans des conditions indignes et sans respect de leurs droits. À l'aéroport de Pointe à Pitre, la...
gisti
29.03.2018 - 12:33

D'autres sites... d'autres luttes !

Associations
   ademonice - http://ademonice.free.fr/
   anafe - http://www.anafe.org/index.php
   prochoix - http://www.prochoix.org/cgi/blog/
   icare - http://www.icare.to/main.php?fr
   memorial98 - http://memorial98.over-blog.com/
   REFI - http://refi.over-blog.org
   syllepse - http://www.syllepse.net/
   Raslfront-Isère - http://www.raslfront-isere.org/blog/index-557584.html
   Collectif Justice et libertés - http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.fr/
   Observatoire du confusionnisme politique - http://confusionnisme.info

Syndicats
   CGT Finances - http://www.finances.cgt.fr/
   fgte-cfdt - http://www.fgte-cfdt.org/
   sgen-cfdt - http://www.sgen-cfdt.org/actu/sommaire.php3
   snpespjj - http://snpespjj.fsu.fr/
   solidaires - http://solidaires.org/
   spasmet-meteo - http://spasmet-meteo.org/solidr/index.php
   Solidaires Finances Publiques- http://solidairesfinancespubliques.fr

International
   LabourNet.de Germany - http://www.labournet.de/
   trend onelinezeitung - http://www.trend.infopartisan.net/inhalt.html

Les archives de VISA


Le temps
où VISA
était en papier