Il appartient aux syndicats de porter les luttes contre le fascisme et l'idéologie d'extrême droite

Qui sommes nous ?

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales : la FSU et plusieurs de ses syndicats, l’Union Syndicale Solidaires et plusieurs de ses syndicats, des fédérations et des syndicats de la CGT, de la CFDT, de la CNT, de l’UNEF et le syndicat de la Magistrature.

Lire la suite...

 

En bref

Ne laissons pas le Front national s’attaquer aux enseignants et aux syndicalistes ! La secrétaire départementale de la CGT éducation du Gard élue au conseil d’administration du lycée Paul Langevin à Beaucaire a porté plainte contre Julien Sanchez maire FN de Beaucaire pour diffamation. Les faits sont clairs comme la stratégie de ce parti qui une fois en place affiche clairement ses idées et insulte les militants syndicaux au travers de la presse. Le 17 juin les militants siégeant au conseil d’administration ont décidé de : · Ne pas serrer les mains aux élus FN en se contentant de dire « bonjour » en signe de politesse ! · Ne pas siéger en présence de ces élus après lecture de leur déclaration et de quitter la salle. Suite à cet événement, le maire de Beaucaire a utilisé les médias pour insulter les responsables syndicaux via ‘le Figaro’  et ‘le Midi Libre’ en s’exprimant de la sorte : « Ce ne sont pas...
Pas d'élu FN dans les lycées ! La CGT Educ'action Montpellier prend acte positivement de la décision de la commission permanente de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées de ne nommer aucun élu du FN dans les Conseil d'Administration des lycées de la Région. La CGT Educ'action Montpellier considère que ce parti politique, aux racines idéologiques racistes et xénophobes, ne doit pas pouvoir exercer son pouvoir de nuisance dans les lycées. Pour la CGT Educ'action Montpellier, cette décision engage les élu-e-s désigné-e-s par la Région à siéger réellement dans les Conseil d'administration : la présence des représentant-e-s de la Région a souvent été, ces dernières années, plutôt épisodique. Cette situation engage encore plus qu'avant les élu-e-s à être présent-e-s dans les lycées dans l'intérêt du Service public d'Education, des personnels et des élèves. Le 14 mars 2016 cf le site de la CGT Educ'action académie de Montpellier  
  La mairie FN de Cogolin vient de décider de réduire de 60% le budget fournitures d’une école de la ville au motif que son projet pédagogique ne plaît pas aux édiles. Visiblement, le « voyage musical autour de la Méditerranée » organisé par l’équipe pédagogique écorcherait les oreilles des élus Front national. En prenant une telle décision, c’est une liberté fondatrice de l’École de la République qui est remise en question : la liberté pédagogique des enseignants dans le cadre des programmes nationaux. Au-delà, cette mesure de rétorsion va toucher directement les élèves et leurs familles, notamment les plus modestes, qui devront mettre la main à la poche pour équiper leurs enfants des fournitures scolaires indispensables. Le SE-Unsa assure de toute sa solidarité l’ensemble de l’équipe éducative de cette école et plus largement des autres écoles de Cogolin. Pour ceux qui en doutaient encore, « la France apaisée »du Front...
  Dans le Var, une municipalité frontiste menace de procéder à une réduction des crédits d’une des écoles de la ville car la thématique du spectacle ne leur convient pas. Le SNUipp-FSU dénonce ces procédés arbitraires et interpelle la ministre dès aujourd’hui. A Cogolin, dans le Var, l’équipe pédagogique de l’école élémentaire Fontvieille propose cette année à ses élèves de présenter un spectacle de chants issus de différents pays bordant la Méditerranée : un voyage artistique leur permettant aussi de découvrir un territoire proche mais surtout des cultures différentes répondant ainsi aux exigences des programmes qui incitent au Vivre ensemble et à la connaissance de l’Autre. La chanson de la discorde C’est la chanson de Khaled « Aïcha » que les enfants doivent chanter qui a entraîné les foudres des élus municipaux appartenant au Front national. Ils menacent donc, si cette chanson et l’ensemble du projet...
Le jugement rendu le 19 mai par le tribunal correctionnel de Tours reconnaît la diffamation dont a été victime notre collègue de l’école Blotterie (Joué-lès-Tours) au printemps 2014, accusée d’attouchements, dans une vidéo publiée par l’association JRE (Journées de Retrait de l’Ecole) sur son site. Les représentantes de l’association JRE sont reconnues coupables de diffamation et de complicité de diffamation. Mmes Hassan et Belghoul sont condamnées respectivement à des peines d’amende de 4 000 et 5 000 euros. Ce jugement s’accompagne d’une peine supplémentaire, à savoir la publication du dit-jugement, à leurs frais, dans la Nouvelle République, Le Monde et le Figaro. Au titre civil, Mmes Hassan et Belghoul sont également condamnées à verser solidairement 12 000 euros de dommages et intérêts ainsi que 1 000 euros chacune au titre de l’article 475.1 du code de procédure pénale. Le tribunal reconnaît que les propos tenus par Mme...
  Le Var est le département comptant le plus grand nombre d’adhérents au Front national ; c’est du moins ce qu’affirme son sulfureux secrétaire départemental, Frédéric Boccaletti. Le département compterait actuellement 154 élus se revendiquant du FN, dont : 1 sénateur, 3 maires, 5 conseillers départementaux et 10 conseillers régionaux. Mais le Front national a perdu une vingtaine d’élus au cours des dernières années, suite notamment à des conflits internes : Le Luc en est aujourd’hui à son troisième maire, et le maire de Cogolin se voit menacé d’être mis sous tutelle ...  la suite sur http://ldh-toulon.net/conflits-et-demissions-au-FN-du.html

