Il appartient aux syndicats de porter les luttes contre le fascisme et l'idéologie d'extrême droite

Qui sommes nous ?

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales : la FSU et plusieurs de ses syndicats, l’Union Syndicale Solidaires et plusieurs de ses syndicats, des fédérations et des syndicats de la CGT, de la CFDT, de la CNT, de l’UNEF et le syndicat de la Magistrature.

Lire la suite...

 

En bref

Dans un tract appelant à manifester contre la venue de Marine Le Pen le 19 avril à Marseille, les deux syndicats dénoncent le volet judiciaire du programme de la cheffe du Front National. Un exemple à suivre pour d'autres branches où l'appel nécessaire à faire barrage au Front National ne sera que renforcé par une dénonciation concrète de ses projets pour les salarié-e-s et/ou usagers concerné-e-s.
À Charlottesville (Virginie), samedi 12 août, Heather Heyer, militante antiraciste, est morte, écrasée par un assassin néo-nazi, en manifestant contre le rassemblement “Unite The Right” organisé par l’extrême droite qui voulait honorer la mémoire d’un esclavagiste, le général Lee.  Ce meurtre d’aujourd’hui n’est pas isolé, c’est le dernier d’une longue liste d’agressions et crimes fascistes aux Etats-Unis, comme dans le reste du monde et notamment en Europe (France, Grèce, Espagne). Ce meurtre a suscité l’indignation quasi-générale, comme en France où même le FN, en quête de respectabilité, a été obligé de prendre ses distances avec le président Trump qui renvoie dos à dos néo-nazis et militant-es antiracistes, après en avoir fait un modèle.  Mais au-delà de ces condamnations morales de ce qui s’est passé « outre Atlantique » et qui serait « incompréhensible vu d’ici »,...
Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, tient à apporter son total soutien à Julie Hainaut. Cette journaliste subit depuis le 12 septembre un torrent de menaces et d’injures immondes, suite à la publication d’un article critique sur un bar dans l’hebdomadaire lyonnais Le Petit Bulletin.   Sous le titre « Lyon : une pute à nègres féministe veut détruire un bar à rhum ''colonialiste'', mobilisation ! », un organe qui se qualifie lui-même de « site le plus raciste de la fachosphère » n’hésite pas à la traiter de « femelle négrophile » ou de « hyène terroriste » avant de s’en prendre à la « vaginocratie négrophile », de demander l’adresse de cette consœur - une menace lourde de sens - et d’appeler à inonder son mail et son compte twitter.   Admettre qu’une journaliste professionnelle, qui n’a fait que son...
  La CGT 34 et l'UL de Beziers, avec Solidaires et FSU 34 viennent de lancer, avec les organisations féministes locales, une pétition appelant le préfet à retirer les affiches violentes et sexistes placardées partout par Robert Menard. Il semble en effet très important de construire un rapport de force en partant des habitant.es et salarié.es de Beziers et de sa région.   La répression va être rude, surtout pour la camarade de Beziers, il est donc essentiel que cette pétition fasse un tabac.   Une mise à jour ser faite au fur et à mesure pour annoncer les soutiens d'organisations ou d’élu.es.   Merci de signer et de diffuser cette pétition en cliquant ici
"Contre le racisme et la xénophobie, antifasciste tant qu’il le faudra". C’est l’un des chants que scandent, ce mardi depuis 8h, les personnes rassemblées contre le groupuscule identitaire la Ligue du Midi, jugé ce matin pour avoir saccagé, le 30 juin dernier, les locaux de l’association Réseau Accueil Insertion Hérault, une association qui aide les mineurs isolés, pour le compte du Département.   Suite à l’appel d’une quinzaine d’associations - dont la Section de Montpellier de la Ligue des Droits de l'Homme, Amnesty International, Esprit Libre 34, ou encore Sud Santé Sociaux / Solidaires - entre 70 et 80 personnes ont répondu présent à ce rassemblement, selon la Gendarmerie.   Pour Daniel Martin, directeur du Réseau accueil insertion Hérault (RAIH), il s'agit d'un "groupe identitaire, raciste bien évidemment, qui voulait s’attaquer au fait que notre association s’occupent de mineur isolés...
Appel unitaire "Fermons l'Arcadia, local fasciste à Strasbourg" Deuxième manifestation le 20 janvier 2018 L’Arcadia, local/bar du mouvement néo-fasciste "Bastion Social" qui a officiellement succédé au GUD, a été inauguré à Strasbourg le 9 décembre. Le même jour, une manifestation forte de 400 personnes avait alors défilé dans les rues de la capitale alsacienne pour refuser l’implantation de ce local. Nous soulignions alors qu’en prétendant lutter contre la misère sociale, les fascistes entendaient surtout disposer d’un QG pour la préparation d’agressions.    Et nous avions malheureusement raison : le soir même de l’inauguration, un jeune homme d’origine algérienne a été violemment agressé par un groupe de vingt personnes. Deux ont été arrêtées et jugées : l’une d’elle, Thomas Beauffet, une figure de premier plan du Bastion Social à Strasbourg, a été condamné à huit mois de prison ferme.  En...
