Il appartient aux syndicats de porter les luttes contre le fascisme et l'idéologie d'extrême droite

Qui sommes nous ?

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales : la FSU et plusieurs de ses syndicats, l’Union Syndicale Solidaires et plusieurs de ses syndicats, des fédérations et des syndicats de la CGT, de la CFDT, de la CNT, de l’UNEF et le syndicat de la Magistrature.

Lire la suite...

 

En bref

Dans un tract appelant à manifester contre la venue de Marine Le Pen le 19 avril à Marseille, les deux syndicats dénoncent le volet judiciaire du programme de la cheffe du Front National. Un exemple à suivre pour d'autres branches où l'appel nécessaire à faire barrage au Front National ne sera que renforcé par une dénonciation concrète de ses projets pour les salarié-e-s et/ou usagers concerné-e-s.
À Charlottesville (Virginie), samedi 12 août, Heather Heyer, militante antiraciste, est morte, écrasée par un assassin néo-nazi, en manifestant contre le rassemblement “Unite The Right” organisé par l’extrême droite qui voulait honorer la mémoire d’un esclavagiste, le général Lee.  Ce meurtre d’aujourd’hui n’est pas isolé, c’est le dernier d’une longue liste d’agressions et crimes fascistes aux Etats-Unis, comme dans le reste du monde et notamment en Europe (France, Grèce, Espagne). Ce meurtre a suscité l’indignation quasi-générale, comme en France où même le FN, en quête de respectabilité, a été obligé de prendre ses distances avec le président Trump qui renvoie dos à dos néo-nazis et militant-es antiracistes, après en avoir fait un modèle.  Mais au-delà de ces condamnations morales de ce qui s’est passé « outre Atlantique » et qui serait « incompréhensible vu d’ici »,...
Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, tient à apporter son total soutien à Julie Hainaut. Cette journaliste subit depuis le 12 septembre un torrent de menaces et d’injures immondes, suite à la publication d’un article critique sur un bar dans l’hebdomadaire lyonnais Le Petit Bulletin.   Sous le titre « Lyon : une pute à nègres féministe veut détruire un bar à rhum ''colonialiste'', mobilisation ! », un organe qui se qualifie lui-même de « site le plus raciste de la fachosphère » n’hésite pas à la traiter de « femelle négrophile » ou de « hyène terroriste » avant de s’en prendre à la « vaginocratie négrophile », de demander l’adresse de cette consœur - une menace lourde de sens - et d’appeler à inonder son mail et son compte twitter.   Admettre qu’une journaliste professionnelle, qui n’a fait que son...
  La CGT 34 et l'UL de Beziers, avec Solidaires et FSU 34 viennent de lancer, avec les organisations féministes locales, une pétition appelant le préfet à retirer les affiches violentes et sexistes placardées partout par Robert Menard. Il semble en effet très important de construire un rapport de force en partant des habitant.es et salarié.es de Beziers et de sa région.   La répression va être rude, surtout pour la camarade de Beziers, il est donc essentiel que cette pétition fasse un tabac.   Une mise à jour ser faite au fur et à mesure pour annoncer les soutiens d'organisations ou d’élu.es.   Merci de signer et de diffuser cette pétition en cliquant ici
"Contre le racisme et la xénophobie, antifasciste tant qu’il le faudra". C’est l’un des chants que scandent, ce mardi depuis 8h, les personnes rassemblées contre le groupuscule identitaire la Ligue du Midi, jugé ce matin pour avoir saccagé, le 30 juin dernier, les locaux de l’association Réseau Accueil Insertion Hérault, une association qui aide les mineurs isolés, pour le compte du Département.   Suite à l’appel d’une quinzaine d’associations - dont la Section de Montpellier de la Ligue des Droits de l'Homme, Amnesty International, Esprit Libre 34, ou encore Sud Santé Sociaux / Solidaires - entre 70 et 80 personnes ont répondu présent à ce rassemblement, selon la Gendarmerie.   Pour Daniel Martin, directeur du Réseau accueil insertion Hérault (RAIH), il s'agit d'un "groupe identitaire, raciste bien évidemment, qui voulait s’attaquer au fait que notre association s’occupent de mineur isolés...
Appel unitaire "Fermons l'Arcadia, local fasciste à Strasbourg" Deuxième manifestation le 20 janvier 2018 L’Arcadia, local/bar du mouvement néo-fasciste "Bastion Social" qui a officiellement succédé au GUD, a été inauguré à Strasbourg le 9 décembre. Le même jour, une manifestation forte de 400 personnes avait alors défilé dans les rues de la capitale alsacienne pour refuser l’implantation de ce local. Nous soulignions alors qu’en prétendant lutter contre la misère sociale, les fascistes entendaient surtout disposer d’un QG pour la préparation d’agressions.    Et nous avions malheureusement raison : le soir même de l’inauguration, un jeune homme d’origine algérienne a été violemment agressé par un groupe de vingt personnes. Deux ont été arrêtées et jugées : l’une d’elle, Thomas Beauffet, une figure de premier plan du Bastion Social à Strasbourg, a été condamné à huit mois de prison ferme.  En...