Des affiches à télécharger


Les affiches de Visa, à coller ou à insérer
dans les journaux syndicaux.
Téléchargez ici !

Des affiches à télécharger


Les affiches de Visa, à coller ou à insérer
dans les journaux syndicaux.
Téléchargez ici !

Des affiches à télécharger


Les affiches de Visa, à coller ou à insérer
dans les journaux syndicaux.
Téléchargez ici !

Des affiches à télécharger


Les affiches de Visa, à coller ou à insérer
dans les journaux syndicaux.
téléchargez ici !


Retrouvez VISA
sur Facebook

 

Des outils pour lutter
contre l'extrême droite

- Des livres

Les extrêmes droites en France
- édition Syllepse -
Par Jean Paul Gautier
 

 

Dictionnaire de l'extrême droite
- édition Larousse -
Collection "à présent"
 

La première brochure de VISA
toujours disponible sur simple
demande
'Le Front National au travail'

 

Jacques Leclerq :
" dictionnaire de la mouvance droitiste
et nationale de 1945 à nos jours "

Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier
" LA GALAXIE DIEUDONNÉ "
Pour en finir avec les impostures.

Pour commander
Editions Syllepse

AUBE DORÉE. LE LIVRE NOIR DU PARTI NAZI GREC
Auteur: Psarras Dimitris

Pour commander
Editions Syllepse

- Des vidéos

"LE FN aux affaires"

Une enquête menée dans deux villes du Var :
Fréjus et Cogolin, un an après les élections
municipales de 2014.

 

"Bassin miné"

un documentaire d’Edouard Mills-Affif,
qui suit la scène politique locale de Hénin-Beaumont
depuis plus de dix ans.

http://www.bassinmine.com/

Mains brunes sur la ville

Quand l’extrême droite est au pouvoir

MAINS BRUNES SUR LA VILLE – 90 min
Documentaire de Bernard Richard.

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l’extrême droite, et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ?

Pour organiser une projection : Tel : 06 25 52 76 74 - Mail : victor.fuvel@free.fr

Les archives de VISA


Le temps
où VISA
était en papier

Régionales 2015: ne rien lâcher face à l'extrême droite !