  Communiqué de la fédération Solidaires étudiant-e-s, émanant de sa commission Antipatriarcat, au sujet du harcèlement ciblé dont sont victimes depuis 2 jours des militantEs féministes et antiracistes.   Depuis le matin du 8 janvier 2018, sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) la page "Memes royalistes" une page d’extrême droite a annoncé "faire des révélations sur l’UNEF", et a publié des captures d’écrans de tweets de militantEs (femmes racisées) de l’UNEF, en citant leurs noms prénoms et pseudo, incitant de ce fait a un harcèlement ciblé sur ces personnes. Depuis, plusieurs autres camarades de l’UNEF et de Solidaires étudiant-e-s ont également fait les frais de cette abjecte méthode militante d’intimidation.   Les propos cités étaient à chaque fois des tweets dénonçant des oppressions qu’elles subissaient et qui ont été qualifiés par des individus, en majorité d’extrême droite, et certains...
Vous pouvez signer la pétition en ligne par ici. Stopper l’extension d’une porcherie sur le site du camp de concentration de Septfonds Monsieur le Président de la République   Nous sollicitons votre intervention pour empêcher  qu’un « crime de lèse-mémoire » soit commis à l’encontre d’un haut-lieu historique du Tarn-et-Garonne : le site du camp de concentration de Septfonds (lieudit de Judes) risque d’être souillé par l’extension d’une porcherie familiale qui prévoit d’élever dorénavant 6 500 animaux par an.           Sur ce terrain, réquisitionné en mars 1939 pour être transformé en camp de concentration, ont été enfermées environ 30 000 personnes, dans des conditions infrahumaines et sans procès ; 90 % étaient des soldats de l’armée républicaine espagnole, d’autres des soldats de l’armée polonaise et d’autres encore des civils juifs. Un certain nombre des...
Communiqué commun CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires et UNSA   La conférence de presse qui a suivi la rencontre des chefs d’État français et turc a permis de mettre en lumière les manipulations de l’opinion publique par les détenteurs du pouvoir politique à Ankara afin de parvenir à l’instauration d’un régime autoritaire.   Les purges et les licenciements massifs de salariés et de fonctionnaires, les violations quotidiennes des droits fondamentaux de l’Homme continuent sans relâche en Turquie. L’état d’urgence, en vigueur depuis dix-sept mois dans tout le pays, était l’opportunité pour le président Erdogan de promulguer 30 décrets-lois en contradiction, tant sur la forme que sur le fond, avec la Constitution turque.   Dernier en date, un décret-loi du 24 décembre, a entraîné le limogeage de plus de 2 700 personnes. Toutes sont accusées soit d’appartenir, soit d’être liées à des organisations «...
NON A L’OUVERTURE D’UN LOCAL FASCISTE A CHAMBERY !   Le mouvement néo-nazi « Bastion Social », anciennement Edelweiss Pays de Savoie, inaugurera son local "l’Edelweiss", situé entre le 169 et le 187 Avenue de Lyon à Chambéry, le 3 février prochain.   Ne voulant plus se limiter à être un "club de ratonnade", les fascistes savoyards tentent de se reconvertir dans la "solidarité" entre "bon français" blancs.   Sous couvert de récupérer la lutte contre la misère sociale et le mal- logement, les fascistes entendent surtout disposer d’un lieu pour la préparation d’agressions. Devons-nous rappeler les violences d’extrême droite quasi quotidiennes dans le Vieux Lyon, l’attaque violente sur un concert militant le 20 octobre dernier à Chambéry (par les mêmes personnes qui ouvrent ce lieu), ou encore l’agression raciste LE SOIR MÊME de l’ouverture d’un local du «...
Exclusion des sans-papiers précaires du bénéfice des réductions tarifaires dans les transports : la justice condamne une mesure discriminatoire   Au début de l’année 2016, le Conseil régional d’Ile-de-France [1] puis, dans la foulée, le STIF (désormais "Ile de France Mobilités") [2], ont décidé de refuser toute réduction tarifaire sur les transports aux personnes étrangères bénéficiaires de l’aide médicale de l’État (AME).   Cette mesure, en vigueur depuis deux ans, a rendu encore plus précaires ces personnes déjà parmi les plus vulnérables en leur imposant davantage d’obstacles pour la reconnaissance de leurs droits : comment désormais se déplacer pour aller travailler, pour aller dormir dans les éventuels centres d’hébergement vers lesquels l’orientation est souvent décidée au jour le jour, pour accompagner leurs enfants à l’école, pour se rendre dans les centres de soins ou encore à la préfecture pour accomplir les...
L’extrême droite n’a pas sa place ni dans les cortèges syndicaux   Ni nulle part ailleurs !    L’exigence de justice sociale qui s’exprime partout en France, face à la multiplication des attaques du gouvernement aux ordres du patronat, appelle à la mobilisation massive des salariés, des agents de la fonction publique et des services publics, des retraités, des privés d’emploi et de la jeunesse.  C’est dans ce contexte que du « Front National » aux « Patriotes », en passant par différents mouvements favorables au « Frexit », des organisations identitaires, xénophobes et racistes se travestissent en pseudo-alliés et soutiens des travailleurs en lutte. Leurs ambitions politiques sont en totale opposition avec nos valeurs, notre aspiration de transformation sociale, nos combats syndicaux pour une société plus juste, plus solidaire, accueillante et fraternelle.  Toutes ces organisations ne font...
Une manifestation, regroupant largement des organisations syndicales, des associations et collectifs, ansi que des partis politiques, se tiendra à Lyon le 26 mai 2018 à 14h30, place des terreaux. Les organisations signataires appellent à amplifier la mobilisation populaire contre le Bastion social et l'extrême droite en général qui sévit sur la ville.  

