Il appartient aux syndicats de porter les luttes contre le fascisme et l'idéologie d'extrême droite

Qui sommes nous ?

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales : la FSU et plusieurs de ses syndicats, l’Union Syndicale Solidaires et plusieurs de ses syndicats, des fédérations et des syndicats de la CGT, de la CFDT, de la CNT, de l’UNEF et le syndicat de la Magistrature.

Lire la suite...

 

En bref

Le collectif droits des femmes contre les extrêmes droites, dont VISA est membre, a sorti un tract à diffuser sans modération pour expliquer aux femmes que le FN est toujours leur ennemi !
Dans un tract appelant à manifester contre la venue de Marine Le Pen le 19 avril à Marseille, les deux syndicats dénoncent le volet judiciaire du programme de la cheffe du Front National. Un exemple à suivre pour d'autres branches où l'appel nécessaire à faire barrage au Front National ne sera que renforcé par une dénonciation concrète de ses projets pour les salarié-e-s et/ou usagers concerné-e-s.
À Charlottesville (Virginie), samedi 12 août, Heather Heyer, militante antiraciste, est morte, écrasée par un assassin néo-nazi, en manifestant contre le rassemblement “Unite The Right” organisé par l’extrême droite qui voulait honorer la mémoire d’un esclavagiste, le général Lee.  Ce meurtre d’aujourd’hui n’est pas isolé, c’est le dernier d’une longue liste d’agressions et crimes fascistes aux Etats-Unis, comme dans le reste du monde et notamment en Europe (France, Grèce, Espagne). Ce meurtre a suscité l’indignation quasi-générale, comme en France où même le FN, en quête de respectabilité, a été obligé de prendre ses distances avec le président Trump qui renvoie dos à dos néo-nazis et militant-es antiracistes, après en avoir fait un modèle.  Mais au-delà de ces condamnations morales de ce qui s’est passé « outre Atlantique » et qui serait « incompréhensible vu d’ici »,...
Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, tient à apporter son total soutien à Julie Hainaut. Cette journaliste subit depuis le 12 septembre un torrent de menaces et d’injures immondes, suite à la publication d’un article critique sur un bar dans l’hebdomadaire lyonnais Le Petit Bulletin.   Sous le titre « Lyon : une pute à nègres féministe veut détruire un bar à rhum ''colonialiste'', mobilisation ! », un organe qui se qualifie lui-même de « site le plus raciste de la fachosphère » n’hésite pas à la traiter de « femelle négrophile » ou de « hyène terroriste » avant de s’en prendre à la « vaginocratie négrophile », de demander l’adresse de cette consœur - une menace lourde de sens - et d’appeler à inonder son mail et son compte twitter.   Admettre qu’une journaliste professionnelle, qui n’a fait que son...
  La CGT 34 et l'UL de Beziers, avec Solidaires et FSU 34 viennent de lancer, avec les organisations féministes locales, une pétition appelant le préfet à retirer les affiches violentes et sexistes placardées partout par Robert Menard. Il semble en effet très important de construire un rapport de force en partant des habitant.es et salarié.es de Beziers et de sa région.   La répression va être rude, surtout pour la camarade de Beziers, il est donc essentiel que cette pétition fasse un tabac.   Une mise à jour ser faite au fur et à mesure pour annoncer les soutiens d'organisations ou d’élu.es.   Merci de signer et de diffuser cette pétition en cliquant ici

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS


Retrouvez VISA
sur Facebook

 

Des outils pour lutter
contre l'extrême droite

- Des livres

Les extrêmes droites en France
- édition Syllepse -
Par Jean Paul Gautier
 

 

Dictionnaire de l'extrême droite
- édition Larousse -
Collection "à présent"
 

 

Jacques Leclerq :
" dictionnaire de la mouvance droitiste
et nationale de 1945 à nos jours "

Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier
" LA GALAXIE DIEUDONNÉ "
Pour en finir avec les impostures.