Des élections régionales sous le signe de thèmes chers au Front National

 

Dès septembre 2015, le Front national imposait dans le débat politique des régionales un thème à caractère national : l'immigration.

Les réfugié-e-s de pays en guerre d'Afrique ou du Moyen-Orient, qui cherchaient à se mettre à l'abri de dictatures militaires et/ou religieuses, ou de conditions de vie intenables pour des raisons économiques et/ou climatiques en faisant valoir leurs droits, sont pointés du doigt partout en Europe. Le FN n'est pas en reste et utilise la gestion catastrophique de la « crise des migrants » pour dérouler son discours raciste.

Puis, sont perpétrés les attentats du 13 novembre en région parisienne, par un groupe rattaché à l'Etat Islamique, véhiculant une idéologie totalitaire.

Sans attendre, la machine FN redouble d'intensité.

Avec l'état d'urgence, Marine Le Pen distribue bons et mauvais points, se réjouissant que certaines des mesures sécuritaires de son parti (déchéance de nationalité...) soient ainsi reprises.

 

Le FN axe principalement ses attaques sur le prétendu laxisme des gouvernements passés et présents en matière de politique migratoire : par des accusations rendant directement responsables les personnes immigrées et en jetant l'opprobre sur « l'islam », elle lie définitivement cette religion, le terrorisme et l'immigration.

La campagne continue ainsi sur les thèmes du FN, fermant la possibilité de faire entendre des revendications sociales pourtant nécessaires en matière de transport, de formation professionnelles, de place des associations, d'éducation....

 

Le Front National, force politique capable d'infléchir des politiques régionales ?

 

Avec ses résultats, le Front National est en capacité de peser sur les exécutifs régionaux. 

Dans la plupart des régions, il se présentera comme le premier parti d'opposition. Enfin, dans les régions sauvegardées par le Parti Socialiste, il restera très certainement dans une ligne habituelle de dénonciation, tout en remettant un pied dans des hémicycles aux compétences de plus en plus élargies.

 

La question du positionnement par rapport au FN, qui n’est pas nouvelle pour la droite, se pose avec plus d’acuité au sein du parti « Les Républicains » (LR). Alors que deux tiers des personnes interrogées déclarent, dans un sondage publié le 18 décembre dernier, s’attendre à « une implosion » du parti LR, les rapports de ce dernier à l’extrême droite se trouvent au cœur de débats internes de cette formation. 

Une partie de cette famille politique, notamment depuis 2007, s'est rapprochée des idées d'extrême droite, et reprend une grande partie de son programme.

Si Nicolas Sarkozy a déclaré, entre les deux tours qu'il « n’est pas immoral de voter FN », cette ligne a été contestée par plusieurs dirigeant-e-s des « Républicains »: Jean Pierre Raffarin, Christian Estrosi (même si ce dernier envisageait, dans les années 1990, de gérer la région PACA avec le FN !) ou Nathalie Kosciusko-Morizet. Cette dernière a payé ses critiques en perdant son poste à la direction du parti, où elle sera remplacée par le très droitier Laurent Wauquiez, nouveau président de la région Rhône Alpes-Auvergne où il a fait campagne avec le slogan « L’immigration – ça suffit, Hollande – ça suffit ».

Après les déclarations, il conviendra d'observer quelle sera la politique réellement menée durant la mandature par les exécutifs de droite dans les Conseils Régionaux, et notamment une éventuelle reprise des thèmes chers à l'extrême droite, qui ne manquera pas d'envoyer des coups de boutoir, en particulier sur les terrains économiques, budgétaires ou sécuritaires.

 

La stratégie du FN, pour propulser sa présidente sur la rampe d'accès à la fonction présidentielle, se bornera à un numéro d'équilibriste dans les prochains mois. 

