Il appartient aux syndicats de porter les luttes contre le fascisme et l'idéologie d'extrême droite

Qui sommes nous ?

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales : la FSU et plusieurs de ses syndicats, l’Union Syndicale Solidaires et plusieurs de ses syndicats, des fédérations et des syndicats de la CGT, de la CFDT, de la CNT, de l’UNEF et le syndicat de la Magistrature.

Lire la suite...

 

En bref

... Vous avez encore des doutes ? Alors venez nombreux à Correns (83) le 31 janvier 2017 à 18h30 salle "la fraternelle" pour une soirée débat autour du film "La face cachée du nouveau Front National" et … vous ne serez pas déçus !    - Toujours la haine, toujours le mépris de la souffrance, toujours le refus de la fraternité, de la solidarité et de l’égalité entre tous les êtres humains.    - Refus de l’autre : Manifestation contre l’accueil des migrants dans les centres d’accueil (CAO) de Pierrefeu et de Tourves, Charte "Ma commune sans migrants".    - Mise à l’index des musulmans, des Roms, des étrangers fuyant les guerres, en leur reprochant d’abandonner leurs femmes et leurs enfants sous les bombes (1).    - Toujours le même programme : "la France aux Français".    Dans le Var, les mairies tenues par le FN, à Fréjus, Cogolin, Le Luc, agissent dans le...
"Syndicats aux ordres" ou "faites ce que je dis, pas ce que je fais" le drôle de point de vue des élus régionaux sur le syndicalisme. Suivre une plénière du Conseil régional, c'est long, plutôt rébarbatif, mais parfois instructif. Celle des 13 et 14 décembre 2016 nous a, en tous cas, éclairées-s sur la conception qu'ont certaines-s élues-s du mouvement social et des syndicats...   Le FN voudrait-il des syndicats à sa botte ? Depuis plusieurs années, la Région alloue des subventions à certaines confédérations syndicales. Comme toutes les subventions, ces dossiers sont instruits et contrôlés par des techniciens régionaux. Insuffisant pour le FN, qui souhaitait amender la délibération en ajoutant la phrase suivante : "le syndicat s'engage à respecter une totale neutralité politique et renonce à toute prise de position politico-électorale envers tous les partis politiques et leurs candidats. Si cette obligation n'est pas scrupuleusement...
Le SNUI-PP FSU a produit en ce mois d'avril un nouveau tract en 4 pages, pour expliquer pourquoi le FN est le pire ennemi de l'école publique !
Le collectif droits des femmes contre les extrêmes droites, dont VISA est membre, a sorti un tract à diffuser sans modération pour expliquer aux femmes que le FN est toujours leur ennemi !
Communiqué du SNJ-CGT, adhérent à VISA.   Les résultats du premier tour de la présidentielle mènent les classes populaires et le monde du travail dans une impasse. De lourdes menaces pèsent sur la démocratie et les droits des salariés. Marine Le Pen a recueilli 7,6 millions de voix, un score jamais atteint par le Front national, ce qui la qualifie pour le second tour. Les discours haineux, racistes, antisyndicaux et la préférence nationale sont aux antipodes des valeurs prônées par la CGT : fraternité, solidarité, justice sociale, égalité, paix.    La pseudo-dédiabolisation du FN et le prétendu virage social de ses propositions sont des leurres. En témoignent les revirements du FN sur la loi travail ou la retraite à 60 ans. Marine Le Pen a également lancé des attaques inacceptables contre les juges et les journalistes, notamment lorsqu’elle était mise en cause dans des affaires de détournement de fonds publics.  Le SNJ-CGT continuera à combattre sans relâche...
Dans un tract appelant à manifester contre la venue de Marine Le Pen le 19 avril à Marseille, les deux syndicats dénoncent le volet judiciaire du programme de la cheffe du Front National. Un exemple à suivre pour d'autres branches où l'appel nécessaire à faire barrage au Front National ne sera que renforcé par une dénonciation concrète de ses projets pour les salarié-e-s et/ou usagers concerné-e-s.

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS


Retrouvez VISA
sur Facebook

 

Des outils pour lutter
contre l'extrême droite

- Des livres

Les extrêmes droites en France
- édition Syllepse -
Par Jean Paul Gautier
 

 

Dictionnaire de l'extrême droite
- édition Larousse -
Collection "à présent"
 

 

Jacques Leclerq :
" dictionnaire de la mouvance droitiste
et nationale de 1945 à nos jours "

Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier
" LA GALAXIE DIEUDONNÉ "
Pour en finir avec les impostures.