Pour commander
Editions Syllepse

AUBE DORÉE. LE LIVRE NOIR DU PARTI NAZI GREC
Auteur: Psarras Dimitris

Pour commander
Editions Syllepse

- Des vidéos

"Aujourd'hui comme hier, combattre l'extrême droite"

Le documentaire "Aujourd’hui comme hier,
combattre l’extrême droite - Histoire croisée
du syndicalisme et de l’extrême droite"
a été réalisé par l'IHS-CGT, dans le cadre
de la campagne CGT-Solidaires-FSU-Unef-FIDL-UNL
« Combattre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques »
initiée le 29 janvier 2014 à la Bourse du travail de Paris.
Ce documentaire de 11 minutes peut être utilisé dans
le cadre de formations, de débats, de réunions publiques
et permet de se réapproprier l'histoire de la lutte
antifasciste d'un point de vue syndical.

 

"LE FN aux affaires"

Une enquête menée dans deux villes du Var :
Fréjus et Cogolin, un an après les élections
municipales de 2014.

 

"Bassin miné"

un documentaire d’Edouard Mills-Affif,
qui suit la scène politique locale de Hénin-Beaumont
depuis plus de dix ans.

http://www.bassinmine.com/

Mains brunes sur la ville

Quand l’extrême droite est au pouvoir

MAINS BRUNES SUR LA VILLE – 90 min
Documentaire de Bernard Richard.

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l’extrême droite, et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ?(doc tourné pendant la campagne des cantonales de 2011 à Orange et Bollène)

Pour organiser une projection : Tel : 06 25 52 76 74 - Mail : victor.fuvel@free.fr

Aube dorée, une affaire personnelle

Un doc sur le parti néonazi grec accessible gratuitement en ligne !
 

Le livre de Dīmī́trīs Psarrás 'Aube dorée: Le livre noir du parti nazi grec’ (éditions Syllepse), utile complément à ce documentaire peut être commandé (10 €) à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS.

Sur fond de crise du FN, tentative de regroupement à l’extrême droite

Un nouveau mouvement a été fondé le 1er juin : La Nouvelle Droite Populaire

L'extrême droite française possède, depuis le dimanche 1er juin, un nouveau pôle organisationnel, cherchant à cristalliser des forces autour de lui. Il s'agit de la Nouvelle Droite Populaire (NDP), force née à partir du « Comité d'initiative pour la refondation » qui avait lui-même vu le jour le 29 mars, sous l'égide de déçus du Front national (FN) de Bruno Mégret (qui était alors encore le président du MNR, Mouvement national républicain) et de Robert Spieler, ancien chef du mouvement d'extrême droite régionaliste "Alsace d'abord". Le nom de cette nouvelle force renvoie à une double dimension. D'un côté, il fait référence à la Nouvelle Droite, courant intellectuel autour d'Alain de Benoist et de son groupement GRECE qui était né, dans les années 1960, de la défaite de l'extrême droite au moment des guerres coloniales et qui cherchait à « réarmer » son camp idéologiquement. De l'autre côté, le nom fait référence à la définition revendiquée par le FN lui-même depuis sa fondation en octobre 1972, à savoir une « droite nationale, sociale et populaire ».

Un accouchement difficile...

Cependant il n'est pas certain que le nouveau groupement cherche à devenir un parti politique. Dans un premier temps, cela avait été clairement défini comme un objectif à atteindre d'ici à la fin de l'année 2008. Mais lors de la « convention national» du 1er juin, Jean-François Touzé - un cadre du Front national qui avait déclaré fin 2007 sa candidature à la succession de Jean-Marie Le Pen (contre sa fille Marine et contre Bruno Gollnisch) - a démenti cet objectif. Selon lui, la NDP n'a pas, aujourd'hui, « vocation à devenir un parti politique » (...) « notre camp compte déjà plusieurs partis politiques, avec le FN, le MNR et le Mouvement pour la France (MPF) ». Mais aujourd'hui, ces partis se trouveraient « dans une impasse stratégique », qui serait entre autres liée au « refus du pouvoir » par Jean-Marie Le Pen. Il ne s'agirait cependant pas de les remplacer, mais plutôt d'un regroupement destiné à élaborer des idées et des concepts qui manqueraient cruellement à l'extrême droite. Touzé : « Nous devons (pouvoir) dire comment nous voulons faire partir les clandestins. Nous devons dire comment nous voulons mettre fin à cette monstruosité qu'est le droit de la nationalité, comment nous voulons mettre fin aux binationaux. Nous devons dire comment nous allons sortir de cette Europe-là - celle des nains de Bruxelles -, et surtout qu'est-ce que nous allons mettre à sa place. » Avant lui, Jean-Philippe Wagner, conseiller régional de Lorraine (anciennement FN, maintenant membre du nouveau groupe de conseillers baptisé Identité nationale et tradition) avait critiqué le manque de « compétence économique » et technique de l'extrême droite. La faute en reviendrait à Jean-Marie Le Pen, qui se serait toujours désintéressé de ces questions-là.