D’un côté, Marine Le Pen et Florian Philippot cherchent bien à continuer de jouer la carte de la démagogie sociale, qui leur a attiré des électeurs et électrices dans des régions marquées par la crise sociale et économique, dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie ou dans le Grand Est notamment. 

De l’autre, pour pouvoir envisager de gagner au second tour, alors que les régionales ont confirmé que le FN peut percer fortement au premier tour, sans pour autant transformer l’essai au second, le parti frontiste doit aussi chercher des alliances auprès d’une partie de la droite. La tentative de Philippot, au soir du second tour, de « tendre la main » au parti Debout la France, s'est soldée par un échec. Mais cette alliance serait  dans tous les cas bien insuffisante pour procurer des alliés susceptibles de garantir des chances de succès.

 

C'est bien dans l'espoir de recomposer la droite autour de lui, que le FN jouera la partie. 

Par conséquent, il pourrait se recentrer sur la défense des petits entrepreneurs, des aides économiques, d'une politique d'austérité en matière budgétaire... tout en poursuivant sa politique de division. 

Comme il le fait déjà dans les villes qu'il gère, les « mesures sociales », qu'il instrumentalise à l'occasion des campagnes électorales, seront vite oubliées, pour mieux coller à l'électorat conservateur et couper l'herbe sous le pied de la droite aux affaires.

 

Le vote FN chez les salarié-e-s au sortir des régionales 2015 ?

 

L’électorat du FN s’est encore diversifié, en s’élargissant par exemple aux catholiques pratiquants (jusqu’ici, il était surtout fort chez les non pratiquants, pour qui la religion constitue avant tout un marqueur « identitaire »).

 

Plus dramatiquement encore, son assise électorale se serait encore étendue chez les salarié-e-s. Toutefois la prudence s’impose : Pour l’institut de sondage IPSOS, 61 % d’ouvriers et ouvrières s’abstiendraient et le score du FN serait, pour cette même catégorie sociale, autour de 43 %. 

Rappelons aussi que le vote des fonctionnaires pour le FN est apparu solide dès les élections présidentielles de 2012.

 

De même, si un nombre important de jeunes électeurs et électrices semblent avoir voté FN (mais avec une abstention des deux tiers du corps électoral de moins de 30 ans, ce qui relativise sérieusement les chiffres), les jeunes ont été aussi plus nombreux à déclarer avoir voté au second tour « pour faire barrage au FN » (jusqu’à 78 % chez Harris Interactif).

 

Même si les chiffres sont à manier avec  précaution, le vote FN, y compris parmi les salarié-e-s se déclarant « proches d’une organisation syndicale », s’est répandu d’une façon inquiétante. Cette situation nécessite une réponse politique et sociale urgente.

 

Quelle vigilance syndicale  ?

 

Cette nouvelle situation implique que le mouvement syndical se doit d'être vigilant et actif.
En premier lieu, les élu-e-s du FN siègeront dans diverses importantes commissions (économie, transports, formation professionnelle....). Les positions qu'ils y défendront, partant de leur programme, iront à l'encontre des intérêts du monde du travail : ils voteront certainement des aides aux entreprises sans contreparties en termes d'emploi ou de conditions de travail, des diminutions de subventions à des associations de progrès social ou d'émancipation, ou en faveur de plans de formation professionnelle courte et uniquement calquées sur les besoins immédiats des entreprises.

Les élu-e-s FN auront aussi des places dans les conseils d'administration de lycées ou représenteront la région dans des organismes paritaires de formation professionnelle, des organismes culturels.

 

Il appartient aux syndicats locaux, interprofessionnels ou professionnels, de suivre précisément leurs prises de position et de s'y opposer : elles intéressent la vie de millions de salarié-e-s du public ou du privé, et ne seront pas sans conséquences.

Puisque le FN veut faire de chaque élection et de chaque place politique conquise une caisse de résonance de sa politique, il nous appartient de démontrer, par l'observation, le débat et l'action, leur véritable dessein pour faire échec à leur ascension.