Pour commander
Editions Syllepse

AUBE DORÉE. LE LIVRE NOIR DU PARTI NAZI GREC
Auteur: Psarras Dimitris

Pour commander
Editions Syllepse

- Des vidéos

"Aujourd'hui comme hier, combattre l'extrême droite"

Le documentaire "Aujourd’hui comme hier,
combattre l’extrême droite - Histoire croisée
du syndicalisme et de l’extrême droite"
a été réalisé par l'IHS-CGT, dans le cadre
de la campagne CGT-Solidaires-FSU-Unef-FIDL-UNL
« Combattre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques »
initiée le 29 janvier 2014 à la Bourse du travail de Paris.
Ce documentaire de 11 minutes peut être utilisé dans
le cadre de formations, de débats, de réunions publiques
et permet de se réapproprier l'histoire de la lutte
antifasciste d'un point de vue syndical.

 

"LE FN aux affaires"

Une enquête menée dans deux villes du Var :
Fréjus et Cogolin, un an après les élections
municipales de 2014.

 

"Bassin miné"

un documentaire d’Edouard Mills-Affif,
qui suit la scène politique locale de Hénin-Beaumont
depuis plus de dix ans.

http://www.bassinmine.com/

Mains brunes sur la ville

Quand l’extrême droite est au pouvoir

MAINS BRUNES SUR LA VILLE – 90 min
Documentaire de Bernard Richard.

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l’extrême droite, et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ?(doc tourné pendant la campagne des cantonales de 2011 à Orange et Bollène)

Pour organiser une projection : Tel : 06 25 52 76 74 - Mail : victor.fuvel@free.fr

Aube dorée, une affaire personnelle

Un doc sur le parti néonazi grec accessible gratuitement en ligne !
 

Le livre de Dīmī́trīs Psarrás 'Aube dorée: Le livre noir du parti nazi grec’ (éditions Syllepse), utile complément à ce documentaire peut être commandé (10 €) à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS.

Front national : Un congrès pour rien ?

Les courants idéologiques se positionnent pour « l'après-Jean Marie Le Pen ». Des « modernistes » jusqu'aux « purs et durs », en passant par les Rouges-Bruns...

Un congrès pour rien ? Rien de décisif n'aura été arrêté, lors de ce dernier congrès du Front national (FN) qui a eu lieu les 17 et 18 novembre à Bordeaux. La foule qui s'y pressait n'était d'ailleurs pas énorme, alors que ce congrès était ouvert aux adhérents ; on parle d'environ 200 congressistes alors que la direction avait refusé de les faire compter. A l'image d'un parti en crise, même si on peut craindre que le FN puisse rebondir à l'avenir, au moment où la « machine Sarkozy » va se gripper.

La question, autant décisive qu'épineuse, de la (future) succession de Jean-Marie Le Pen à la tête du parti d'extrême droite n'aura pas été réglée, à Bordeaux. Le vieux chef, à la tête du parti depuis sa fondation en... octobre 1972, a rempilé pour un dernier mandat de « président », qui devrait durer jusque 2012. Ce refus officiel d'envisager d'ores et déjà le règlement de sa succession, alors que la question est largement ouverte et que même des vieux cadres du FN parlent du « mandat de trop » pour le vieux leader, dissimule des préparatifs en cours dans les coulisses. A l'évidence, Jean-Marie Le Pen tente de préparer sa fille Marine à prendre la relève, à un moment donné.

Celle-ci se trouve bien armée pour la succession, dans la mesure où les positions dans l'appareil font l'objet d'un rééquilibrage en sa faveur. Jusqu'ici, Marine Le Pen avait été assez populaire auprès des sympathisants et des adhérents « simples » du FN, mais nettement moins auprès des vieux militants, activistes et cadres du parti. Au congrès du parti à Strasbourg, fin mars et début avril 1997, elle n'était arrivée qu'en 34e position pour l'élection du Comité central, et son père avait dû la « repêcher » in extremis en la faisant entrer dans les instances de direction sur son « contingent personnel » (les membres qu'il choisit).

Rien de tel lors de ce dernier congrès, à Bordeaux. Alors qu'un sondage publié juste avant le congrès montrait qu'elle était la plus populaire des dirigeants du FN (hors Jean-Marie Le Pen) pour 81 % des sympathisants interrogés, elle obtient 75 % des voix aux élections internes pour les organes dirigeants. Il faut dire que cette fois-ci, ce n'étaient plus les cadres intermédiaires du parti (choisis comme délégués au congrès) qui avaient voté pour l'élection du Comité central, mais les adhérents du FN. Cependant Marine Le Pen finit bonne deuxième, derrière son futur rival Bruno Gollnisch qui obtient 85 % des voix. Cela montre qu'il subsiste toujours un décalage entre les sympathisants, parmi lesquels « la fille Le Pen » semble la plus populaire, les adhérents encartés qui se trouvent au milieu, et les cadres ou militants les plus actifs du parti qui adhèrent moins à ses projets.

