Aller au contenu principal

Béziers : de l’obsession sécuritaire du maire à la violence policière… 

mar 21/04/2020 - 09:55
illustration

Il est plus de 22h, mercredi 8 avril, lorsque des policiers municipaux de Béziers interpellent un homme dans le cadre du couvre-feu imposé à 21h par arrêté municipal. Les témoins du drame l’affirment, l’homme résiste et l’interpellation par les policiers municipaux est très violente avant qu’ils réussissent à lui passer les menottes et le faire entrer à l’arrière de leur véhicule en le maintenant sur le ventre… D’après les policiers, l’homme interpellé (titulaire de l'allocation d'adulte handicapé), Mohamed Gabsi, 33 ans et père de 3 enfants, se serait « calmé » pendant le trajet ; cependant, il est arrivé au commissariat inconscient et est décédé un peu plus tard.  Un témoin de la scène alerté par les cris de la victime au moment où les agents municipaux la plaquaient au sol dans la rue, indique L'homme hurlait : "Vous allez me tuer pour deux grammes de coke, vous allez me tuer.." » Un autre témoin confie :« A l'intérieur du véhicule, il y avait au moins deux personnes sur la victime, une sur le torse, une sur les jambes…».

Une chose est sûre, les policiers municipaux de Béziers sont connus dans la ville pour jouer les « cow-boys » car ils ont le soutien indéfectible du très « sécuritaire » maire Robert Ménard.  On se rappelle tous du contenu des affiches qu’il avait placardé, représentant un pistolet avec ce slogan : « Désormais, la police municipale a un nouvel ami. Armée 24h sur 24, 7 jours sur 7 » ou encore de la propagande de son journal montrant un jeune avec une capuche, accompagné de ce titre « Mauvais nouvelle pour les racailles, nous allons doubler les caméras de vidéo-surveillance". Même très récemment, dans le cadre de la lutte contre la pandémie, il avait alerté sur d’éventuels « pillages » et sur le danger « que des gens profitent du fait que tous les commerces soient vides pour se servir… »

Depuis 2014, Béziers vit dans un climat de plus en plus malsain ! 

Les trois policiers impliqués dans le décès de Mohamed Gabsi vont être de nouveau entendus par le service régional de police judiciaire (SRPJ) de Montpellier dans le cadre de l’enquête ouverte par le parquet pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner et non-assistance à personne en danger" ».

En attendant, la ville de Béziers accorde la protection fonctionnelle aux agents concernés et mandate un avocat pour les défendre…

Bien sûr, pour Emile Fort (responsable du RN à Béziers et élu sur la liste de Robert Ménard) l’homme était «un drogué, camé, shooté, une épave ». Même son de cloche pour le Syndicat des policiers municipaux (SDPM), qui dans un communiqué apporte son soutien aux trois policiers (sans le moindre mot ou la moindre condoléance envers la victime) et insiste sur le fait que « Mohamed Gabsi a déjà été interpellé à de multiples reprises par les forces de police et notamment pour ses excès de violence ».

La sœur du défunt s'est constituée partie civile sur cette affaire. Pour elle, son « petit frère était quelqu’un de vulnérable et reconnu comme handicapé. Je veux connaître la vérité. " Et elle assure qu’elle se battra « jusqu’au bout pour lui, pour ses enfants afin de connaître la cause exacte de sa mort ».

Pour terminer, il faut dire que ce n'est pas la première fois que la police municipale de Béziers est pointée du doigt. Déjà en septembre 2016, un homme de 46 ans est mort dans des conditions semblables suite à un contrôle de la Bac et de la police municipale. En effet, l’homme avait subi, comme Adama Traoré à Persan dans le Val d’Oise, un plaquage ventral, alors qu’il était déjà menotté, et il est mort, lui aussi, étouffé, sur le trottoir. Pour rappel, en 2018, les Biterrois ont déposé 6,5 fois plus de plaintes contre la police municipale que pour l’ensemble des Français contre la police nationale. 

 

Voir le communiqué de l’ATMF (Association des travailleurs maghrébins de France) qui résume bien le sentiment général qui règne sur la ville…

http://www.atmf.org/?p=7549