  Communiqué de la fédération Solidaires étudiant-e-s, émanant de sa commission Antipatriarcat, au sujet du harcèlement ciblé dont sont victimes depuis 2 jours des militantEs féministes et antiracistes.   Depuis le matin du 8 janvier 2018, sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) la page "Memes royalistes" une page d’extrême droite a annoncé "faire des révélations sur l’UNEF", et a publié des captures d’écrans de tweets de militantEs (femmes racisées) de l’UNEF, en citant leurs noms prénoms et pseudo, incitant de ce fait a un harcèlement ciblé sur ces personnes. Depuis, plusieurs autres camarades de l’UNEF et de Solidaires étudiant-e-s ont également fait les frais de cette abjecte méthode militante d’intimidation.   Les propos cités étaient à chaque fois des tweets dénonçant des oppressions qu’elles subissaient et qui ont été qualifiés par des individus, en majorité d’extrême droite, et certains...
Vous pouvez signer la pétition en ligne par ici. Stopper l’extension d’une porcherie sur le site du camp de concentration de Septfonds Monsieur le Président de la République   Nous sollicitons votre intervention pour empêcher  qu’un « crime de lèse-mémoire » soit commis à l’encontre d’un haut-lieu historique du Tarn-et-Garonne : le site du camp de concentration de Septfonds (lieudit de Judes) risque d’être souillé par l’extension d’une porcherie familiale qui prévoit d’élever dorénavant 6 500 animaux par an.           Sur ce terrain, réquisitionné en mars 1939 pour être transformé en camp de concentration, ont été enfermées environ 30 000 personnes, dans des conditions infrahumaines et sans procès ; 90 % étaient des soldats de l’armée républicaine espagnole, d’autres des soldats de l’armée polonaise et d’autres encore des civils juifs. Un certain nombre des...
Communiqué commun CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires et UNSA   La conférence de presse qui a suivi la rencontre des chefs d’État français et turc a permis de mettre en lumière les manipulations de l’opinion publique par les détenteurs du pouvoir politique à Ankara afin de parvenir à l’instauration d’un régime autoritaire.   Les purges et les licenciements massifs de salariés et de fonctionnaires, les violations quotidiennes des droits fondamentaux de l’Homme continuent sans relâche en Turquie. L’état d’urgence, en vigueur depuis dix-sept mois dans tout le pays, était l’opportunité pour le président Erdogan de promulguer 30 décrets-lois en contradiction, tant sur la forme que sur le fond, avec la Constitution turque.   Dernier en date, un décret-loi du 24 décembre, a entraîné le limogeage de plus de 2 700 personnes. Toutes sont accusées soit d’appartenir, soit d’être liées à des organisations «...
NON A L’OUVERTURE D’UN LOCAL FASCISTE A CHAMBERY !   Le mouvement néo-nazi « Bastion Social », anciennement Edelweiss Pays de Savoie, inaugurera son local "l’Edelweiss", situé entre le 169 et le 187 Avenue de Lyon à Chambéry, le 3 février prochain.   Ne voulant plus se limiter à être un "club de ratonnade", les fascistes savoyards tentent de se reconvertir dans la "solidarité" entre "bon français" blancs.   Sous couvert de récupérer la lutte contre la misère sociale et le mal- logement, les fascistes entendent surtout disposer d’un lieu pour la préparation d’agressions. Devons-nous rappeler les violences d’extrême droite quasi quotidiennes dans le Vieux Lyon, l’attaque violente sur un concert militant le 20 octobre dernier à Chambéry (par les mêmes personnes qui ouvrent ce lieu), ou encore l’agression raciste LE SOIR MÊME de l’ouverture d’un local du «...
Exclusion des sans-papiers précaires du bénéfice des réductions tarifaires dans les transports : la justice condamne une mesure discriminatoire   Au début de l’année 2016, le Conseil régional d’Ile-de-France [1] puis, dans la foulée, le STIF (désormais "Ile de France Mobilités") [2], ont décidé de refuser toute réduction tarifaire sur les transports aux personnes étrangères bénéficiaires de l’aide médicale de l’État (AME).   Cette mesure, en vigueur depuis deux ans, a rendu encore plus précaires ces personnes déjà parmi les plus vulnérables en leur imposant davantage d’obstacles pour la reconnaissance de leurs droits : comment désormais se déplacer pour aller travailler, pour aller dormir dans les éventuels centres d’hébergement vers lesquels l’orientation est souvent décidée au jour le jour, pour accompagner leurs enfants à l’école, pour se rendre dans les centres de soins ou encore à la préfecture pour accomplir les...