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS


Retrouvez VISA
sur Facebook

 

Des outils pour lutter
contre l'extrême droite

- Des livres

Les extrêmes droites en France
- édition Syllepse -
Par Jean Paul Gautier
 

 

Dictionnaire de l'extrême droite
- édition Larousse -
Collection "à présent"
 

 

Jacques Leclerq :
" dictionnaire de la mouvance droitiste
et nationale de 1945 à nos jours "

Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier
" LA GALAXIE DIEUDONNÉ "
Pour en finir avec les impostures.

Pour commander
Editions Syllepse

AUBE DORÉE. LE LIVRE NOIR DU PARTI NAZI GREC
Auteur: Psarras Dimitris

Pour commander
Editions Syllepse

- Des vidéos

"Aujourd'hui comme hier, combattre l'extrême droite"

Le documentaire "Aujourd’hui comme hier,
combattre l’extrême droite - Histoire croisée
du syndicalisme et de l’extrême droite"
a été réalisé par l'IHS-CGT, dans le cadre
de la campagne CGT-Solidaires-FSU-Unef-FIDL-UNL
« Combattre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques »
initiée le 29 janvier 2014 à la Bourse du travail de Paris.
Ce documentaire de 11 minutes peut être utilisé dans
le cadre de formations, de débats, de réunions publiques
et permet de se réapproprier l'histoire de la lutte
antifasciste d'un point de vue syndical.

 

"LE FN aux affaires"

Une enquête menée dans deux villes du Var :
Fréjus et Cogolin, un an après les élections
municipales de 2014.

 

"Bassin miné"

un documentaire d’Edouard Mills-Affif,
qui suit la scène politique locale de Hénin-Beaumont
depuis plus de dix ans.

http://www.bassinmine.com/

Mains brunes sur la ville

Quand l’extrême droite est au pouvoir

MAINS BRUNES SUR LA VILLE – 90 min
Documentaire de Bernard Richard.

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l’extrême droite, et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ?(doc tourné pendant la campagne des cantonales de 2011 à Orange et Bollène)

Pour organiser une projection : Tel : 06 25 52 76 74 - Mail : victor.fuvel@free.fr

Aube dorée, une affaire personnelle

Un doc sur le parti néonazi grec accessible gratuitement en ligne !
 

Le livre de Dīmī́trīs Psarrás 'Aube dorée: Le livre noir du parti nazi grec’ (éditions Syllepse), utile complément à ce documentaire peut être commandé (10 €) à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS.

Quelle rentrée pour le Front National et Marine Le Pen ? (Partie 2)

Actualité internationale : contre l’ennemi principal…

La double affaire déclenchée, en septembre 2012, par la publication d’un film anti-islam (« The innocence of muslims ») aux USA puis par celle de caricatures du prophète Mahomet par « Charlie Hebdo » en France, a permis à Marine Le Pen de redéfinir sa ligne en matière de politique internationale.

Celle-ci se résume, en gros, à une position de neutralisme nationaliste à l’égard des grands conflits dans le monde. Ainsi, il s’agit de refuser d’affronter ensemble avec les Etats-Unis d’Amérique certains de leurs adversaires, et de les accompagner dans leurs aventures militaires. La plupart des guerres modernes des grandes puissances étant justifiée par des motivations humanitaires – il s’agit de garantir les droits de l’homme ou d’imposer la démocratie, p.ex. -, le FN renverse cette perspective. Prenant pour argent comptant (ou faisant semblant de le faire, du moins) ces justifications officielles, l’extrême droite déclare que le sang des nationaux est bien trop précieux pour être « sacrifié » pour des causes utopiques. La démocratie, les droits de l’homme, de toute façon : « les peuples sauvages » n’y sont pas prêts… ! Une telle argumentation a d’ailleurs existé depuis le début du colonialisme, pour fonder une opposition de droite à sa prétendue « mission civilisatrice ». 