Au vu des problèmes de santé de Bruno Gollnisch, qui a subi une lourde opération cardiaque en août 2007, mais aussi des rôles institutionnels respectifs taillés pour les deux dirigeants, Marine Le Pen part cependant toujours (légèrement) favorite dans la course à la succession de son père. En effet, elle hérite d'une vice-présidence chargée de quasiment toute la vie interne du parti (propagande, formation, adhésions, élections...) alors que Bruno Gollnisch devient désormais vice-président chargé de « l'international ». Cela promettait d'être un beau rôle, tant que Gollnisch était à la tête d'un groupe d'extrême droite au Parlement européen, composé d'ultranationalistes et de racistes issus de différents pays de l'Union européenne. Or, ce groupe a récemment explosé, tiraillé entre le chauvinisme des uns et des autres, et a dû déclarer sa dissolution le 14 novembre dernier. La place institutionnelle de Bruno Gollnisch dans le parti risquait ainsi de s'apparenter à une coquille vide. Suite à une séance interne où il avait quelque peu tapé du poing sur la table, Gollnisch a réussi à obtenir que l'élaboration du programme soit ajoutée à ses compétences. Néanmoins, ce n'est pas lui (comme auparavant, en tant que « délégué général » dont le titre et la fonction sont supprimés du nouvel organigramme, au nom des économies nécessaires dans le train de vie du parti) qui tient l'appareil désormais - c'est bien Marine Le Pen.

Ce paysage institutionnel, alors que le parti envisage d' affronter la question de la succession de Jean-Marie Le Pen au plus tard en 2010, cache cependant l'essentiel : la question des positionnements politico-idéologiques. Certains médias ont l'habitude de présenter la donne, sur ce plan, en opposant les « modernistes » qui seraient regroupés autour de Marine Le Pen et son bras droit Louis Aliot, aux « traditionnels » (ou « durs ») qui soutiendraient plutôt Bruno Gollnisch. En réalité, les choses sont plus compliquées, et il existe au moins trois pôles politico-idéologiques.

MARINE ...

D'abord, en effet, l'entourage de Marine Le Pen regroupe ceux et celles qui souhaitent effectuer un lissage (partiel) de l'image du parti. N'hésitant pas à battre le tambour de la propagande raciste anti-immigrés « quand il le faut », Marine Le Pen et les siens souhaitent néanmoins lâcher du lest idéologique sur d'autres plans. Ainsi Louis Aliot s'est-il prononcé, au début de l'été, pour la dissolution des vieux courants idéologiques (aussi appelés « familles » ou « sensibilités ») hérités de l'histoire de l'extrême droite dans notre pays : monarchistes, nationalistes-révolutionnaires,catholiques-intégristes.. Selon lui, le bagage idéologique du FN devrait se recentrer sur quelques points essentiels, partagés par tous les membres de base, alors que jusqu'ici les cadres se partagent entre ces différentes « familles » idéologiques. Marine Le Pen a aussi favorisé une certaine modernisation de l'image du FN sur des points comme le rôle des femmes ou l'avortement (n'étant pas elle-même pour la pénalisation de l'IVG, comme c'est le cas notamment des catholiques-intégristes, mais pour une politique nataliste favorisant les naissances dans les familles « de souche » pour contrecarrer « la démographie des immigrés »). Elle essaye de présenter une image convenable aux médias ainsi que dans les milieux économiques qu'elle fréquente (ayant par exemple été invitée par l'école de commerce HEC à soutenir un débat avec des étudiants, il y a quelques années).

SORAL, DIEUDONNE ..

Un autre pôle, qui avait été temporairement soutenu dans un passé récent par Marine Le Pen dans un souci tactique (diminuer le poids de l'accusation de racisme, qui pèse sur le FN dans l'opinion publique), est constitué par les « Rouges-Bruns ». Ces derniers sont, aujourd'hui, notamment regroupés autour de l'écrivain Alain Soral. Ce dernier, qui est un ancien proche du Parti Communiste (à qui il a tourné le dos en 1993), fait partie d'une frange de la société déçue par la gauche, qu'il accuse d'être trop proche des minorités et des immigrés et d'avoir abandonné « le peuple ». Pour expliquer la diminition du rôle social du PC notamment dans les banlieues parisiennes, Alain Soral avait publiquement soutenu, dans les années 1990, une explication à connotation raciste, selon laquelle les populations immigrées auraient « supplanté » l'ancienne classe ouvrière dans l'ancienne « ceinture rouge » autour de Paris, ce qui expliquerait le déclin social de cette dernière. Explication à l'évidence fausse : la classe ouvrière dans ces anciennes banlieues industrielles a toujours été composée de toutes les origines nationales, et ce qui explique son déclin relatif n'est point l'immigration (phénomène très ancien) mais la désindustrialisation et la montée du chômage massif.