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS


Retrouvez VISA
sur Facebook

 

Des outils pour lutter
contre l'extrême droite

- Des livres

Les extrêmes droites en France
- édition Syllepse -
Par Jean Paul Gautier
 

 

Dictionnaire de l'extrême droite
- édition Larousse -
Collection "à présent"
 

 

Jacques Leclerq :
" dictionnaire de la mouvance droitiste
et nationale de 1945 à nos jours "

Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier
" LA GALAXIE DIEUDONNÉ "
Pour en finir avec les impostures.

Pour commander
Editions Syllepse

AUBE DORÉE. LE LIVRE NOIR DU PARTI NAZI GREC
Auteur: Psarras Dimitris

Pour commander
Editions Syllepse

- Des vidéos

"Aujourd'hui comme hier, combattre l'extrême droite"

Le documentaire "Aujourd’hui comme hier,
combattre l’extrême droite - Histoire croisée
du syndicalisme et de l’extrême droite"
a été réalisé par l'IHS-CGT, dans le cadre
de la campagne CGT-Solidaires-FSU-Unef-FIDL-UNL
« Combattre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques »
initiée le 29 janvier 2014 à la Bourse du travail de Paris.
Ce documentaire de 11 minutes peut être utilisé dans
le cadre de formations, de débats, de réunions publiques
et permet de se réapproprier l'histoire de la lutte
antifasciste d'un point de vue syndical.

 

"LE FN aux affaires"

Une enquête menée dans deux villes du Var :
Fréjus et Cogolin, un an après les élections
municipales de 2014.

 

"Bassin miné"

un documentaire d’Edouard Mills-Affif,
qui suit la scène politique locale de Hénin-Beaumont
depuis plus de dix ans.

http://www.bassinmine.com/

Mains brunes sur la ville

Quand l’extrême droite est au pouvoir

MAINS BRUNES SUR LA VILLE – 90 min
Documentaire de Bernard Richard.

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l’extrême droite, et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ?(doc tourné pendant la campagne des cantonales de 2011 à Orange et Bollène)

Pour organiser une projection : Tel : 06 25 52 76 74 - Mail : victor.fuvel@free.fr

Aube dorée, une affaire personnelle

Un doc sur le parti néonazi grec accessible gratuitement en ligne !
 

Le livre de Dīmī́trīs Psarrás 'Aube dorée: Le livre noir du parti nazi grec’ (éditions Syllepse), utile complément à ce documentaire peut être commandé (10 €) à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS.

Fiscalité et sans papiers : la régularisation, c'est maintenant !

Les 42 organisations de la campagne « Stop au Racket » se sont adressées au gouvernement par l’intermédiaire des ministres de Bercy, mais sans obtenir de réponse à leurs courriers de juillet et décembre.
Face à ce mépris, les sans papiers sont venus chercher cette réponse en occupant le centre des finances publiques de Paris Saint Sulpice le 18 décembre 2012 (date de la journée internationale des migrants organisée par l’Unesco…).