  D’autre part, l’existence d’un islamisme radical se présentant à l’échelle internationale comme un adversaire de la puissance des Etats-Unis  depuis le 11 septembre 2001,  n’a pas entraîné le FN dans une politique suiviste vis-à-vis des aventures guerrières en Iraq et en Afghanistan ; par contre il cherche à grossir au maximum la « menace islamiste » et l’assimile à la religion musulmane, prétendant qu’elle émane de la pure présence – sur le sol française – d’une population immigrée en bonne partie musulmane. Ainsi, alors que 250 musulmans (parmi lesquels des extrémistes, mais pas uniquement) avaient manifesté le 15 septembre 2012 sans autorisation sur les Champs-Elysées, et que 152 entre eux avaient interpellés, Marine Le Pen choisit d’exagérer la prétendue menace. « Demain, ils seront peut-être 100.000 ! », tonna-t-elle le surlendemain. Elle choisissait ainsi délibérément la dramatisation d’une menace (réelle en ce qui concerne les actions criminelles de certains individus ou très petits groupes, tels que l’assassin Mohamed Merah ou encore la cellule terroriste islamiste française démantelée en octobre 2012, mais qui ne sont pas des mouvements de masse).

A la même occasion, et alors qu’il était question du film produit aux USA et des caricatures de « Charlie Hebdo », Marine Le Pen profita de l’occasion pour fustiger la politique extérieure des USA. Celle-ci, parce qu’elle aurait – selon elle – soutenu les révolutions contre les régimes autocratiques en Tunisie et en Egypte (2011), aurait soi-disant abouti à « mettre des fondamentalistes, des salafistes au pouvoir ». Ce qui est faux, puisque l’un des trois partis au gouvernement en Tunisie est d’orientation islamiste mais non pas salafiste, et que les extrémistes salafistes sont essentiellement dans l’opposition et dans la rue. Le FN cherche ainsi à rapprocher artificiellement les Etats-Unis, selon lui suppôts du « mondialisme », et l’Islam politique (en réalité confondu délibérément avec l’Islam tout court), pour mettre plus facilement ces deux ennemis dans le même sac. Aussi est-il intéressant de noter que Marine Le Pen trouve les Etats-Unis critiquables pour avoir, soi-disant, développé la démocratie. Ce qui étonne moins lorsqu’on sait que le FN regrette les régimes autoritaires de Ben Ali et de Moubarak, jugés par exemple davantage capables d’empêcher les flux migratoires vers l’Europe. VISA a analysé la vision du FN sur les révolutions arabes dans un article spécialement consacré au sujet : http://www.visa-isa.org/node/6166

L’interdiction du voile et de la kippa

Au cours de la même semaine, alors que se tenait du 21 au 23 septembre 2012  l’« Université d’automne » du FN à La Baule, Marine Le Pen choisit de pratiquer la surenchère extrême par rapport aux musulmans. Mais pas uniquement, dans la mesure où – dans un entretien publié par « Le Monde » le 21 septembre -  elle se prononçait pour l’interdiction et du voile ou foulard des femmes musulmanes, et de la kippa portée par les hommes juifs, dans tout l’espace public. Ce faisant, la présidente du FN se présentait une fois de plus comme la prétendue meilleure chantre de « la laïcité », en abusant encore plus que dans le passé de ce terme. Depuis 2010/11 en effet, en pourfendant par exemple la vianda « halal » dans les cantines ou se prétendant  défenseure des femmes victimes « du patriarcat sexiste et religieux dans les cités de banlieues », le FN revendique un rôle de soi-disant héraut de la laïcité. Ce qui est nouveau dans son histoire ; jusque-là, le Front national avait plutôt endossé le rôle de défenseur des « valeurs chrétiennes  et traditionalistes » et de l’« Ordre moral », depuis les années 1970 quand il combattait la loi Veil autorisant l’IVG. Cependant, on voyait trop bien que l’invocation du caractère chrétien de la France n’était  qu’un vernis, qui dissimulait le rejet d’une immigration qui était, en partie, de confession musulmane. (Jean-Marie Le Pen disait déjà en 2006,  que « le vrai problème étant l’immigration de masse plutôt que l’islamisation ».)