 

Les moyens concrets d'y faire entrave sont nombreux : dans les instances des entreprises bénéficiaires d'aides de la région sans les transformer en emplois, dans les conseils d'administration, les C.E, au travers de luttes pour conserver l'emploi, sur les décisions prises en matière de transports, aux cotés des salarié-e-s d'association de progrès social, aux cotés des personnels administratifs et ouvriers des établissements scolaires pour un meilleur service public...

 

Le plus inquiétant demeure le nombre de voix récoltés dès le premier tour des élections régionales par le FN, 6 018 672, mais aussi qu'entre les deux tours, 800 000 voix supplémentaires se soient portées sur l'extrême droite. Avec 358 conseillers régionaux, le FN dispose aussi d’un nombre d’élu-e-s  jamais atteint auparavant.

 

Au delà du vote protestataire ou exprimant la peur, il y a maintenant aussi un vote d'adhésion de plus en plus fort aux idées d'extrême droite. Au soir du deuxième tour, le FN n’a heureusement conquis aucune région, il n'en demeure pas moins que le mal est fait et que les idées du FN s'ancrent de plus en plus dans la société française. Le syndicalisme a aussi la responsabilité d’enrayer cette ascension.

 

 

Fichier attachéTaille
Régionales 2015 les analyses de VISA.pdf152.84 Ko

Brochure 2015 :

« Lumière sur mairies brunes »
A commander dès maintenant !

Garder la mémoire… pour mieux combattre la progression de l’extrême droite dans les têtes et dans les urnes. Garder la mémoire… pour démontrer que le Front national n’a pas changé depuis 1972, qu’il est toujours un parti raciste, xénophobe, nationaliste et férocement hostile à l’action syndicale.
 

Composé par Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes (VISA), ce livre est une  «boîte à outils». On y trouve le récit détaillé des faits et méfaits du Front national et de ses alliés au terme d’une année d’exercice du pouvoir municipal dans les quinze villes qu’ils occupent depuis le printemps 2014.

 

Si depuis cette date, le FN ne transforme pas brutalement les villes conquises en laboratoires d'expérimentations fascistes, il n'en demeure pas moins que nombre de leurs délibérations sont marquées du sceau de la destruction des politiques sociales, du racisme, de la stigmatisation des étrangers et des populations d'origine immigrée et de la mise au pas des opposants.

 

Attaques frontales contre la culture, baisses drastiques des subventions aux associations non soumises, surarmement des policiers municipaux, noms de rues changés, appropriation et falsification de symboles ouvriers, fonctionnaires territoriaux mis sous pression, ségrégation dans l'attribution des logements sociaux... Tel est le quotidien dans les municipalités brunes dont ce livre dresse le catalogue accablant, mais indispensable, pour amplifier la riposte.

 

On peut également y découvrir les analyses et communiqués de VISA ainsi que les expressions syndicales (CGT, Solidaires, FSU, CFDT) et intersyndicales qui sont autant de coups de projecteurs sur les réponses à apporter aux incursions du FN sur le terrain social. La lecture de ce livre permettra à chacun-e, de contrer les discours haineux et la démagogie sociale de l’extrême droite.

 

Passez commande dès maintenant en l'adressant par courrier et avec le chèque à : 

 

VISA 80-82 rue de Montreuil 75011 PARIS 

 

Tarif dégressif : de 1 à 10 exemplaires : 5 €

de 11 à 100 ex : 4 €

à partir de 101 : 3 €

Notre premier livre « Le FN au travail » est toujours disponible au prix de 5 €. Relatant la période 1995 – 2002, il est malheureusement toujours d’actualité.
Notre brochure 2012 « Contre le programme du FN, un argumentaire syndical » est également toujours en vente.
Par contre, celle de 2010 « FN, le pire ennemi des salarié-es » est épuisée.
Vous pouvez également toujours commander " Barrage syndical antifasciste " paru en 2014.

Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes - 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Les brochures de VISA

Cliquez sur une brochure pour voir les conditions de commande.

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous contacter...

Les formations
proposées par VISA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fil d'informations RESF

Quand la France bafoue les droits fondamentaux, ruse avec ses principes (comme disait Césaire).... c'est un bout'chou de trois mois qui en paie les conséquences et se retrouve séparé contre son gré de son père ! Nous (RESF 93) avons eu connaissance avant-hier de la rétention de M. MAREGA au CRA de...
24.08.2016 - 22:55
24.08.2016 - 20:12
24.08.2016 - 20:12
assure le lien avec de site de l'AME ; cet article a une date de publication qui est mise à jour par la syndication avec le site de l'AME
19.08.2016 - 10:55
Lettre adressée par Solidarité Migrants Beauvais, LDH, FSU, UNSA et Solidarité Sans Papiers Creil Beauvais, le 25 juillet 2016 Monsieur le Président du Conseil Départemental de l'Oise, L'association Solidarité Migrants accuse réception de votre lettre du 13 juillet 2016 dans laquelle vous rappelez...
18.08.2016 - 16:49
Voici les adresses postales des préfectures (source : Ministre de l'Intérieur) Adresses Préf (Format Excel ) Adresses Préf (Format text simple) NB : On peut accéder aux coordonnées complètes et au CV du préfet à partir de cette page : http://www.interieur.gouv.fr/sectio... COMPILATION à compléter,...
18.08.2016 - 00:00
RESF91 accueille et conseille les familles et les jeunes : contact : resf91@yahoo.fr - Permanences à Massy (RESF) : FERMEE EN AOUT, REPRISE LE 7 SEPTEMBRE Le 1er et le 3ème mercredi du mois de 18h à 19h30, dans les locaux de la Cimade, 80 rue du 8 mai 1945, 91300 Massy Accès : RER B station Massy-...
11.08.2016 - 07:00
1) La famille SIANOSYAN et leurs 3 enfants bénéficient toujours d'un hébergement provisoire (un F1) jusque mi-septembre qui leur convient bien, les deux aînés pouvant aller aux centres de loisirs d'Amiens. Le 115, contactée tous les jours, refuse de la prendre en charge car le Préfet de la Somme ne...
04.08.2016 - 10:07
4e pic-nic le dimanche 28 août même lieu, même heure Le 3 eme de la saison sera DIMANCHE 31 JUILLET A 13:00 DANS LE BOIS DE VINCENNES ! Rendez vous à 13:00, métro "Porte Dorée", sortie "Parc Zoologique" Faites passer l'info sur les listes locales, aux parrains, marraines, aux jeunes ! Et on n'...
01.08.2016 - 17:26
Prochain JLD le 12 ou 13 août. Jean Wicken ayant déposé une demande d'asile dans le week end du 13-14 août, le vol du 16 a été annulé. Mais sa demande d'asile ayant été rejetée, il peut donc être de nouveau expulsé à tout moment. Voir aussi la communications de la Cimade Arrivé en France en 2010,...
31.07.2016 - 20:46

DAL, GISTI, LDH, LOPPSI, dailleursnoussommesdici...

 

Paris le 9 août 2016  

JO : de Rio à Paris bulldozers et spéculation dans les quartiers populaires JO = expulsions JO=  spéculation JO= gros déficit public JO= gros profits privés

Les mal logés en...

dal
13.08.2016 - 13:47
Monsieur le ministre, La Coordination française pour le droit d'asile (CFDA) vous interpelle au sujet de la situation que vivent un grand nombre de réfugiés à Paris afin que vous mettiez un terme aux pratiques de dissuasion auxquels se livrent les services de l'État à leur égard. La CFDA condamne...
gisti
11.08.2016 - 16:36

 