Quatre questions aux ministres Moscovici et Cahuzac :
« Nous vous demandons d’intervenir au sein du gouvernement pour qu’il propose une loi de régularisation de tous les sans papiers (environ 400 000). En effet, à partir du moment où vos services ont suffisamment de données sur leur existence fiscale et sociale (nombre de sans papiers reçoivent une déclaration de revenus pré imprimée à leur nom et adresse), sur leur apport à l’économie nationale du fait des revenus déclarés et sur leur civisme fiscal, pourquoi continuer de les priver arbitrairement et injustement d’un titre de séjour ?
D’autre part, et ce n’est pas la moindre de nos interrogations, comment pouvez-vous accepter que le gouvernement dont vous êtes membre favorise le travail au noir, donc la fraude fiscale et sociale des chefs d’entreprise qui les exploitent, en ne régularisant pas les travailleurs sans papiers qui participent activement à l’économie dans le bâtiment, la restauration, l’intérim et l’aide à la personne notamment ?
De plus, pourquoi persistez-vous à vouloir pénaliser les travailleurs sans papiers qui sont contraints de travailler « au noir » par leurs patrons en ne leur accordant pas la Prime Pour l’Emploi alors qu’ils ont l’honnêteté de déclarer leurs revenus ?
Enfin, en pleine période d’examen de la loi de finances 2013 par le Parlement, nous vous demandons de revoir considérablement le montant des taxes (708 €) que doivent acquittés les  trangers pour pouvoir bénéficier d’un titre de séjour. Un Français paye 89 € pour obtenir un passeport…
»

Ils vivent ici, ils cotisent ici…
La majorité des sans-papiers de France sont des travailleur-ses déclaré-es en CDI, CDD ou intérim renouvelé.
Ils paient cotisations sociales, taxes et impôts, sans pouvoir bénéficier des droits et des prestations qui y sont attachés (retraite, allocation chômage, citoyenneté...).
Quant aux autres sanspapiers, contraints au travail dissimulé (dit « au noir »), ils contribuent, comme toute personne vivant en France, à la principale recette fiscale : la TVA.
Revenus déclarés = Travailleurs régularisés ! 

TAM TAM à Paris St Sulpice 
Le 18 décembre 2012, nous avons décidé d'agir (Collectif des Sans Papiers CSP 17, Droits devant !!, CSP 94,  olidaires Finances Publiques et SUD Travail), pour obtenir une réponse à nos courriers. Il nous aura fallu attendre près de 2 heures d'occupation pacifique du centre des finances publiques de Paris St Sulpice, par une centaine de camarades, avec distribution de  tracts aux agents présents dans les étages et aux contribuables que nous laissions accéder librement aux nombreux services du site, pour recevoir une première réponse : "La DGFiP acceptait de recevoir une délégation, mais sans la présence d'un membre du cabinet des ministres". Quel manque de courage politique !

- Alors que le service de la "gestion fiscale" de la DGFiP connaît parfaitement depuis maintenant 4 ans les injustices fiscales et sociales que subissent les sans papiers (la note de campagne IR adressée aux agents en 2012 comporte d'ailleurs 4 paragraphes sur le traitement des 2042 des sans papiers, suite aux réunions "fiscalité et sans papiers" tenues entre nous et l'administration suite à nos actions précédentes),

- Alors que les précédents ministres mandataient régulièrement un membre de leur cabinet pour discuter de nos revendications, Le gouvernement actuel ne daignait pas nous écouter,  efusait de prendre ses responsabilités et se contentait de nous renvoyer sur l’administration !

Alors, face à la détermination des manifestants, qui ont aussi su ignoré les provocations policières mesquines et racistes (arrachage des drapeaux des CSP mais pas des syndicats, mise dans une poubelle de la banderole du CSP 94...), le ministre a finalement accepté qu'un membre de son cabinet reçoive début janvier une délégation de sans papiers, reconnaissant ainsi le niveau politique et syndical de notre action et de nos revendications. L'occupation a été levée vers 18 h, ce qui a permis de rejoindre la manifestation à Belleville pour la régularisation de tous les sans papiers.
Les sans papiers du CSP 17ème, de Droits devant !!, du CTSP Vitry 94, des CSP 75, du 93 et leurs soutiens (associations, syndicats dont Solidaires Finances Publiques…) exigent une Loi de régularisation.