Il n'est pas difficile, cependant, à reconnaître derrière ces hésitations relatives à la transformation en parti politique, des difficultés de démarrage organisationnel. Ces difficultés semblent surtout liées à la crise aigue qui secoue le MNR (ex-mégrétiste). Ceci parce que le MNR, qui fut - au moins au début de la décennie - l'autre grand parti d'extrême droite à côté du FN, en termes de militants et adhérents, était censé rejoindre le nouveau rassemblement. Bruno Mégret devait même en constituer l'une des têtes d'affiche. Mais aujourd'hui, des oppositions fortes à ce rapprochement avec les autres «dissident» de l'extrême droite se sont exprimées au sein de l'appareil du MNR. Certains cadres semblent penser qu'il est inutile de vouloir, une fois encore, créer une nouvelle formation politique destinée à concurrencer le FN sur son terrain idéologique. Une partie de la direction privilégie la tentative de rapprochement avec le FN, y voyant le seul salut organisationnel. Cette tactique devrait leur permettre, selon eux, de sortir d'une existence groupusculaire à laquelle le parti mégrétiste était cantonné depuis plusieurs années. Du coup, le MNR n'était pas officiellement représenté à la tribune de la « convention nationale » du 1er juin. Annick Martin, sa vice-présidente, avait envoyé un message qui a été lu aux participants. Elle y assurait les partisans de la nouvelle force de sa bonne estime et les encourageait, mais ajoutant qu' « avant le 22 juin » - date de la prochaine convention du MNR où la direction du parti doit décider de la succession de Bruno Mégret, qui quitte la vie politique - elle « ne participer(a) à aucune manifestation » afin d'éviter « de créer des malentendus ».

Un MNR bis ?

C'est dans les salons du Novotel, rue de Vaugirard, Paris 15°, qu'a donc été créée la "Nouvelle Droite Populaire". Les 130 places assises étaient toutes occupées. A noter que les personnes âgées de plus de cinquante ans étaient largement majoritaires dans l'assistance. Cet hôtel  a été souvent un lieu de réunion du MNR et Bruno Mégret y a organisé des conférences de presse et  soirées électorales. Simple coïncidence ..?

La nouvelle force ressemble en effet, sous de nombreux aspects, effectivement à un remake ou un décalque du MNR mégrétiste, au moment de sa séparation avec le FN (en 1999). Mais avec la particularité que la force créée le 1er juin gagne, aujourd'hui, de nouveaux « déçus » du FN alors qu'elle semble perdre, de l'autre côté, une fraction des anciens « dissidents» passés par le MNR. Ces derniers, s'ils ne se sont pas retirés de la vie politique au cours des dernières années, semblent aujourd'hui partiellement gagnés par la tentation de renouer des liens avec leur ancien parti puisque c'est lui qui garde une notoriété à une échelle de masse (et des succès électoraux, quoique fortement réduits depuis l'année dernière).

Le profil politique et idéologique du NDP

Les animateurs de la Nouvelle Droite Populaire revendiquent une double critique de la « ligne » suivie par Jean-Marie Le Pen et la direction actuelle du FN. D'un côté, ils lui reprochent d'avoir mis « beaucoup trop d'eau dans son vin » concernant la question du racisme, et du rejet de l'immigration. De l'autre côté, ils lui reprochent aussi son « refus du pouvoir », ou encore son incapacité de se situer dans une stratégie de conquête du, ou de participation à l'exercice du pouvoir politique.