Aujourd’hui, le discours du FN est moins uniquement axé sur la chrétienté, et ce pour plusieurs raisons. Des nouvelles générations sont montées au sein de l’extrême droite, qui sont moins attachées aux valeurs traditionnelles et religieuses. Leur émergence va de pair avec une déconfessionnalisation croissante de larges parties de la société française. Deuxièmement, l’extrême droite elle-même est un conglomérat de courants idéologiques ayant chacun son histoire, et dont certains ne sont pas du tout attachés au christianisme (tels que les « néo-païens » dont la Nouvelle Droite et le GRECE étaient une expression à partir des années 1970). La présence d’un courant catholique-traditionaliste voire catholique-intégriste, enraciné dans l’histoire de la Contre-révolution qui remonte au refus de 1789, a longtemps été un facteur qui pesait au sein du FN. Or, aujourd’hui, ce courant – qui avait clairement choisi  le camp de Bruno Gollnisch lors de  l’élection interne au FN, en 2010/11 – est affaibli au sein du FN dirigé par Marine Le Pen. Déjà en 2005/06, il avait été affaibli par le départ de certains de ses protagonistes du FN (Bernard Antony, chef de file des catholiques-traditionalistes, avait déclaré son départ dans « Minute » en juillet 2006)

Troisièmement, des courants forts au sein de l’extrême droite européenne ne sont pas beaucoup attachés à la défense du christianisme. C’est le cas du FPOe en Autriche, qui cultive une très forte tradition d’« anticléricalisme » (bien qu’il possède un courant minoritaire plus proche des catholiques-traditionalistes). C’est aussi et surtout le cas de courants nouveaux qui montent au sein de l’extrême droite européenne, notamment depuis la percée de « nouvelles » forces d’extrême droite aux Pays-Bas, avec les succès de Pim Fortuyn en 2001/02 puis de Geert Wilders à partir de 2008. Cette extrême droite-là - qui est différente du FN, à la fois par son histoire, son programme économique et son profil social – s’est  érigée en défenseur des valeurs de la « modernité », contre une population musulmane présentée comme uniquement rétrograde. Ces partis néerlandais ont ainsi invoqué les droits des homosexuels , des femmes émancipées, voire – en ce  qui concerne Geert Wilders – des « juifs menacés par l’islamisation », pour tenter de forger des coalitions sociales nouvelles contre l’immigration musulmane. Ce faisant, l’extrême droite semblait réussir à ne plus être perçue comme une menace pour les libertés individuelles, tournant cette accusation, au contraire, contre les musulmans.

L’histoire de l’extrême droite française est différente de celle aux Pays-Bas. Néanmoins, une partie a cherché à s’inspirer des succès de ce nouveau « modèle » d’extrême droite. Ceci d’autant plus que le FN, frappé de plein fouet par une crise multifactorielle pendant la période suivant les élections de 2007 (défaite du FN face au sarkozysme montant, crise financière, absence de solution pour la succession de Jean-Marie Le Pen pendant plusieurs années…) s’est fait concurrencer, pendant la période 2007-2010, par d’autres forces. S’inspirant des « recettes » assurant le succès de l’extrême droite ailleurs en Europe, ces forces accusèrent le FN d’« aveuglement » stratégique sur la question stratégique principale du moment : celle de l’ennemi principal, l’islam ou « l’islamisation ».  Ainsi les « Assises contre l’islamisation de nos pays », tenues à Paris le 18 décembre 2010 avec la participation de courants  importants de l’extrême droite européenne – p.ex. Oskar Freysinger, député de l’UDC en Suisse, ou la « English Defence League » -, s’étaient organisées en dehors du FN. (Notamment autour de « Riposte Laïque » et du Bloc identitaire),   voire en cherchant ouvertement à  concurrencer ce parti sur son terrain principal, celui du discours anti-immigration. Marine Le Pen, qui « montait » au même moment au sein du FN, chercha à tout prix à rattraper le courant. Ainsi elle lança sa « bombe » une semaine avant les « Assises », comparant, le 10 décembre 2010 à Lyon, les « prières de rue » musulmane à l’occupation nazie, et développa à la suite un discours surtout antimusulman… et en invoquant la laïcité.

Depuis, le discours du FN comporte deux couches superposées, qui pourraient sembler contradictoires… si on ignorait que les partis d’extrême droite sont souvent des partis « attrape-tout », adaptant leur discours en fonction de leur public, cherchant avant tout à définir un « ennemi commun ».
Un discours sur la « défense des valeurs chrétiennes » coexiste ainsi avec un autre, plus axée sur la « laïcité », ou, au besoin, sur les droits des femmes  face à ce qui est décrit comme une « islamisation » dramatique. Selon le public et selon le moment, Marine Le Pen utilisera l’un ou l’autre discours. Elle se présente comme une femme « moderne », doublement divorcée, élevant seule ses enfants et n’habitant pas sous le même tout que son compagnon Louis Aliot… tout en faisant baptiser ses enfants à Saint-Nicolas-du-Chardonnet, église catholique-intégriste à Paris. Ainsi elle multiplie les signaux, dans des sens différents. L’essentiel est et sera la définition d’un « ennemi principal », commun aux différent-e-s destinataires de ces messages : le musulman et à travers lui ..l’immigré, source de tous les maux !