En effet, la dernière circulaire « Valls », en imposant des critères restrictifs, ne permet pas de régulariser les 300 à 400 000 sans papiers vivant et travaillant en France. Seuls quelques milliers, vivant dans la peur depuis de trop nombreuse années.

C’est indigne 

Les critères de cette circulaire permettent encore et toujours les arrestations et les reconduites à la frontière. Ils maintiennent encore et toujours des centaines de milliers d’êtres humains dans la précarité, la misère et surtout dans une exploitation néo colonialiste.

A qui profitent les sans papiers ?
N’ayons pas peur des mots, les sans papiers sont victimes d’une délocalisation sur place.
En effet, les métiers qu’ils occupent sont ceux qui ne peuvent pas être délocalisés : BTP, plonge et restauration, vigiles, aide à domicile, ménage…
Alors, puisque ces travaux ne peuvent pas être fait dans les pays à bas coût, on les fait faire à bas coût en France. C’est pour cette raison que les pressions contre une loi de régularisation sont aussi fortes.
Et par voie de conséquence, l’utilisation d’une main d’oeuvre sous payée et sur exploitée permet aussi de faire pression sur les salaires de l’ensemble du monde du travail.

Enfin, comment un travailleur sans droit peut-il se défendre face à son employeur ? Sur le temps de travail, sur l’absence de protection sociale, sur les accidents de travail… Le sans papiers n’a pas la parole… 

Le fantasme de l’appel d’air, de l’invasion ! 
Les migrations ont toujours existé. Depuis que l’Homme est Homme, il n’a cessé de parcourir la planète. Et d’ailleurs, pourquoi refuse-t-on à des êtres humains la libre circulation sur la planète alors qu’on l’accorde aux marchandises et aux capitaux ?

Une Loi de régularisation ne changerait rien aux motivations des migrants car elles sont plus fortes que tout : Les guerres, les famines, le chômage… c’est cela qui pousse des hommes et des femmes à quitter leur pays, leurs conjoints, leurs enfants pour rejoindre, aux prix de sacrifices terribles, une terre qu’ils croient hospitalière…

Et le plus souvent, c’est dans les pays qui provoquent directement ou indirectement leur départ qu’arrivent les migrants. Le système économique est bien fait, non ?

Enfin, sachons tordre le coup aux vociférations du FN qui agite le spectre de l’invasion. Depuis plus d’un siècle, les vagues d’immigration successives ont bien plus apporté de bénéfice que de déboires à notre société, à notre culture. En 1972, les circulaires Marcellin- Fontanet précipitent de nombreux travailleurs immigrés dans l’illégalité.

Auparavant libres de vivre en France, ceux-ci sont dorénavant « jetables » : s’ils perdent leur contrat de travail, on ne leur délivre pas de carte de séjour. Ils deviennent des « sans-papiers », persécutés et aux droits bafoués. De graves agressions racistes ont d’ailleurs lieu l’année suivante (environ 50 morts et 300 blessés dans la communauté algérienne). En 1974, nouvelle étape : la France ferme ses frontières à la maind’oeuvre étrangère (hors Union européenne). Avant 1974, les travailleurs immigrés procédaient à des va-et-vient permanents entre leur pays d’origine et leur pays d’installation. Souvent, ils retournaient dans leur village après quelques années et étaient remplacés dans le même emploi par un membre de leur famille ou un autre habitant. Après 1974, tout change, les immigrés se voient obligés de ne plus sortir du territoire français, car ils risqueraient de ne plus pouvoir y revenir, ou de ne plus pouvoir céder leur place. Suite à ces évolutions, les travailleurs sans papiers rencontrent de plus en plus de difficultés pour être régularisés. Quand ces travailleurs sont expulsés, ils se retrouvent privés de toute ressource dans leur pays d’origine. Il faut aussi savoir que l’argent envoyé dans ces pays par les immigrés (avec ou sans papiers) représente au niveau mondial environ 3 fois les sommes versées par les pays riches au titre de l’aide publique au développement (APD). Les expulsions pèsent donc lourdement sur l’économie des pays d’où viennent les sans-papiers et
coûtent cher au pays expulseur. 
Si l’on évalue l’ensemble du processus de reconduite à la frontière, du centre de rétention jusqu’à l’arrivée dans le pays d’origine, la facture est salée : 20.970 euros par personne !
Selon un rapport du Sénat, l’Etat a ainsi déboursé près de 415,2 millions d'euros en 2008 pour 19.800 reconduites forcées. 
Chaque expulsion a donc coûté 20.970 € aux finances publiques.