Critique de la « modération » dans l'expression du racisme : sur ce plan-là, les participants à la réunion fondatrice de la NDP ne font effectivement pas dans la dentelle. L'assemblée s'est ouverte sur une présentation, sur écran, de ce que la nouvelle force admire... et de ce qu'elle exècre. Il est clairement fait référence à une vision raciale de l'Europe « blanche », qui est nettement plus dure que la vision (post-)coloniale, assimilationniste et mettant surtout le critère de la nationalité française en avant, qu'affiche - pour le moins en ce moment - la direction du FN en ce qui concerne les immigrés. Pour les têtes de la NDP, c'est clairement la présence d'immigrés en tant que telle qui gêne, qu'ils possèdent ou non la nationalité française, qu'ils acceptent d'effectuer les « bas travaux » sans moufter ou pas.

Un slogan, venant après des images d'islamistes vociférants, cible certains membres du cabinet de François Fillon : « Sarkozy avait promis le Kärcher - il leur a donné des ministères ! »  Aussitôt après, s'affichent les photos de Rama Yade, de Rachida Dati et de Fadela Amara, ministres en exercice. Une vision « raciale » de la politique que n'oserait - probablement - pas afficher de façon aussi ouverte la direction du FN, en ce moment. Dans un message lu à l'assistance, Pierre Vial, penseur "racialiste", à la tête du cercle Terre et Peuple, enfoncera d'ailleurs le clou : « La lutte contre les envahisseurs semble être abandonnée, aujourd'hui, par ceux qui qualifient (ces envahisseurs) de <branches de l'arbre France>. » Une allusion nette aux propos d'Alain Soral, conseiller de Marine Le Pen, qui avait créé le terme de « Français de branche » pour désigner les ressortissants nationaux d'origine immigrée, en les distinguant des « Français de souche ».

Dans la suite de la présentation, on peut voir ce qu'admirent les partisans de la nouvelle force d'extrême droite : des images de l'Acropole d'Athènes, du lieu de culte (présumé) celtique de Stonehenge - des allusions aux lubies idéologiques du GRECE et de la Nouvelle Droite -, des forteresses de Besançon et La Rochelle, du Mont Saint-Michel, puis de la cathédrale de Cologne et de la Porte de Brandebourg à Berlin. Des slogans pour « une Europe forte », « consciente de ses valeurs » et « en mesure de se défendre ». Puis encore des photos : de la choucroute alsacienne (très applaudie par l'assistance), des festivals du Moyen-âge, des tracteurs, des chars d'assaut, des avions de combat.

Critique du « refus du pouvoir » : A la différence de Jean-Marie Le Pen - qui avait traité de « vendus », il y a quelques années déjà, les représentants des partis ayant accepté de nouer des coalitions de gouvernement avec la droite conservatrice comme Jörg Haider en Autriche ou Gianfranco Fini en Italie -, ici on prise les stratégies de « Realpolitik » conduisant à la participation gouvernementale. Sont très applaudies par l'assistance, les photos de Gianfranco Fini, de Silvio Berlusconi et son épouse, d'Umberto Bossi de la Ligue du Nord italienne, puis de Christoph Blocher de l'extrême droite suisse (ancien ministre de la justice de la Confédération helvétique), Heinz-Christian Strache du FPÖ Autriche, et les dirigeants du Vlaams Belang en Belgique. Le nouveau maire de Rome (depuis fin avril), le « post-néofasciste » Gianno Alemanno, fut d'ailleurs présenté à l'assistance comme « issu de nos rangs ». Au cours de l'après-midi, furent lus à la tribune les messages de soutien à la «convention nationale» de la NDP. Parmi eux, à côté des « dissidents » anciens ou nouveaux du FN comme Pierre Vial (voir ci-dessus) et Bernard Antony (ancien dirigeant de l'aile ultra-catholique ayant quitté le FN en 2006), on trouve aussi celui d'un ancien secrétaire d'Etat italien : l'actuel député européen de la Ligue du Nord, Mario Borgezio. Dans son message de soutien, celui qui appelle la création de la NDP française « une bonne nouvelle que je vais répandre en Italie » annonce que «les quatre ministres de la Ligue du Nord (dans le cabinet de Berlusconi) vont prendre très prochainement l'initiative pour demander un référendum sur le traité de Lisbonne » sur l'avenir de l'Union européenne. Tonnerre d'applaudissements.