Ne craignant pas la contradiction flagrante des termes, le « conseiller pour la laïcité » de Marine Le Pen – Bertrand Dutheil de la Rochère – déclare ainsi en octobre 2012 dans un communiqué de presse : « Dans une France vraiment laïque, une église ne peut pas devenir une mosquée », en réaction à un projet de transformation d’un lieu de culte à Vierzon (95). Il justifie cette conception curieuse de la laïcité ainsi : « Pendant plus d’un millénaire et demi, le christianisme, précisément le catholicisme, a été la religion d’État en France, puis celle de <la majorité des Français>. La nation française en est donc imprégnée dans ses paysages comme dans toutes les fibres de sa culture. » Ainsi on voit bien, ici, que le terme de laïcité n’est utilisé que dans le but d’ériger une « ligne de démarcation » supplémentaire face aux musulmans, pour « doubler » celle consistant à invoquer le christianisme. Cependant, à l’occasion, Marine Le Pen nous ressortira sans problème la défense de l’émancipation des femmes – opposée aux musulmans présentés en bloc comme rétrogrades -, comme sur la désormais fameuse affiche de « la beurette » du FN en 2006. Celle-ci, montrant une jeune fille nombril à l’air, portait le titre : « Assimilation, laïcité – ils (UMP et PS) ont tout cassé ! » L’argumentaire utilisé par le FN comporte ainsi un double niveau : il faut refuser la prétendue « islamisation » de la France parce qu’elle est laïque – et parce qu’elle est chrétienne. Selon les besoins du moment, l’un ou l’autre aspect sera davantage mis en avant. Leur combinaison débouchant sur un curieux : « Sainte-Laïcité, priez pour nous ! » opposé aux musulmans.

Contre le mariage des Homosexuels : Le FN veut manifester avec l’UMP

En même temps, soyons sûrs que le FN insistera à nouveau beaucoup sur la défense des « valeurs traditionnelles » lorsqu’il s’agira de combattre le projet de légalisation du mariage des homosexuels. L’extrême droite en fera un axe de campagne important, cherchant à faire la surenchère sur ce terrain par rapport à la droite classique. Alors que Jean-François Copé, candidat à la présidence de l’UMP, a annoncé fin octobre 2012 qu’il pourrait appeler – s’il gagne l’élection dans son parti – à des manifestations sur le sujet, la présidente du FN a vite réagi. Vendredi 02 novembre, elle déclara qu’elle aussi pourrait rejoindre, avec son parti, de telles manifestations. On risque ainsi d’assister à un concours et une surenchère entre droite classique et FN, sur fond d’une mobilisation en partie commune (à l’instar de celle pour la défense de l’école privée catholique, au printemps 1984). Le discours du FN étant à géométrie variable, on le verra ici insister sur les « valeurs traditionnelles »… et, au besoin, au fait qu’elles sont « communes à toutes les religions ». Marine Le Pen ayant déjà invoqué, à l’appui de son argumentation contre le mariage homosexuel, la commune opposition des religieux chrétiens, musulmans et juifs.  D’ores et déjà Marine Le Pen a appelé à un référendum sur le sujet.

Après les semailles du printemps , la moisson d’automne du FN.

Nous ne saurions terminer cette revue d’automne sans souligner combien le succès politique de la campagne électorale de Marine Le Pen continue à porter ses fruits en ravageant l’échiquier politique de la droite. Outre les appels à manifester tous azimuts de Jean-François Copé, celui ci s’est illustré par son hallucinante histoire du vol du pain au chocolat pendant le ramadan, qu’aucun dirigeant du FN n’avait osé ( pensé ? ) encore faire.

Au même moment, le courant de l’UMP « la Droite Forte » animé par Guillaume Peltier, (ancien frontiste devenu conseiller de Sarkozy)  se prononçait pour que la « droite républicaine » organise tous les 1°Mai une grande fête place du Trocadéro… pour « ne pas laisser le monopole des fêtes populaires aux syndicats et à la gauche ..»  On avait bien compris que le but principal n’était pas de faire de l’ombre à la manifestation du 1° Mai Lepéniste !
Enfin, pour parfaire le tableau, une nouvelle association « Ligne Droite » à l’initiative d’élus et de militants UMP du 77 ( fief de Copé ) vient de naître : son but  est clairement défini par son vice président Sébastien Chimot ( conseiller municipal UMP à Trilport /77) : « pour gagner de futures élections , il sera de toute évidence quasi obligatoire de s’appuyer sur tous les partis de droite, dont le Front National .» L’association qui revendique près de 300 adhérents a déjà rencontré des cadres du FN dont Louis Aliot.
Ainsi, la stratégie de Marine Le Pen continue à porter ses fruits à Droite. L’intervention récente de Marine Le Pen sur BFM Télé était très édifiante : pourfendeuse du capitalisme, dénonçant les plans de la troïka en Grèce, Espagne et Portugal, le congrès de l’UMP n’était visiblement pas sa préoccupation première. De son point de vue  elle n’a pas tort, le poison agit maintenant tout seul dans la droite française et le FN espère bien en voir les effets aux municipales.