En septembre 2015, VISA publiait le 1er tome de « Lumière sur mairies brunes ». Il recensait tous les faits et méfaits de la 1ère année de l’extrême droite aux pouvoirs dans les villes qu’elle occupe. Pendant les deux années suivantes, VISA a poursuivi ce travail de « mémoire ».

Pour mettre en pleine lumière les origines véritablement fascistes du Fn et de toute l’extrême droite, rien ne vaut un recensement exhaustif, méticuleux et daté.

Ce deuxième tome « lumière sur mairies brunes » couvre donc la période allant de juin 2015 à juin 2017. Il regorge d’informations sur les pratiques municipales plus ou moins radicales de l’extrême droite et illustre ainsi tous les reculs sociaux qu’elle provoque lorsqu'elle exerce le pouvoir.

« Lumière sur mairies brunes », c'est 236 pages et autant d'arguments contre l'extrême droite.

Passez commande en l'adressant par courrier avec le chèque à : VISA 80-82 rue de Montreuil 75011 PARIS
Merci d'indiquer votre nom, adresse et téléphone.

Pour calculer le montant de votre commande avec les frais de port, consulter le tableau en fin d'article. Livraison gratuite sur Paris - Ile de France et PACA.

Il faut veiller à ce que le combat contre l'extrême droite ne passe pas après les luttes syndicales au prétexte qu'elle a été battue aux présidentielles et qu'elle n'a obtenue «que» 9 députés.

Il faut continuer de lutter, sans relâche et avec la même force, contre les politiques libérales, notre adversaire qui fait aussi monter le FN, et contre le fascisme, notre ennemi historique.

 

Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes - 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Les brochures de VISA

Cliquez sur une brochure pour voir les conditions de commande.

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous contacter...

Les formations
proposées par VISA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"droites extrêmes" Blog Le Monde

Le virage sur l’aile est serré. Un peu moins de deux ans après les élections régionales de 2015, Olivier Bettati, qui menait la liste Front national dans les Alpes-Maritimes, assure aujourd’hui qu’il n’était à l’époque… qu’une « tête de liste divers droite » pour le...

09.11.2017 - 12:40

Fil d'informations RESF

première rencontre de travail autour des EGM au Puy
16.02.2018 - 22:28
La charte du réseau, révision lors de l'AG du 7 février 2018
16.02.2018 - 22:32
Des adultes sans enfants sont accueillis depuis lundi à Velaine en Haye. Lire l'article. En savoir plus, voir le site Facebook.
16.02.2018 - 17:53
Les Berisa, une famille kosovare de deux adultes et sept enfants, cherchent à obtenir l'asile dans un pays de l'union européenne. Chassés du Kosovo au motif qu'ils étaient Roms, ils ont tenté de rejoindre la Serbie qui les a expulsés, avant d'arriver en Allemagne où, par deux fois, leur demande d'...
16.02.2018 - 16:39
Le collectif RESF27 appelle avec force à soutenir l'initiative unitaire des citoyens et organisations de Louviers, associatives, humanitaires syndicales et politiques, * à signer la pétition ; * à participer à un rassemblement, devant la préfecture d'Evreux, Mercredi 14 mars à 15 heures Personne ne...
15.02.2018 - 14:45
Monsieur le Directeur de l'Office Public d'Habitat d'Amiens, Monsieur le Préfet de la Somme, Je, soussigné(e), sollicite votre bienveillance pour que Madonna AVDOEVA, étudiante (titulaire du bail), et ses parents ne soient pas expulsés de leur logement HLM à la fin de cette trêve hivernale, le 1er...
15.02.2018 - 00:33
Yaël Braun-Pivet, Naïma Moutchou (LRM) et Stéphane Peu (LFI) ont visité lundi le centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot. Ils y ont notamment trouvé une petite fille de 13 mois enfermée depuis plusieurs jours avec sa mère. Voir aussi le reportage de France 2 LE MONDE | 13.02.2018 à...
15.02.2018 - 00:40
Une trentaine de députés se sont rendus dans des centres de rétention, lundi, alors que la future loi sur l'immigration prévoit de doubler la durée durant laquelle les sans-papiers pourront y être maintenus. Voir aussi l'article du Monde Ces députés ont découvert la réalité du quotidien des sans-...
15.02.2018 - 00:45
J'ai travaillé 2 ans en tant qu'officier de protection. J'avais 25 ans et je décidais du destin des demandeurs d'asile de pays où je n'avais jamais mis les pieds : Sri Lanka, Tibet, Chine, Mongolie, Pakistan, Inde, Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, Afghanistan… La maigre documentation mise à...
15.02.2018 - 00:54
1 – Intro Durée : 03:25 2 – A Calais En direct de Calais (téléphone) avec Solenne Lecomte – La Cabane juridique. Après une grosse « rixe » à Calais, ou des personnes ont été blessées par balle, on a assisté a une déferlante politico-médiatique … Et une mise en cause diffamatoire des « associations...
11.02.2018 - 22:49