Concernant la France même, dans sa description du bilan d'une année de présidence Sarkozy, Jean-François Touzé est moins univoquement négatif que ne le sont généralement les dirigeants du FN. Alors que ces derniers ne trouvent aucun aspect positif (à leurs yeux) à l'exercice du pouvoir par Sarkozy, Touzé nuance : « Il y a des pas positifs, des tout petits pas dans la bonne direction. Sur la fiscalité, sur le Service minimum [en cas de grève], sur les 35 heures [concernant leur détricotage]. En revanche, la politique de Sarkozy ne fait pas des progrès, mais au contraire des pas en arrière en matière de politique d'immigration. L'objectif de renvoyer 25.000 clandestins par année est ridiculement bas, alors qu'il en entre des centaines de milliers chaque année  et on cherche à faire rentrer des nouveaux immigrés au nom de <l'immigration choisie>. »

Concernant l'Europe, les dirigeants de la nouvelle force condamnent - là encore - l'irréalisme de l'actuelle direction du FN, lui reprochant de s'enferrer dans une défense obstinée de l'Etat-nation classique (à la française) contre toute supranationalité à l'échelle européenne. Jean-Philippe Wagner, conseiller régional de Lorraine (ex-FN), raille par exemple l'absence de réflexion de son camp pour la situation des « plus de 120.000 habitants de notre région qui vont travailler quotidiennement au Luxembourg ». Cependant il ne semble pas y avoir de cohésion idéologique claire sur ces questions. Alors que s'affiche, sur l'écran, le slogan « Défendons nos identités régionales, nationales et européennes », Robert Spieler précise que «l'unanimité sur toutes ces questions n'est pas exigée dans nos rangs». Il ajoute que « seulement celui qui s'écarterait clairement de nos objectifs fondamentaux, qui considérerait par exemple que <maintenant qu'ils vivent ici, il faut faire avec eux [les immigrés] >, n'aurait pas sa place » dans la nouvelle force. Pour le reste, il veut bien tolérer des références idéologiques différentes. Lui-même avait précisé, auparavant, qu'il trouverait bien trop petite l'Alsace comme cadre culturel, et qu'il revendiquait « le droit d'aimer des peintres de la Renaissance italiens parce que ça aussi, c'est ma culture ». Mais aussitôt après, Jean-François Touzé vient dire à la tribune qu'il était avant tout « un national », parce que « la nation française a aussi une dimension spirituelle »...

Notons d'ailleurs que la force régionaliste d'extrême droite Alsace d'abord, anciennement dirigée (jusqu'à sa démission en mars dernier) par Robert Spieler, reste associée au processus de création de la Nouvelle droite populaire. Ainsi un candidat de la formation régionaliste - issue d'une scission du FN en Alsace en 1988 - actuellement en lice pour une élection partielle à Saverne, le Général Alain Voelckel, a-t-il participé à la « convention » de la NDP de dimanche dernier.

Perspectives

Pour tenter de dresser des perspectives, provisoirement, il faut retenir qu'il s'agit là, avant tout et au stade actuel des choses, d'un regroupement de forces né des contradictions internes au FN. La nouvelle force - comme éventuellement d'autres regroupements qui verraient le jour, sur d'autres bases (comme le rassemblement « des nationalistes » qui s'est tenu dans la région lyonnaise le 24 mai 2008, autour de deux courants ultra-radicaux) - est en mesure d'attirer des militants déçus de l'état du FN, de sa crise avancée, son attentisme ou sa « modération » idéologique. L'autre question, celle de savoir si - à partir de là - pourra aussi naître un courant « de masse » reste, pour l'instant, tout à fait ouverte.

