Aller au contenu principal

En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite Édition revue et augmentée 2017

mer 14/09/2016 - 18:43
defaut

VISA, ayant, par delà les mots, une réelle volonté de partager tous les outils de lutte contre l'extrême droite, se fait le relais de l'information : le 21 septembre, à partir de 18h30, une soirée de lancement du livre « En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite » est organisée à la Bourse du Travail de Paris, (Entrée libre).

 

Le livre

Le débat politique actuel, aimanté par la présidentielle donne lieu à des surenchères sécuritaires et identitaires ainsi qu’à la désignation de boucs émissaires qui révèlent l’influence grandissante des idées de l’extrême droite au risque de leur banalisation. À la persistance du chômage et l’aggravation des inégalités, aux scandales politico-financiers et à la crise de la représentation politique, s’ajoutent les traumatismes liés aux attentats de janvier et novembre 2015, puis de juillet 2016. Tout cela ébranle l’idée d’une communauté de destin et de valeurs et favorise la progression d’idées d’extrême droite. 

 

Dans ce contexte, une nouvelle édition du livre-outil « En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite », revue et augmentée paraîtra le 22 septembre 2016 aux éditions de l’Atelier. Soutenu par des syndicats et des associations (voir pdf ci dessous), écrit par Vincent Edin, ce livre démasque les différentes déclinaisons de l’idéologie d’extrême droite, définit ses contours pour révéler ses mensonges, les contrecarrer, et la combattre. Soixante-dix-huit idées fausses trouvent leur contrepoint dans ce livre pour une réponse documentée et accessible à un large public. 

 

Construction et objectifs du livre :

Aujourd’hui, pour faire reculer l’extrême droite, il ne suffit plus de dénoncer ses dérives antirépublicaines, de combattre un clan et un parti politique, ou de s’en tenir à la posture de l’antifascisme. Il faut s’atteler à combattre les idées fausses qui contaminent insidieusement nos discours, en les contrecarrant une à une. Loin d’être l’apanage des partis extrémistes, ces idées se glissent partout sur l’échiquier politique, monopolisent le débat public, touchent de larges fractions de la population et menacent la démocratie. Edité dans un format poche (224 p. - 6 €), accessible au grand public, ce petit livre-outil s’appuie sur des données solides. Il a été conçu pour être un antidote indispensable au discours de l’extrême droite et invite à refuser la tentation autoritaire, le « chacun chez soi » et le « chacun pour soi ». Il démasque cette propagande selon laquelle l’égalité des êtres humains ne serait pas une chance mais une menace. Il donne des arguments pour répliquer aux mensonges, aux omissions, ou à la falsification de l’histoire. 

 

Pourquoi une nouvelle édition ?

Depuis la première édition de cet ouvrage (publié en avril 2014), le contexte a beaucoup changé. Les événements syriens, la question des réfugiés, la poussée de partis nationalistes dans de nombreux pays d’Europe, les attentats et leurs conséquences (état d’urgence, déchéance de nationalité, obsession identitaire), ont nourri une pensée d’extrême droite qui n’en finit pas de se propager. De son côté, le Front national a changé de visage, il s’est réorganisé et a remporté des élections. Aussi, les soixante-dix-huit idées contrecarrées dans la première édition de ce livre ont été complètement revues et actualisées ; de nouvelles idées fausses ont été ajoutées et l’ensemble de la structure du livre a été repensée pour qu’elle réponde encore davantage au besoin de répliquer à chacune des idées de l’extrême droite.