DAL, GISTI, LDH, LOPPSI, dailleursnoussommesdici...

10.02.2018 - 10:32
08.02.2018 - 15:09
Lorsqu'un décret-loi du 2 mai 1938 a créé un nouveau délit applicable à « Tout individu qui par aide directe ou indirecte aura facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irréguliers d'un étranger », un manifeste intitulé « Nous ne nous y plierons pas ! » proclamait « les...
gisti
17.02.2018 - 13:17
Contexte Martine Landry est membre d'Amnesty International depuis 2002. Elle est également la référente régionale Provence-Alpes-Côte d'Azur sur la question des réfugiés et migrants depuis 2011 et chargée d'une mission d'observation en zone d'attente pour AIF. En parallèle, elle participe aux...
gisti
16.02.2018 - 16:45
Depuis le 1er novembre 2018, une personne à qui une l'obligation de quitter le territoire français sans délai, assortie d'une interdiction d'y revenir, est notifiée peut introduire en parallèle deux recours en urgence devant deux instances différentes : un référé-liberté (ou un référé-suspension)...
gisti
14.02.2018 - 18:07
Le 14 février 2018, le Gisti a déposé un recours en annulation accompagné d'un référé-suspension contre une « note d'actualité » émanant de la division de l'expertise en fraude documentaire rattachée à la direction centrale de la PAF. Cette note, dont l'objet est intitulé : « Fraudes documentaires...
gisti
14.02.2018 - 07:38
L'affaire est en instance devant la Cour européenne des droits de l'homme depuis janvier 2014. Elle concerne une famille comorienne résidant à Mayotte. Le père était en situation régulière, les deux enfants sont nés à Mayotte. La mère, renvoyée aux Comores avec les deux enfants, revient...
gisti
13.02.2018 - 18:14
Alors qu'une nouvelle réforme de l'asile et de l'immigration se prépare, sans qu'aucune évaluation de la précédente réforme n'ait été faite par les pouvoirs publics, la Coordination Française du droit d'asile (CFDA) publie aujourd'hui le rapport « D'une réforme à l'autre, l'asile en danger ». Moins...
gisti
13.02.2018 - 15:33
La ville de Lille et l'État ont été condamnés, le 6 février, par le juge des référés du tribunal de grande instance de Lille, à réparer le préjudice causé par l'expulsion illégale, le 3 novembre dernier, de 15 personnes vivant dans un bidonville. Cette décision rappelle que les propriétaires de...
gisti
12.02.2018 - 17:22
Dans certains litiges en droit des personnes et de la famille, des personnes étrangères qui résident habituellement en France ou des Français·es vont avoir à se poser des questions liées à leur « statut personnel » : Quelle est la loi qui s'applique dans telle affaire ? La loi française ? Une loi...
gisti
12.02.2018 - 17:03
Figure universelle, figure de l'Autre par excellence, l'étranger apparaît dans toutes les sociétés comme l'éternel exclu. Et l'émergence de l'État-Nation, en cristallisant la frontière entre l'étranger et le national, l'a enfermé irrévocablement dans sa condition. Perpétuellement en sursis, soumis...
gisti
12.02.2018 - 17:33
Le Gisti et la Cimade sont intervenus volontairement à l'appui de l'appel devant le Conseil d'Etat d'une ordonnance rendue par le juge des référés du tribunal administratif de Mayotte. L'OQTF accompagnée d'une IRTF visait le fils d'une femme gravement handicapée, titulaire d'un titre de séjour en...
gisti
12.02.2018 - 16:06
Maintenir un homme sous le régime d'assignation à résidence pendant dix ans et faire voter discrètement une modification de la loi afin d'encore prolonger cette situation n'est pas acceptable. Depuis 2008, après avoir purgé une peine de six ans de prison pour avoir projeté un attentat contre l'...
gisti
12.02.2018 - 12:23