Néanmoins, Alain Soral, qui a intégré l'équipe de campagne électorale de Jean-Marie Le Pen en février 2007, a plutôt suggéré une stratégie « intégrationniste » au FN. Ce dernier devait, selon lui, plutôt gommer l'aspect raciste de son apparition publique, afin de prôner plutôt un « nouvel axe de rassemblement de tous les rebelles ». Alain Soral, qui est l'artisan du rapprochement entre Dieudonné (son ami personnel) et Jean-Marie Le Pen, proposait au FN de se présenter aussi comme défenseur des « Français d'origine immigrée » (à l'exclusion « seulement » de ceux qui n'ont pas de passeport français, ou des nouveaux migrants). Ceci dans un but précis : il fallait selon lui s'adresser aux Français issus de l'immigration afin de les intégrer dans une « identité nationale » qui serait, sinon, menacée de désagrégation sous le poids du « mondialisme ». Par ailleurs, Alain Soral était convaincu qu'avec un profil « rebelle », gommant les aspects les plus réactionnaires et racistes du programme du FN, le parti d'extrême droite pouvait attirer à lui un « vote révolutionnaire », un climat de colère sociale existant notamment dans les banlieues. Enfin, Soral et son entourage pensaient qu'il était possible d'utiliser un discours plus ou moins ouvertement antisémite (à l'instar de celui de Dieudonné) afin d'attiser les préjugés chez les minorités désavantagées, en faisant vibrer la corde sensible de la « concurrence victimaire » entre les descendants de populations colonisées ou réduites à l'esclavage, et la descendance des victimes de la Shoah, présentées comme des « victimes privilégiés ». L'antisémitisme jouait ainsi le rôle de pont entre racistes « de souche » et minorités.

C'est notamment Alain Soral qui avait suggéré à Jean-Marie Le Pen sa fameuse visite à Argenteuil, où Nicolas Sarkozy avait renoncé à se rendre par peur de se faire chahuter, 15 jours avant le premier tour de l'élection présidentielle. Jean-Marie Le Pen s'y était fait photographier entouré d'habitants souvent « d'origine immigrée ».

Aujourd'hui, cette stratégie est largement décriée au sein du FN, et de nombreux cadres l'ont rendue responsable de l'échec électoral car elle aurait conduit à « l'abandon des français de souche » et désorienté l'électorat classique du FN. Il est d'ailleurs effectivement possible que la multiplication de tels signes par la direction du FN, dans les 6 mois qui avaient précédé l'élection présidentielle, à commencer par la visite de Le Pen à Valmy (pour récupérer un symbole républicain auquel l'extrême droite avait longtemps été hostile) en septembre 2006, ait facilité la reconversion d'une partie de l'électorat tradtionnel du FN au sarkozysme. Cette stratégie électorale aura notamment désorienté les électeurs FN qui étaient historiquement venus de la droite classique ou des couches moyennes.

Néanmoins, même si Alain Soral et surtout Dieudonné ont servi de souffre-douleurs de la défaite électorale à de nombreux cadres du FN (et si le racisme anti-immigrés a, depuis, retrouvé une « bonne place » dans l'argumentaire public du FN), les ponts ne sont pas totalement rompus. Ainsi Jean-Marie Le Pen s'est-il rendu personnellement, le 9 septembre 2007, à l'université d'été d'« Egalité et Réconciliation », club lancé par Alain Soral en juin dernier. On y croisait aussi Dieudonné, le « nationaliste-révolutionnaire » Christian Bouchet ou encore Pierre Guillaume, le responsable de la revue négationniste « La Vieille Taupe ». Jean-Marie Le Pen y expliqua que des « clubs de réflexion », à l'instar de celui d'Alain Soral, pouvaient favoriser la production intellectuelle et « prendre des libertés qui ne sont pas envisageables dans le cadre étroit des partis politiques ». Le journal du FN, ‘National Hebdo' a assuré une large couverture à ce déplacement. Et Jean Marie Le Pen a « repêché » Soral pour l'élection au nouveau Comité Central...

En revanche, Marine Le Pen, qui s'était appuyée (pendant la campagne) sur ce pôle politico-idéologique car il semblait lui permettre de contrer l'accusation de racisme, l'a abandonné depuis. En effet, les relents antisémites d'un Dieudonné, notamment, ne semblent guère compatibles avec la quête de« respectabilité » républicaine.