Sous de nombreux aspects, la nouvelle formation d'extrême droite ressemble à une répétition de l'expérience du MNR. Seul un aspect,  important, distingue les deux tentatives de regroupement : l'état de crise du FN. C'est au moment où la question de la succession de Jean-Marie Le Pen sera « enfin » ouvertement posée que les choses se décideront, et que l'on saura si l'extrême droite est définitivement éparpillée en plusieurs courants organisationnels. Ou si - au contraire - le FN réussira à reconquérir un statut de quasi-monopole politique et organisationnel, comme c'était le cas au milieu des années 1990.

VISA

 

 

En septembre 2015, VISA publiait le 1er tome de « Lumière sur mairies brunes ». Il recensait tous les faits et méfaits de la 1ère année de l’extrême droite aux pouvoirs dans les villes qu’elle occupe. Pendant les deux années suivantes, VISA a poursuivi ce travail de « mémoire ».

Pour mettre en pleine lumière les origines véritablement fascistes du Fn et de toute l’extrême droite, rien ne vaut un recensement exhaustif, méticuleux et daté.

Ce deuxième tome « lumière sur mairies brunes » couvre donc la période allant de juin 2015 à juin 2017. Il regorge d’informations sur les pratiques municipales plus ou moins radicales de l’extrême droite et illustre ainsi tous les reculs sociaux qu’elle provoque lorsqu'elle exerce le pouvoir.

« Lumière sur mairies brunes », c'est 236 pages et autant d'arguments contre l'extrême droite.

Passez commande en l'adressant par courrier avec le chèque à : VISA 80-82 rue de Montreuil 75011 PARIS
Merci d'indiquer votre nom, adresse et téléphone.

Pour calculer le montant de votre commande avec les frais de port, consulter le tableau en fin d'article. Livraison gratuite sur Paris - Ile de France et PACA.

Il faut veiller à ce que le combat contre l'extrême droite ne passe pas après les luttes syndicales au prétexte qu'elle a été battue aux présidentielles et qu'elle n'a obtenue «que» 9 députés.

Il faut continuer de lutter, sans relâche et avec la même force, contre les politiques libérales, notre adversaire qui fait aussi monter le FN, et contre le fascisme, notre ennemi historique.

 

Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes - 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Les brochures de VISA

Cliquez sur une brochure pour voir les conditions de commande.

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous contacter...

Les formations
proposées par VISA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"droites extrêmes" Blog Le Monde

04.10.2017 - 17:55

Le départ de David Rachline du Sénat a ouvert la voie à un imbroglio dont seul le Front national a le secret. En vertu du respect du non-cumul des mandats, le maire de Fréjus a quitté son poste de sénateur du Var, qu’il avait obtenu en 2014. La candidate en deuxième position sur la liste...

04.10.2017 - 17:55

Henri Guaino se définit aujourd’hui comme un homme « libre ». « Encore plus libre qu’avant », précise même l’ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy à l’Elysée (2007-2012). L’ex-député (Les Républicains) des Yvelines, qui officie désormais...

