Aller au contenu principal

Communiqué Sud-Rail : agression fasciste contre des militants Sud-Rail

jeu 25/11/2021 - 20:03
illustration

Lundi 22 novembre,, deux militants de SUD-Rail étaient tranquillement attablés en terrasse à Paris, quand ils ont été pris violemment à partie, parce que l’un d’eux portait simplement un sweet-shirt antifasciste, par un groupe de 7 fascistes : insultes, coups, lunettes cassées, menaces de mort.

Les deux adhérents de notre organisation syndicale ont pu se réfugier à l’intérieur du bar mais, en plus du choc psychologique, les conséquences auraient pu être bien plus graves car le groupe de fascistes souhaitait encore en découdre, à 7 contre 2.

La fédération des syndicats SUD-Rail exprime sa solidarité avec les deux militants SUD-Rail agressés.

Cette nouvelle agression, en plus des dizaines de violences commises par l’extrême droite recensées par le site Rapports de force, montre que l’extrême droite est galvanisée par le climat politique et médiatique qui laisse libre cours aux discours haineux et aux actions violentes de l’extrême droite.

Sur les réseaux sociaux, la surenchère et le harcèlement fasciste se déchaîne. Le début de campagne présidentielle est submergé médiatiquement par les offensives idéologiques de l’extrême droite, avec un racisme sans filtre sur le « grand remplacement » par exemple. Plusieurs projets d’attentats d’extrême droite en France ont été empêchés, sans que ce soit médiatisé, mais le risque existe en permanence.

Nous n’oublions pas également que l’extrême droite tue, le procès en appel des assassins de notre camarade Clément Méric l'a encore démontré. Pas une semaine ne se passe sans que des locaux, des librairies ne soient vandalisé.es, des militant.es progressistes ou de simples citoyen.nes ne soient menacé.es ou agressé.es, des manifestations ne soient attaquées. Des syndicalistes ont été fiché.es, dont des camarades de Solidaires, avec des universitaires, des artistes, des journalistes, des avocat·es, mais aussi des militant·es issu·es d’associations, de partis politiques, par un site d’extrême-droite pour leur prise de position contre le racisme Aucune réaction pourtant du côté gouvernemental, qui préfère au contraire stigmatiser les soit-disant « islamo-gauchistes », le soit-disant « wokisme ».

Le message de notre fédération est très clair : nous combattrons sans relâche l’extrême droite. Notre Union syndicale Solidaires est impliquée au quotidien dans ce combat antifasciste, qui doit se faire dans l’unité, comme par exemple avec la manifestation contre le congrès du RN à Perpignan en juillet 2021 et la manifestation contre les violences de l’extrême droite à Lyon en octobre 2021.

Face à l’extrême droite, à ses discours, ses actions, ses violences, la fédération SUD-Rail ne lâchera rien. Nous appelons l’ensemble des fédérations cheminotes et des syndicats à faire front unitairement contre la montée de l’extrême droite et ses idées, sur nos lieux de travail comme dans le débat public.

illustration

épinglé au carroussel
Désactivé