V.I.S.A.      06/11/2012

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lors de l'AG annuelle de VISA du 9 décembre dernier, nous avons décidé de baisser les tarifs de vente du tome 2 à 5€ l'unité et jusqu'à 2€ pour les commandes supérieures à 500 exemplaires (voir tableau ci-après).

« Lumière sur mairies brunes » tome 2, c'est 236 pages et autant d'arguments contre l'extrême droite. Ce deuxième tome « lumière sur mairies brunes » couvre la période allant de juin 2015 à juin 2017. Il regorge d’informations sur les pratiques municipales plus ou moins radicales de l’extrême droite et illustre ainsi tous les reculs sociaux qu’elle provoque lorsqu'elle exerce le pouvoir.

Passez commande en l'adressant par courrier avec le chèque à : VISA 80-82 rue de Montreuil 75011 PARIS

Merci d'indiquer votre nom, adresse et téléphone.

Pour calculer le montant de votre commande avec les frais de port, consulter le tableau en fin d'article. Livraison gratuite sur Paris - Ile de France et PACA.

Il faut veiller à ce que le combat contre l'extrême droite ne passe pas après les luttes syndicales au prétexte qu'elle a été battue aux présidentielles et qu'elle n'a obtenue «que» 9 députés.

Il faut continuer de lutter, sans relâche et avec la même force, contre les politiques libérales, notre adversaire qui fait aussi monter le FN, et contre le fascisme, notre ennemi historique.

 

Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes - 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Les brochures de VISA

Cliquez sur une brochure pour voir les conditions de commande.

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous contacter...

assovisabis@gmail.com

Les formations
proposées par VISA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"droites extrêmes" Blog Le Monde

Le virage sur l’aile est serré. Un peu moins de deux ans après les élections régionales de 2015, Olivier Bettati, qui menait la liste Front national dans les Alpes-Maritimes, assure aujourd’hui qu’il n’était à l’époque… qu’une « tête de liste divers droite » pour le...

09.11.2017 - 12:40

Fil d'informations RESF

Communiqué de Presse EGM (Paris, le 2 août 2018) Le projet de loi pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie a été adopté par le parlement le 1er août 2018. En dépit de quelques évolutions depuis sa présentation en février, il reste un texte régressif dont...
13.08.2018 - 11:15
http://enfantsetrangers.hautetfort.com La demande d'asile de la famille Arabi, venue du Darfour et ayant transité par l'Italie, sera traitée en France. Le rendez-vous crucial du 5 janvier s'est conclu sur cette belle perspective. Un nouveau rendez-vous leur a été donné pour être reçus par l'Ofpra,...
10.08.2018 - 19:16
Le jour d'après
06.08.2018 - 08:59
Kevin Ipoma doit être régularisé Kevin Ipoma est né le 13 avril 1999 au Congo Kinshasa. Orphelin de mère et son père emprisonné pour raisons politiques, il est arrivé en France le 1er novembre 2015. Pris en charge par l'ASE tant qu'il était mineur, il a réussi à se faire une place dans la ville de...
01.08.2018 - 22:53
Il a fui la Guinée-Conakry. Il a été vendu en Lybie. Comme d'autres jeunes, 7 cette semaine en Meurthe et Moselle, il est mis à la rue car il a été considéré majeur. Sans attendre la décision du tribunal administratif. Sans ressource ou accompagnement. La rue n'est pas plus acceptable en été qu'en...
31.07.2018 - 10:39
L'été 2018 donne lieu à un véritablement déferlement de maltraitance à l'égard des familles sans papiers et de leurs enfants : démembrement de familles, fabrication de quasi-orphelins, emprisonnements en CRA, expulsions...
24.07.2018 - 11:06
19 juillet 2018 Il y a des jeunes (chercheurs, footballeurs, entrepreneurs, parfois élus, etc) dont on se réjouit que leurs parents aient un jour passé les frontières pour venir dans ce pays et d'autres jeunes étrangers auxquels ce gouvernement refuse de donner la chance de construire une nouvelle...
20.07.2018 - 13:18
Accueillir ou pas : telle est la question !
20.07.2018 - 09:11
Monsieur Ricardo DEGALA, de nationalité philippine, est enfermé au centre de rétention de Paris-Vincennes depuis le 2 juillet 2018, suite à un contrôle d'identité au moment où il rechargeait son Pass Navigo à la station RER de La Défense (92). Monsieur DEGALA vit en France depuis un an avec sa...
19.07.2018 - 10:38

DAL, GISTI, LDH, LOPPSI, dailleursnoussommesdici...

09.08.2018 - 09:05

Paris, le 14 août 2018, 15h45

Les Oubliés du Logement ont obtenu un rendez-vous avec la préfecture de région au sujet du relogement des familles ET un rendez-vous au ministère du Logement! Nous quittons le quai Branly, mais la lutte continue!  