VIAL ET SA SYNTHESE

Opposés à la fois aux « dérives gauchistes » des Rouges-Bruns et à la quête de « modernisme » des proches de Marine Le Pen, les « purs et durs » de l'extrême droite et défenseurs d'un racisme classique et non dissimulé, se regroupent à leur tour. La revue « Synthèse nationale » qui, comme son nom l'indique, cherche à rassembler les différentes « sensibilités » a ainsi pu rassembler un panel significatif d'intervenants le 27 octobre dernier à Paris. On pouvait y trouver à la fois le « racialiste » néo-païen Pierre Vial, le catholique-intégriste Bernard Antony (excusé mais dont une longue contribution écrite a été lue à la tribune), le régionaliste alsacien d'extrême droite Robert Spieler, ou encore des représentants du parti flamand nationaliste et raciste « Vlaams Belang ». Le MNR mégrétiste y était représenté par son secrétaire général, Nicole Bay, alors que pour le FN, le cadre Jean-François Touzé assistait à ce rassemblement. On y raillait la « capitulation devant l'immigration-invasion et l'islamisation de l'Europe » qui serait à la fois celle des modernistes, et celle des Rouges-Bruns. C'est d'ailleurs le « racialiste » paganiste , néo-païen Pierre Vial (orginaire du GRECE, ex-FN, ex-MNR) qui proposa aux présents une synthèse, en se référant. à la reine espagnole Isabelle la Catholique !. Non par sympathie pour le catholicisme, mais bien parce que cette dernière avait contribué à chasser à la fois les Arabes et les Juifs d'Espagne, en 1492..

TOUZE ET GOLLNISCH

Jean-François Touzé s'est d'ailleurs présenté comme un candidat potentiel à la succession du chef du Front national, à l'instar de Carl Lang, les deux cadres étant sortis du bois au début de l'automne 2007. Notamment au cas où Bruno Gollnisch ne saurait (pour des raisons de santé p.ex.) défier Marine Le Pen dans la course pour la présidence du parti, ces deux cadres mèneront la bataille pour la sauvegarde de « l'essence du programme ». Jean-François Touzé présente, en même temps, l'originalité de se prononcer pour une réunification avec les mégrétistes (dont le parti, le MNR, est né de la scission du FN fin 1998/début 1999), afin de récupérer des militants et des cadres et de reconstruire un parti composé d'une base active. Ce qui n'est pas tellement le cas aujourd'hui, le FN existant aujourd'hui surtout à travers les élections. Ce projet est peut-être le plus dangereux à long terme, même si d'autres risques pour l'avenir sont inhérents au projet de Marine Le Pen notamment le danger de voir le FN participer un jour à une alliance gouvernementale. A court terme, la droite UMP n'en a point besoin et n'enverra aucun signe dans cette direction. Mais les temps peuvent changer .

Brochure 2016 - Face au FN et à toute l'extrême droite, réponses et ripostes syndicales !
 

Parce qu'il est toujours nécessaire d'apporter des réponses syndicales face au FN et à toute l'extrême droite, VISA publie mi septembre un petit fascicule / argumentaire.

Vendu 2 euros, il sera disponible sur notre stand au village du livre de la fête de l'Humanité du 9 au 11 septembre et sur commande en écrivant, avec un chèque de règlement, à notre siège, 80-82 rue de Montreuil 75011 Paris.

Cet argumentaire est destiné aux militant-e-s syndicaux pour qu'ils puissent répondre encore plus facilement, exemples à l'appui, aux salarié-e-s qui se trompent de colère en s'apprêtant à voter FN en 2017.

Face à la montée régulière des scores électoraux du FN et contre la « lepénisation » des esprits, les postures morales sont aujourd'hui insuffisantes.

Il faut sans relâche contre argumenter les prises de positions « économiques et sociales »  du parti fasciste qu'est toujours le FN, illustrer par la mémoire des faits la continuité idéologique du FN assise sur le racisme, l'autoritarisme et le nationalisme, dénoncer les fausses solutions « nationales-sociales » préconisées par le FN, opposer aux slogans réducteurs du FN des analyses certes plus complexes mais néanmoins évidentes à comprendre et à faire comprendre.

Ce fascicule ne prétend pas apporter des réponses clefs en main à toutes les incursions de l'extrême droite sur le terrain social. C'est une boite à outils, un recueil d'expériences, un encouragement au travail syndical unitaire, un vaccin contre la résignation, un instrument pour le travail de proximité avec les salarié-e-s.