Droit de réponse à l’article du journal Sud Ouest du 29 juillet

le 1er août 2016

Etait-il nécessaire d’ajouter à la situation pénible que vit une femme à la rue, le déballage de sa vie privée, véritable mise à nu sur la place publique, créant autour d...

dal
09.08.2016 - 13:27

COMMUNIQUE Paris le 7 août 2016  

Répression intolérable contre  les réfugiés et les sans logis, Expulsions  massives sans hébergement Poursuites judiciaires à l’encontre de 2 soutiens  aux réfugiés

Ce matin, deux soutiens militant-es  de la...

dal
08.08.2016 - 14:59
COMMUNIQUE Paris le 2 août 2016  

Trop d’expulsion sans relogement ! Cet été, pire que l’an dernier  ? Des familles expulsées ou menacées interpellent Emmanuelle COSSE Mercredi 3 août à partir de 11h RV Esplanade des Invalides  – à...

dal
02.08.2016 - 13:19
L'arrêt rendu dans cette affaire par la Cour le 12 juillet 2016 fait partie d'une série de cinq arrêts rendus le même jour et qui tous soulevaient le problème de la rétention des enfants mineurs et de l'effectivité des recours dont disposent les personnes retenues. Tous ont abouti à la condamnation...
gisti
01.08.2016 - 14:14

COMMUNIQUE

DAL Toulouse 31, 28 juillet 2016

Après plus de deux mois de lutte, les 61 sans-abris soutenus par le DAL Toulouse31 enfin relogé-e-s !!! Conférence de presse ce vendredi à 9H30!!!

Il aura donc fallu plus de deux mois de...

dal
28.07.2016 - 17:56

Ce matin d’importantes forces ont procédé à l’expulsion d’environ 200 habitants de la tour CARA ancien foyer de jeunes travailleurs, à Saint Ouen. Parmi les expulsés plusieurs dizaines de personnes sans logis, souvent expulsées durant l’année 2015, défendues par l’association,  ...

dal
26.07.2016 - 15:11

"droites extrêmes" Blog Le Monde

C’est un tournant dans le mandat de Robert Ménard à la Mairie de Béziers. André-Yves Beck, son omniprésent directeur de cabinet dans la sous-préfecture de l’Hérault, s’en va. L’ancien nationaliste révolutionnaire, qui a milité dans les groupuscules Troisième Voie et...

25.08.2016 - 14:00

Eglise Sainte-Rita, en mars 2014. Bruno LEVESQUE / IP3.

La rumeur parcourait la « fachosphère » dès mardi soir, sur Twitter : les forces de l’ordre envisageaient d’évacuer l’église Sainte-Rita dans le 15e arrondissement de Paris, mercredi 3...

03.08.2016 - 10:32

D'autres sites... d'autres luttes !

Associations
   ademonice - http://ademonice.free.fr/
   anafe - http://www.anafe.org/index.php
   prochoix - http://www.prochoix.org/cgi/blog/
   icare - http://www.icare.to/main.php?fr
   memorial98 - http://memorial98.over-blog.com/
   REFI - http://refi.over-blog.org
   syllepse - http://www.syllepse.net/
   Raslfront-Isère - http://www.raslfront-isere.org/blog/index-557584.html
   Collectif Justice et libertés - http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.fr/
   Observatoire du confusionnisme politique - http://confusionnisme.info

Syndicats
   CGT Finances - http://www.finances.cgt.fr/
   fgte-cfdt - http://www.fgte-cfdt.org/
   sgen-cfdt - http://www.sgen-cfdt.org/actu/sommaire.php3
   snpespjj - http://snpespjj.fsu.fr/
   solidaires - http://solidaires.org/
   spasmet-meteo - http://spasmet-meteo.org/solidr/index.php
   Solidaires Finances Publiques- http://solidairesfinancespubliques.fr

International
   LabourNet.de Germany - http://www.labournet.de/
   trend onelinezeitung - http://www.trend.infopartisan.net/inhalt.html