 

...

dal
14.08.2018 - 12:45

Jeudi 9 août 2018, 18h

Les familles à la rue ont été hébergées ! – Fin de l’occupation du gymnase Bercy Bastille. La lutte continue pour le relogement des...

dal
09.08.2018 - 18:01

COMMUNIQUÉ

Paris, le 9 août 2018

 

Une phrase d’une militante du DAL sortie de son contexte a été publiée au journal de LCI ce matin 9/8/18, relative à l’expulsion de locataires par un bailleur parisien selon lui pour...

dal
09.08.2018 - 13:37
Session de 2 jours, le 9 août 2018 - [Autres Formations]
gisti
09.08.2018 - 09:05

COMMUNIQUÉ Paris, dimanche 5 août 2018 

 

Sous la canicule, les oubliés du logement de République...
dal
06.08.2018 - 14:10
Depuis plus de 20 ans, la préfecture du Pas-de-Calais et la mairie de Calais utilisent tous les moyens pour empêcher les exilé·e·s, en route pour la Grande-Bretagne ou en attente de l'examen de leur demande d'asile en France, d'installer des lieux de vie, et pour empêcher les habitant·e·s et...
gisti
03.08.2018 - 14:40
Le projet de loi pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie a été adopté par le parlement le 1er août 2018. En dépit de quelques évolutions depuis sa présentation en février, il reste un texte régressif dont l'esprit est dans la droite lignée des politiques...
gisti
03.08.2018 - 08:53

DAL – #OubliesDuLogement

Après leur évacuation brutale du 115 du...

dal
01.08.2018 - 15:28

Oubliés du logement de République : Occupation du 115 de Seine-St-Denis (asso. Interlogement), à Montreuil pour l’hébergement de 5 familles du 93 à la rue Intervention annoncée de la police.

...

dal
31.07.2018 - 15:14

Le Sénat a terminé la première lecture de la loi ELAN le 25 juillet. La CMP est repoussée au 12 septembre. En pleine affaire BENALLA, la droite et l’extrême-droite ont trouvé un excellent terrain d’entente avec le gouvernement sur le dos des moins riches d’entre nous, locataires, sans abris ou...

dal
27.07.2018 - 15:31
L’article 58 ter criminalise et met à la merci d’une expulsion sans jugement des dizaines de milliers d’habitants, et leur supprime la trêve hivernale

L’article 58 ter issu de la commission des affaires économique a été adopté cette nuit en séance. Le...

dal
25.07.2018 - 15:51

Paris, le 25 juillet 2018

Depuis 10h30 ce matin, et pour 24h, Le camp des...

dal
25.07.2018 - 15:50
Dix associations actives sur Calais, auxquelles s'est joint le Gisti par une intervention volontaire, ont déposé devant le tribunal administratif de Lille, le 23 juillet 2018, un référé-liberté demandant à ce qu'il soit enjoint aux autorités administratives d'ouvrir des points d'eau à Calais pour...
gisti
24.07.2018 - 18:14

COMMUNIQUÉ Paris  le 19 juillet 2018

18e jour au camp des oubliés du logement à République Dimanche 22 juillet à partir de 15h Atelier des enfants Avec Marina VLADY...
dal
20.07.2018 - 16:56
Le collectif « j'y suis, j'y vote » qui regroupe les associations militant depuis de nombreuses années pour le droit de vote des étrangers aux élections locales constate et regrette que le président de la République et le gouvernement n'aient pas inscrit ce sujet dans la révision constitutionnelle...
gisti
19.07.2018 - 14:54
Comme la loi le prévoit, il revient à chaque département de mettre en place l'accueil provisoire d'urgence de toute personne se déclarant mineure et privée temporairement ou définitivement de la protection de sa famille, période durant laquelle le département doit évaluer la minorité et la...
gisti
18.07.2018 - 16:20

D'autres sites... d'autres luttes !

Associations
   ademonice - http://ademonice.free.fr/
   anafe - http://www.anafe.org/index.php
   prochoix - http://www.prochoix.org/cgi/blog/
   icare - http://www.icare.to/main.php?fr
   memorial98 - http://memorial98.over-blog.com/
   REFI - http://refi.over-blog.org
   syllepse - http://www.syllepse.net/
   Raslfront-Isère - http://www.raslfront-isere.org/blog/index-557584.html
   Collectif Justice et libertés - http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.fr/
   Observatoire du confusionnisme politique - http://confusionnisme.info

Syndicats
   CGT Finances - http://www.finances.cgt.fr/
   fgte-cfdt - http://www.fgte-cfdt.org/
   sgen-cfdt - http://www.sgen-cfdt.org/actu/sommaire.php3
   snpespjj - http://snpespjj.fsu.fr/
   solidaires - http://solidaires.org/
   spasmet-meteo - http://spasmet-meteo.org/solidr/index.php
   Solidaires Finances Publiques- http://solidairesfinancespubliques.fr

International
   LabourNet.de Germany - http://www.labournet.de/
   trend onelinezeitung - http://www.trend.infopartisan.net/inhalt.html

Les archives de VISA


Le temps
où VISA
était en papier