On y trouve l'analyse du positionnement du Fn sur la Loi travail, qui montre bien que ce parti va à l'encontre des intérêts des salarié-e-s. Un long chapitre est consacré aux orientations du Fn en matière d' Education Nationale, son dernier terrain de chasse. Dans la continuité du livre « Lumière sur mairies brunes », publié par VISA en 2015, la gestion municipale des villes gérées par l'extrême droite est passée au peigne fin, sur la période du premier semestre 2016. Et puisque les présidentielles 2017 sont dans le viseur des cadres du Fn, les premières annonces du programme électoral du parti fasciste sont décortiquées et assorties de réponses syndicales. Les analyser et les déconstruire sont essentiels dans l'intérêt des salarié-e-s, ce doit être une des priorités du mouvement syndical.

Mais ne perdons pas de vue que l'extrême droite aurait forcément moins d'audience si la situation économique et sociale était moins sclérosée par la crise du capitalisme financier et par le libéralisme arrogant.

Si le combat contre le fascisme doit être politique, syndical et associatif, il passe aussi par les mobilisations du monde du travail contre les politiques d'austérité et par la lutte contre les injustices.

Enfin, ce fascicule est illustré par les dernières affiches de VISA, à commander gratuitement et sans modération par mel : assovisabis@gmail.com

Passez commande dès maintenant en l'adressant par courrier et avec le chèque à : 

VISA 80-82 rue de Montreuil 75011 PARIS 

Tarif dégressif :€ jusqu'à 100 exemplaires, 1,50 € au delà. 

Notre premier livre « Le FN au travail » est toujours disponible au prix de 5 €. Relatant la période 1995 – 2002, il est malheureusement toujours d’actualité.

Notre brochure 2012 « Contre le programme du FN, un argumentaire syndical » est également toujours en vente.
Par contre, celle de 2010 « FN, le pire ennemi des salarié-es » est épuisée.
Vous pouvez également toujours commander " Barrage syndical antifasciste " paru en 2014.

 

Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes - 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Les brochures de VISA

Cliquez sur une brochure pour voir les conditions de commande.

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

 

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous contacter...

Les formations
proposées par VISA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"droites extrêmes" Blog Le Monde

30.06.2017 - 12:29

Le Front national n’a pas perdu de temps pour entrer dans une crise ouverte après les élections de 2017, jugées décevante. Selon nos informations, confirmant celles de Libération, la députée européenne Sophie Montel, proche parmi les proches de Florian Philippot, vice-président du...

30.06.2017 - 12:29

Fil d'informations RESF

Déboutés de leur demande d'asile - alors qu'il ont dû chercher refuge en France après avoir été victimes de discriminations et de graves menaces, au Kossovo où ils vivaient avec leurs deux enfants, du fait de la mixité de leur mariage et de l'origine ethnique de Monsieur M. – et bien que confrontés...
17.07.2017 - 14:44
14.07.17 : Mme CAO a refusé d'embarquer, elle est retournée au Centre de rétention du Palais de justice de Paris. Huiling CAO, mère d'une fillette de 10 ans et enceinte de quatre mois encore menacée d'expulsion vers la Chine. 14 juillet 2017 Ci-dessous la lettre que le cinéaste Laurent Cantet...
15.07.2017 - 10:51
14.07.17 : Mme CAO a refusé d'embarquer, elle est retournée au Centre de rétention du Palais de justice de Paris. Jour férié oblige, envoyer fax au permanencier du ministère : 01 49 27 49 13 ou téléphoner 01 40 07 60 60 car l'adresse mail fournie par le standard (qui "transmettra") : standard-mi@...
14.07.2017 - 12:28
8 jeunes lycéens d'Amiens et d'Abbeville à la rue depuis le 5 juillet 2017 Monsieur le Préfet de la Somme, Je, soussigné(e), vous demande de prendre les mesures nécessaires pour que les 8 jeunes lycéens mis à la rue soient mis à l'abri tout cet été 2017, à savoir Germana du lycée Boucher de Perthes...
11.07.2017 - 21:01
12 juillet : Mamadou a été condamné à un mois de prison et il y avait foule au tribunal pour le soutenir. De nombreux Grenoblois(e)s avaient fait le déplacement jusqu'à Lyon. Il sera libéré début août mais risque une autre OQTF ... Vous pouvez lui écrire ou lui envoyer des choses MAISON D'ARRÊT DE...
11.07.2017 - 17:59
09.07.2017 - 12:52
Avec Michèle Françoit (RESF Lyon) ; Ibtissam Bouchara, éducatrice syndicaliste et Laure Palun (ANAFE) 1 – Intro Durée : 03:59 = = = = = = = = = = = = = = = = = = 2 - Djelil, 15 ans et 8 mois, 3 semaines au CRA Saint-Exupéry, expulsé ... avec Michel Françoit (RESF Lyon), par téléphone On avait en...
08.07.2017 - 18:16
Prochaines réunions du RESF13 - à Marseille : - Mercredi 6 septembre de 15h à 17h : prochaine permanence RESF à Marseille à la MMDH (34 cours Julien 13006) - Mercredi 20 septembre de 17h30 à 20h : Réunion RESF à Marseille à Mille Babords (61 rue Consolat 13001)
06.07.2017 - 08:00
Sourires émus ce lundi matin à Versailles, à la sortie de la préfecture des Yvelines. Awa Ndiaye, cette Sénégalaise de 34 ans, menacée de devoir quitter la France, sait qu'elle pourra reprendre son travail au lycée Eugène-Ionesco, à Issy-les-Moulineaux, à la rentrée de septembre. « Elle a obtenu...
04.07.2017 - 21:33
Le Préfet du Rhône n'a pas de quoi être fier. En jetant un gamin de 15 ans hors du dispositif d'aide sociale à l'enfance dans lequel il commençait à s'intégrer, en l'enfermant 3 semaines derrière les grilles d'un centre de rétention jusqu'à susciter l'émotion de pas mal de policiers qui auraient...
04.07.2017 - 20:10