26.09.2017 - 11:42

Fil d'informations RESF

Nous, l'équipe éducative et les camarades de lycée de BAKARY ainsi que ses soutiens associatifs demandons l'annulation de l'obligation de quitter le territoire délivrée par le préfet de Seine saint Denis. Bakary, de nationalité malienne, est arrivé en France en juin 2014, alors âgé de 15 ans et...
18.10.2017 - 19:56
Pétition à signer http://resf.info/P3228 L'élève, né en Côte-d'Ivoire, est arrivé en France en février. L'agence sociale à l'enfance demande son renvoi vers Lyon (Rhône). La récréation matinale a été mouvementée au lycée Jean-Monnet, à Moutrouge. Ce lundi, une trentaine de professeurs et d'élèves...
17.10.2017 - 16:04
En avance sur leur plan Migrants, Macron et Collomb font le plein dans les centres de rétention. Qu'ils démembrent des familles, brisent l'avenir de jeunes courageux, ratissent large pour faire marcher la machine à expulser. Les vies brisées, ce n'est pas leur problème. C'est le nôtre, et de la...
17.10.2017 - 14:02
Suggestion de texte : Vous pouvez évidemment le modifier à votre guise…. tout en contrôlant votre expression écrite…. Préfet : Michel DELPUECH Fax cabinet du préfet : 01 53 71 67 23 Mail préfecture de police de Paris : pp-dpg-sdae-secretariat@interieur.gouv.fr EXPULSION PROGRAMMEE D'UN PAPA CHINOIS...
16.10.2017 - 21:24
http://enfantsetrangers.hautetfort.com Le Collectif Enfants Etrangers Citoyens Solidaires et MOBILISATION pour mettre à l'abri une famille en demande d'asile venant du DARFOUR DU DARFOUR AUX RUES NANTAISES Partie du Darfour en mai 2016 la famille ARABI a traversé la Libye puis la Méditerranée jusqu...
16.10.2017 - 12:34
Avec Steve Irakoze, intervenant au CRA du Mesnil-Hamelot et Medhi Dimpré, militant calaisien. 1 – Intro et journal durée : 08:09 2 - La France et l'Europe accélèrent les expulsions vers l'Afghanistan Steve Irakoze, intervenant au CRA du Mesnil-Hamelot parle du rapport conjoint de Amnesty...
15.10.2017 - 22:10
15.10.2017 - 19:12
Nice : une zone de non droit ? Libérez Artour MASKHADOV ! Nous, citoyen.ne.s et militant.e.s des Alpes Maritimes, autour de RESF 06, sommes scandalisés des dénis de justice et maltraitances qui se répètent dans notre département à l'encontre des personnes en demande d'asile. Nous demandons l'aide...
15.10.2017 - 19:35
LE RELAIS-MENILMONTANT DEMENAGE La permanence Migrants continuera à vous accueillir tous les mercredis à partir de 18h30 sur rendez-vous. Pour prendre rendez-vous c'est toujours le même numéro : 01.47.97.62.81 Attention !!! Voici la nouvelle adresse : Maison des Associations - 3, rue Frédérick...
15.10.2017 - 18:16
Appel à la protection, à la régularisation et à la scolarisation de tous les jeunes. Communiqué de presse et tract en pièces jointes
15.10.2017 - 08:26

DAL, GISTI, LDH, LOPPSI, dailleursnoussommesdici...

16.10.2017 - 13:13
09.10.2017 - 14:44
En décembre 2014, le conseil départemental de la Manche a décidé de réformer les aides accordées aux jeunes majeurs. Ces aides, souvent appelées « contrat jeune majeur », sont fondées sur plusieurs dispositions de Code l'action sociale et des familles. Tirant argument du fait qu'il s'agit d'une...
gisti
18.10.2017 - 13:48

COMMUNIQUE

Paris le 15 octobre 2017

 

Il est bien le président des riches :   Il maintient la...
dal
16.10.2017 - 13:13
Accords de réadmission, de coopération, Migration Compact, accords bilatéraux… Depuis plusieurs années, on assiste à une prolifération des accords passés par l'Union européenne (et ses États membres) avec les pays d'émigration et qui ont pour finalité de stopper les flux de migrations aux portes de...
gisti
13.10.2017 - 13:37
Session de 2 jours, le 12 octobre 2017 - [Autres Formations]
gisti
12.10.2017 - 08:30
Migreurop demande l'arrêt immédiat de toutes les collaborations initiées par l'Union européenne et ses Etats membres avec la dictature d'Omar El-Béchir et avec tout Etat qui bafoue les droits fondamentaux. Lorsqu'il s'agit d'expulser des étrangers jugés indésirables, rien ne semble devoir arrêter l...
gisti
11.10.2017 - 16:40
Paris:

 

Mulhouse:

...

dal
09.10.2017 - 14:44

COMMUNIQUÉ Montreuil le 8 octobre 2017

 

Expulsion de 45 personnes à Montreuil (93)

 

Les habitants du 30 rue Gambetta, dans le bas Montreuil (93), ont été expulsés par la police dans la matinée du vendredi 6 octobre.

Ils habitaient...

dal
08.10.2017 - 17:50
Session de 2 jours, le 5 octobre 2017 - [Autres Formations]
gisti
05.10.2017 - 08:30

COMMUNIQUE Lundi 2 octobre 2017

Expulsion à Mée-sur-Seine, Melun 77 Une femme et son fils de 10 ans diabétique handicapé bientôt expulsée de leur HLM !