COMMUNIQUE Paris le 9 février 2018

A propos de l’affaire du vol de domicile  à Neuilly :

Selon son avocate, un propriétaire occupant de Neuilly sur Seine, parti quelques mois, aurait trouvé à son retour des inconnus...

dal
10.02.2018 - 10:32
L'occupation par des exilés à la rue et leur collectif de soutien de quelques salles de l'université de Paris 8 dure depuis huit jours. Elle a reçu de nombreux soutiens et en particulier celui d'un large collectif d'universitaires en poste à Paris 8. Si une telle action a été entreprise par des...
gisti
08.02.2018 - 18:00
Le système d'asile allemand, réputé plus efficace pour expulser les demandeurs d'asile déboutés, mais aussi pour accueillir, héberger et intégrer les nouveaux venus sur le marché du travail, serait-il un modèle ? La réponse ne va pas de soi. Basé sur une approche sélective et répressive qui vise à...
gisti
08.02.2018 - 15:04
Photos d'un campement d'exilés en plein hiver (8 février 2017) alors qu'au même moment les pouvoirs publics s'expriment sur l'accueil des réfugiés et sur le plan grand froid à Paris : https://www.flickr.com/photos/11952... Sur les mêmes thématiques : Manifestation Migrants : « Où est la liberté ?...
gisti
08.02.2018 - 15:09
DERNIERE MINUTE

Les sans logis ont quitté le gymnase vers 22h30 faute de nourriture et de couvertures (blocus).

7 personnes à la rue seront hébergées.

Le combat pour le droit au respect des droits des sans logis continue.

...

dal
07.02.2018 - 23:17
  Communiqué : procès de la Discrimination Dax

 

Le 12 février 2018, 14h00,...

dal
06.02.2018 - 16:16
Droit inconditionnel à un toit #BalanceTaRequisition

 

Le 31 décembre, lors de ses vœux, le Président MACRON a dit : « je veux que nous...

dal
02.02.2018 - 17:05
Comme en Méditerranée aux portes de l'Europe, des milliers de migrant·e·s meurent en mer dans l'archipel des Comores en tentant de franchir la frontière d'une parcelle du territoire français. Comme en métropole, les étrangers et les étrangères qui souhaitent résider en outre-mer se heurtent à une...
gisti
02.02.2018 - 11:42
Session de 2 jours, le 1er février 2018 - [Autres Formations]
gisti
01.02.2018 - 09:30

D'autres sites... d'autres luttes !

Associations
   ademonice - http://ademonice.free.fr/
   anafe - http://www.anafe.org/index.php
   prochoix - http://www.prochoix.org/cgi/blog/
   icare - http://www.icare.to/main.php?fr
   memorial98 - http://memorial98.over-blog.com/
   REFI - http://refi.over-blog.org
   syllepse - http://www.syllepse.net/
   Raslfront-Isère - http://www.raslfront-isere.org/blog/index-557584.html
   Collectif Justice et libertés - http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.fr/
   Observatoire du confusionnisme politique - http://confusionnisme.info

Syndicats
   CGT Finances - http://www.finances.cgt.fr/
   fgte-cfdt - http://www.fgte-cfdt.org/
   sgen-cfdt - http://www.sgen-cfdt.org/actu/sommaire.php3
   snpespjj - http://snpespjj.fsu.fr/
   solidaires - http://solidaires.org/
   spasmet-meteo - http://spasmet-meteo.org/solidr/index.php
   Solidaires Finances Publiques- http://solidairesfinancespubliques.fr

International
   LabourNet.de Germany - http://www.labournet.de/
   trend onelinezeitung - http://www.trend.infopartisan.net/inhalt.html

Les archives de VISA


Le temps
où VISA
était en papier