DAL, GISTI, LDH, LOPPSI, dailleursnoussommesdici...

17.07.2017 - 18:05
17.07.2017 - 18:16
12.07.2017 - 16:20

COMMUNIQUE Paris le  21 juillet 2017

ANGERS : Relogement des expulsé-e-s !! 100 personnes dont 30 enfants expulsés de leur logement, à la rue depuis 10 jours

Le 11 juillet, la Préfecture a organisé trois expulsions simultanées d’immeubles publics ou semi...

dal
21.07.2017 - 16:03
Pour Mme S., son mari et leur fille de huit mois, déboutés de leur demande d'asile à la frontière, les 14 jours pendant lesquels ils ont été enfermés dans la zone d'attente de Roissy ont eu des conséquences désastreuses : Mme S. a fait une fausse couche, leur bébé de 8 mois a été malade et la...
gisti
20.07.2017 - 18:32
Tous les jours en France, des centaines d'enfants, de jeunes étrangers sont laissés à l'abandon, exclus de la protection qui leur est due, une charge qui incombe aux départements. Ceux-ci se partagent avec la police, les parquets et les tribunaux le soin de faire le « tri » entre les jeunes qui...
gisti
20.07.2017 - 16:44
Photos de Jean-Claude Saget: ici

 

 

 

Contre l’instauration d’un état d’urgence permanent ! Pour nos droits et nos libertés !...
dal
17.07.2017 - 18:05

Paris, le 19 juillet 2017

Le fil de la journée avec Mme Nadine Z :

Mme Nadine Z. expulsée le 12 juillet s’est rendue en début d’après-midi dans le hall de son immeuble. Un voisin l’a découverte dans l’entrée. (Voir vidéo et commentaires postés par un...

dal
17.07.2017 - 18:16

COMMUNIQUE Paris le 16 juillet 2017

 

Une vieille dame de 85 ans expulsée, à Paris 19e

Une vieille dame a été expulsée de son logement (sans doute mercredi 12 juillet), à Paris 19e quai de Loire, et laissée à la rue avec apparemment...

dal
17.07.2017 - 09:01
12 juillet 2017

 

Paris Occupation du siège de la SNI, 1er bailleur social de France (346000 lgt), pour l’application de la loi Dalo et le relogement de 100 familles et personnes reconnues prioritaires par les commissions! Contre la destruction du quartier de la...
dal
12.07.2017 - 16:20