 

Au Mée-sur-Seine, proche de Melun (77) Madame B., et son fils diabétique et atteint de la maladie...

dal
03.10.2017 - 13:59

 

Hôtel-Dieu – Après le chantage au gel des relogements, la Préfecture a cédé grâce a la mobilisation des mal logés solidaires : les 12 familles et ménages menacées d’expulsion ont un hébergement stable des ce soir, et seront si besoin rapprochées de Paris. Un toit...
dal
30.09.2017 - 10:48
Signez la pétition! Pas d’économies sur le dos des locataires! http://vivelapl.org/

 

 

APPEL COMMUN...
dal
28.09.2017 - 12:01
The European Court of Human Rights has announced in september 2017 it would examine the complaint lodged over a year ago by 51 Afghani, Syrian and Iraqi asylum seekers (including many children) who were at the time forcibly retained on the island of Chios (Aegean Sea, Greece) in the so-called «...
gisti
27.09.2017 - 18:10
La Cour européenne des droits de l'homme vient d'annoncer qu'elle allait examiner la requête déposée voici plus d'un an par 51 personnes, demandeuses d'asile, de nationalités afghane, syrienne et irakienne (parmi lesquelles de nombreux mineurs) alors qu'elles étaient maintenues de force dans une...
gisti
27.09.2017 - 17:36

Toulouse, le 26 septembre 2017 

 

A Toulouse, expérimentation du plan « Nettoyage d’abord ! »

 

Ce lundi 25 septembre à 22h, les polices...

dal
26.09.2017 - 19:44
portant création d'un traitement automatisé de données à caractère personnel relatif aux étrangers sollicitant la délivrance d'un visa, dénommé France-Visas Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile, notamment ses articles L.211-1, L. 611-6 et L.611-7 Code de procédure pénale...
gisti
26.09.2017 - 17:28
************

21 septembre 2017

Ce matin au CNH*, les acteurs du logement ont rejeté à une majorité écrasante le projet de baisse des APL: 22 contre, 5 pour, 7 abstentions. Souhaitons que le gouvernement prenne au sérieux cet avertissement. De toute évidence, il va falloir se...
dal
21.09.2017 - 17:24

APL : pas d’économies sur le dos des locataires !

 

 Paris, le 19 août 2017

 ...

dal
20.09.2017 - 10:13
Vendredi La campagne Un toit pour apprendre fait sa rentrée !!!

 

Il y a 10 jours, le Président de la République venait à Toulouse et professait avec M le Maire de belles promesses. Hélas, la ré-ouverture des permanences du DAL Toulouse 31 la semaine passée montre que les faits sont...

dal
19.09.2017 - 15:46

D'autres sites... d'autres luttes !

Associations
   ademonice - http://ademonice.free.fr/
   anafe - http://www.anafe.org/index.php
   prochoix - http://www.prochoix.org/cgi/blog/
   icare - http://www.icare.to/main.php?fr
   memorial98 - http://memorial98.over-blog.com/
   REFI - http://refi.over-blog.org
   syllepse - http://www.syllepse.net/
   Raslfront-Isère - http://www.raslfront-isere.org/blog/index-557584.html
   Collectif Justice et libertés - http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.fr/
   Observatoire du confusionnisme politique - http://confusionnisme.info

Syndicats
   CGT Finances - http://www.finances.cgt.fr/
   fgte-cfdt - http://www.fgte-cfdt.org/
   sgen-cfdt - http://www.sgen-cfdt.org/actu/sommaire.php3
   snpespjj - http://snpespjj.fsu.fr/
   solidaires - http://solidaires.org/
   spasmet-meteo - http://spasmet-meteo.org/solidr/index.php
   Solidaires Finances Publiques- http://solidairesfinancespubliques.fr

International
   LabourNet.de Germany - http://www.labournet.de/
   trend onelinezeitung - http://www.trend.infopartisan.net/inhalt.html

Les archives de VISA


Le temps
où VISA
était en papier