COMMUNIQUE

Paris, le 12 juillet 2017 à 11h

NON A L’EXPULSION DES HABITANTS DE LA CITE DE L’AIR A ATHIS MONS ! Rassemblement devant le ministère de la Transition écologique et solidaire à 17h30 ce mercredi – 246 bvd St Germain métro rue du...
dal
12.07.2017 - 13:04
Depuis un an, face à l'abandon de l'État, de nombreux habitants et habitantes de la vallée de la Roya, au nord-est de Nice, accueillent et soutiennent des personnes migrantes qui traversent leur région. Plusieurs ont été poursuivis, parfois condamnés, pour « délit de solidarité » (aide à l'entrée,...
gisti
07.07.2017 - 15:12
Le 5 juillet 2017, le juge des référés du Conseil d'Etat a rendu une décision validant les pratiques inacceptables de la police aux frontières (PAF) : privation de liberté hors de tout fondement légal, entraves au droit de solliciter l'asile, violation des droits des personnes mineures. Le juge des...
gisti
07.07.2017 - 13:42
Toute personne résidant légalement pendant une période d'au moins cinq années dans l'un des États de l'Union européenne (UE) devrait « se voir octroyer dans cet État membre un ensemble de droits uniformes aussi proches que possible de ceux dont jouissent les citoyens de l'Union européenne » et...
gisti
05.07.2017 - 16:18
En permettant à des personnes dépourvues de moyens suffisants de bénéficier de l'assistance d'un·e avocat·e, l'aide juridictionnelle fait partie, comme l'assurance maladie en matière de santé, des grands dispositifs de solidarité qui, en Europe, s'efforcent d'atténuer les conséquences des...
gisti
05.07.2017 - 16:46
Le statut de l'étudiante ou de l'étudiant étranger a connu d'importantes mutations ces dernières années. Libéral à l'origine, il a subi les assauts répétés des politiques de maîtrise de flux migratoires. De ce fait, les étrangères et étrangers qui veulent venir étudier en France sont soumis à une...
gisti
05.07.2017 - 15:14
Photos de Jean-Claude Saget: https://goo.gl/photos/FpPe85sA2YKbigTD6

 

 

COMMUNIQUE Paris le 4 juillet 2017

  UN LOGEMENT STABLE...
dal
04.07.2017 - 16:32
La direction de l'association La Sauvegarde de la Marne vient d'introduire auprès du ministère du Travail un recours contre le refus de licenciement de l'éducatrice Ibtissam Bouchaara. Visitant le foyer Bellevue à Châlons en Champagne le 23 décembre 2016 en tant que déléguée du personnel, elle...
gisti
04.07.2017 - 09:51
Jusqu'à récemment, les conflits du travail impliquant des étrangers concernaient des travailleurs déclarés, souvent subsahariens, généralement organisés dans des foyers. L'affaire du salon de coiffure du 57, boulevard de Strasbourg à Paris touche une population très différente et pose des problèmes...
gisti
03.07.2017 - 14:12
Le gouvernement se propose de reconduire une nouvelle fois un état d'urgence qui a permis de nombreuses dérives. Les perquisitions et les assignations à résidence abusives ont été nombreuses. Les « zones de protection » ont été utilisées notamment à Calais pour empêcher les militant.e.s de...
gisti
01.07.2017 - 14:00

Paris le  30 juin 2017

Droit Au logement a pris connaissance du rapport de l’ONU sur la financiarisation du logement et ses conséquences sur le respect du droit pour chacun à un habitat décent.

Ce rapport éclaire sur les causes de la crise du...

dal
30.06.2017 - 16:30
Depuis plus de 15 ans, le nombre de travailleurs détachés pour l'exécution d'une prestation de service au sein de l'Union européenne ne cesse de croître, notamment dans le bâtiment et le travail temporaire. Pourtant, le travail détaché est attaqué de toutes parts au nom de la défense du marché...
gisti
30.06.2017 - 15:38
Le 5 juin 2017 se déroulait au Trianon une très belle soirée « Liberté de circulation » en soutien au Gisti, à laquelle participèrent près de 1.500 personnes, dont 300 exilé.e.s invité⋅te⋅s pour l'occasion. Cette soirée a rapporté près de 14.000€ à l'association et lui a également permis de...
gisti
30.06.2017 - 11:14

D'autres sites... d'autres luttes !

Associations
   ademonice - http://ademonice.free.fr/
   anafe - http://www.anafe.org/index.php
   prochoix - http://www.prochoix.org/cgi/blog/
   icare - http://www.icare.to/main.php?fr
   memorial98 - http://memorial98.over-blog.com/
   REFI - http://refi.over-blog.org
   syllepse - http://www.syllepse.net/
   Raslfront-Isère - http://www.raslfront-isere.org/blog/index-557584.html
   Collectif Justice et libertés - http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.fr/
   Observatoire du confusionnisme politique - http://confusionnisme.info

Syndicats
   CGT Finances - http://www.finances.cgt.fr/
   fgte-cfdt - http://www.fgte-cfdt.org/
   sgen-cfdt - http://www.sgen-cfdt.org/actu/sommaire.php3
   snpespjj - http://snpespjj.fsu.fr/
   solidaires - http://solidaires.org/
   spasmet-meteo - http://spasmet-meteo.org/solidr/index.php
   Solidaires Finances Publiques- http://solidairesfinancespubliques.fr

International
   LabourNet.de Germany - http://www.labournet.de/
   trend onelinezeitung - http://www.trend.infopartisan.net/inhalt.html

Les archives de VISA


Le temps
où VISA
était en papier